Le Cambout

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Cambout
Image illustrative de l'article Le Cambout
Blason de Le Cambout
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton La Chèze
Intercommunalité CIDERAL
Maire
Mandat
Jean-Noël Lagueux
2014-2020
Code postal 22210
Code commune 22027
Démographie
Gentilé Cambutiade
Population
municipale
467 hab. (2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 03′ 34″ N 2° 36′ 33″ O / 48.0594444444, -2.6091666666748° 03′ 34″ Nord 2° 36′ 33″ Ouest / 48.0594444444, -2.60916666667  
Altitude 22 m (min. : 50 m) (max. : 137 m)
Superficie 18,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Cambout

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Le Cambout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Cambout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Cambout

Le Cambout [ləkɑ̃bu] est une commune française du département des Côtes-d'Armor, en région Bretagne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules, à trois fasces échiqueté d'argent et d'azur de deux tires.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord une paroisse avant d'être une commune.

Précédemment dépendante de Plumieux, la section de Sainte-Anne du Cambout a été érigée en spirituel par monseigneur Martial, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier en vertu d'une ordonnance datée du 17 septembre 1860.

C'est le château du Cambout, anciennement fortifié, qui a donné son nom à la nouvelle paroisse.

Alain du Cambout possédait au XIIe siècle cette terre qui relevait du comté de Porhoët.

Au moment de la Révolution, Le Cambout possédait encore, haute, moyenne et basse justice.

L'ancienne chapelle du château du Cambout, située devant le grand portail de l'actuelle église, a servi d'église paroissiale depuis l'érection de la section de Sainte Anne du Cambout en paroisse le 17 septembre 1860 et jusqu'en 1889, époque de sa démolition. Elle avait été bâtie en 1663. Avant la création de la paroisse, tous les 15 jours, le dimanche, un vicaire de Plumieux venait y dire la messe.

La première pierre de la nouvelle église a été bénite le 31 juillet 1887.

Par décret de l'empereur Napoléon III signé au palais des Tuileries le 13 janvier 1866, la section du Cambout est distraite de la commune de Plumieux pour former une commune distincte dont le chef-lieu est fixée au Cambout. À l'époque tous les villages réunis pour constituer cette nouvelle commune comptaient 1 170 habitants. Le village de la Ville-Jégu à plus de 10 kilomètres du bourg de Plumieux totalisait à lui seul 300 habitants.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le 13 janvier 1866, paraissait le décret impérial érigeant « Le Cambout » en commune.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1866 1870 Mathurin Morel  ?  
1870 1909 Yves-Marie Le Texier  ?  
1909 1929 Jean Taloté  ?  
1929 1964 Jean Baptiste Brajeul  ?  
1964 1977 Edouard Michard  ?  
1977 1991 Gilles Nizan Parti socialiste  
1991 1995 Marcel Connan  ?  
1995 - Jean-Noël Lagueux Divers droite Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
972 1 017 1 037 1 038 1 077 1 062 1 086 1 130 1 131
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 016 933 887 902 837 808 811 718 599
1982 1990 1999 2004 2006 2009 2011 - -
548 549 526 557 544 476 467 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Anne (1888-1893).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :