Saint-Denis-le-Gast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Denis.
Saint-Denis-le-Gast
L'église Saint-Denis.
L'église Saint-Denis.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Quettreville-sur-Sienne
Intercommunalité Communauté du Bocage coutançais
Maire
Mandat
Claude Quesnel
2014-2020
Code postal 50450
Code commune 50463
Démographie
Gentilé Saint-Denisais
Population
municipale
545 hab. (2012)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 25″ N 1° 19′ 46″ O / 48.940278, -1.32944448° 56′ 25″ Nord 1° 19′ 46″ Ouest / 48.940278, -1.329444
Altitude Min. 29 m – Max. 123 m
Superficie 16,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Denis-le-Gast

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-Denis-le-Gast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Denis-le-Gast

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Denis-le-Gast

Saint-Denis-le-Gast est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 545 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Denis-le-Gast[1]
Grimesnil Roncey Saint-Martin-de-Cenilly,
Hambye
Lengronne Saint-Denis-le-Gast[1] Hambye
Gavray Gavray La Baleine

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sanctus Dyonisius le Gast en 1332[2]. La paroisse était dédiée à Denis de Paris, premier évêque de Paris, évangélisateur de la Gaule, martyr. Le second élément est l'ancien français gast, ayant le sens d'« inculte », ou plus exactement « non cultivé ». Il s'oppose à celui de Saint-Denis-le-Vêtu dont le territoire était déjà mis en culture[3] à l'époque des essarteurs.

Le gentilé est Saint-Denisais.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Saint-Denis-le-Gast est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[4].

Entre 1795-1800, 1795-1800 (1 656 habitants en 1793[4]) absorbe Orbeville (164 habitants[5]), au nord de son territoire.

En 1972, la commune de Grimesnil s'associe à Saint-Denis-le-Gast. L'association est dissoute en 1983[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Roger Jourdan    
mars 2001[6] en cours Claude Quesnel[7] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 545 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Saint-Denis-le-Gast[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Denis-le-Gast a compté jusqu'à 1 859 habitants en 1831. Absorbée à la fin du XVIIIe siècle, la commune d'Orbeville avait 164 habitants lors du premier recensement républicain en 1793[5]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 656 1 804 1 844 1 837 1 859 1 774 1 656 1 635 1 678
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 593 1 554 1 544 1 456 1 372 1 286 1 225 1 208 1 103
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 076 1 035 1 034 869 879 851 850 864 897
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012
807 710 740 650 546 488 529 541 545
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le buste de Charles de Saint-Évremond.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève,‎ (lire en ligne), p. 1538
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ (ISBN 2-86253-247-9), p. 145
  4. a, b, c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Orbeville », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 7 mai 2015)
  6. « Une seule liste pour le maire sortant, Claude Quesnel », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2015)
  7. a et b Réélection 2014 : « Saint-Denis-le-Gast (50450) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mai 2015)
  8. Date du prochain recensement à Saint-Denis-le-Gast, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2012.
  10. « Autel », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :