Uzel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Uzel
Mairie d'Uzel
Mairie d'Uzel
Blason de Uzel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Uzel
Intercommunalité CIDERAL
Maire
Mandat
Yves Le Plenier
2014-2020
Code postal 22460
Code commune 22384
Démographie
Gentilé Uzelais
Population
municipale
1 085 hab. (2011)
Densité 160 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 17′ N 2° 50′ O / 48.28, -2.84 ()48° 17′ Nord 2° 50′ Ouest / 48.28, -2.84 ()  
Altitude Min. 116 m – Max. 238 m
Superficie 6,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Uzel

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Uzel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Uzel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Uzel

Uzel [yzɛl] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armoiries de Uzel

Les armoiries de Uzel se blasonnent ainsi :
« D'azur aux trois besants d'or »

Géographie[modifier | modifier le code]

Uzel est en centre Bretagne, à 25 min de Saint-Brieuc, 1 h 10 min de Rennes, 1 h 20 min de Vannes, 1 h 10 min de Lorient, 1 h 50 min de Brest et 2 h 30 min de Nantes. Uzel est desservie par les TER dont les horaires coïncident avec le TGV de Saint-Brieuc ou de Vannes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Uzel vient de l’ancien breton « uzel » (haut).

  • Après la vente des terres d'Uzel en 1253 et 1271, à la Révolution, la paroisse appartenait au diocèse de Saint-Brieuc. La seigneurie d'Uzel en 1298 appartenait à Guillaume Budes qui epousa Jeanne Du Guesclin. Il avait son siège au bourg où se trouvait le château, détruit le 17 mars 1839 par un incendie. Silvestre Budes, le fils, fut aussi seigneur d'Uzel. Il épousa Renée Gouyon de Matignon. Celui-ci est célèbre dans l'Histoire de Bretagne, tant par sa bravoure, ses aventures, que par sa mort tragique en 1379. La fille de Silvestre qui fut dame d'Uzel, épousa en 1360 Bertrand du Marchaix, puis Raoul de la Chateigray. La seigneurie passa entre les mains de la famille de Malestroit et y resta jusqu'en 1540. Ensuite, après avoir été longtemps possédée par les Coëtquen, la seigneurie d'Uzel passa par alliance dans la maison de Durfort de Duras, et fut vendu en 1759 pour 334 400 francs à un M. Beauchat (ou Boschat) d'Allineuc.
  • Fulgence Bienvenüe est né en 1852 dans la commune d'Uzel près l'Oust. Après des études Polytechnique, il fut diplômé des ponts et chaussées. C'est à lui que sera confiée la construction du chemin de fer metropolitain dont la première ligne qui relie Maillot à Vincennes sera inaugurée en 1900, année de l’exposition universelle à Paris. Il prendra sa retraite en 1932 et décèdera peu de temps après, en 1936.

On rencontre les appellations suivantes : Usel (en 1253, en 1271, en 1280), Ussello, Usselo (en 1371), Usel (en 1569). La forme actuelle Uzel apparaît dès 1669. À la demande de l'administration postale, Uzel devient Uzel-près-l'Oust en 1856[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Uzel est le chef lieu de canton. Elle était également à la tête de la communauté de communes du pays d'Uzel qui englobe Allineuc et Saint-Hervé avant de rejoindre la CIDERAL le 1er janvier 2014.


Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Pierre Le Helloco PS Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 085 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 939 1 713 1 683 1 932 2 044 2 058 2 090 1 968 1 919
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 726 1 765 1 658 1 585 1 543 1 472 1 521 1 352 1 320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 261 1 273 1 217 1 127 1 083 1 047 1 042 1 050 1 005
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
941 899 926 990 943 897 990 1 085 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Buste de Fulgence Bienvenüe
    Buste de Fulgence Bienvenüe
  • Église paroissiale Saint-Nicolas du XVIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Frey, Étymologie et Histoire d'Uzel . (consulté le 31 janvier 2008)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :