Villebaudon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villebaudon
L'église Sainte-Anne
L'église Sainte-Anne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Percy
Intercommunalité Intercom du bassin de Villedieu
Maire
Mandat
Liliane Jamard
2014-2020
Code postal 50410
Code commune 50637
Démographie
Gentilé Villebaudonnais
Population
municipale
309 hab. (2011)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 40″ N 1° 09′ 55″ O / 48.9611111111, -1.16527777778 ()48° 57′ 40″ Nord 1° 09′ 55″ Ouest / 48.9611111111, -1.16527777778 ()  
Altitude Min. 99 m – Max. 183 m
Superficie 5,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Villebaudon

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Villebaudon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villebaudon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villebaudon

Villebaudon est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 309 habitants[Note 1] (les Villebaudonnais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La Soulles en limite ouest.

La commune est en Pays saint-lois. Son bourg est situé à 18 km au sud de Saint-Lô et à 13 km au nord de Villedieu-les-Poêles[1].

Le bourg est au carrefour des routes départementales 13 et 999 (ancienne route nationale 799). La première permet à l'ouest de retrouver Hambye et Bréhal, et Tessy-sur-Vire à l'est.. La seconde, au nord, mène à Saint-Lô et, au sud, à Percy et à Villedieu-les-Poêles. La D 208 rejoint La Haye-Bellefond au nord-ouest et, contournant le bourg par le nord-est, continue vers Montabot au sud-est. L'A84 est accessible à Pont-Farcy (sortie 39) à 13 km au sud-est et à La Colombe (sortie 38, près de Villedieu-le-Poêles) à 12 km au sud.

Villebaudon est en grande partie dans le bassin de la Soulles qui délimite le territoire du sud au nord par l'ouest. Une petite partie orientale oriente ses eaux vers le Marqueran et le ruisseau du Moulin de Chevry, deux cours d'eau du bassin de la Vire.

Le point culminant (183 m) se situe au sud-est, au lieu-dit Loiselière, sur une pente qui culmine à 191 m sur la commune voisine de Beaucoudray. Le point le plus bas (99 m) correspond à la sortie de la Soulles du territoire, au nord. La commune est bocagère.

La pluviométrie annuelle avoisine les 1 100 mm[2]. La station météorologique la plus proche est celle de Granville - Cap Lihou, située à un peu plus de trente kilomètres, dont les données sont quelque peu différentes, Villebaudon étant à l'intérieur des terres et à plus de 100 m d'altitude.

Les principaux lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire, le Hamel Bonté, le Pesron, la Jugonnière, la Métairie, la Petite Métairie, le Moulin de la Jugonnière, la Vallée (au nord), la Pointe, la Bauderie, la Réauté, le Bourg, la Poterie, les Brûlés (à l'est), Loiselière, la Baslerie, la Tournerie (au sud), la Vaucelle, le Montesser, le Pont (à l'ouest), la Bretonnière et la Rouelle[3].

Communes limitrophes de Villebaudon[4]
La Haye-Bellefond La Haye-Bellefond, Moyon Moyon
Maupertuis Villebaudon[4] Beaucoudray
Maupertuis Percy Beaucoudray,
Percy

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Villebaudon est dérivé du latin villa qui a évolué en ville en ancien français, dans le sens de « domaine rural », et du patronyme Baudon[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1976 juin 1995 Bernard Lalleman    
juin 1995 mars 2001 Pierre Lebouvier    
mars 2001 mars 2008 Louis Moricet    
mars 2008 en cours Liliane Jamard[6] SE Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 309 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Villebaudon a compté jusqu'à 589 habitants en 1846.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
353 359 390 409 417 540 570 589 522
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
515 537 537 516 538 522 505 472 434
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450 434 416 371 364 333 394 383 373
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
388 378 330 321 317 284 282 282 309
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Sainte-Anne date de la Reconstruction.
  • Monument aux morts, le long d'un sentier pédestre, dont une particularité est d'afficher « 1914-1919 » à ses pieds[9].
  • Nombreuses fermes rustiques.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Fête de la Sainte-Anne, fin juillet.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le 1er mai 2013) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  3. Villebaudon sur Géoportail.
  4. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), lien notice BnF?), p. 268
  6. a et b Réélection 2014 : « Villebaudon (50410) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 juin 2014)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  9. « Ouest-france.fr - À Villebaudon, le Poilu affiche 1914-1919 - Villebaudon » (consulté le 21 février 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :