Hixkaryana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hixkaryana
Parlée au Brésil
Région rivière Nhamundá
Nombre de locuteurs environ 500
Typologie OVS
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 hix
IETF hix

La langue hixkaryana est l'une des langues caribes, parlée par à peine plus de 500 personnes le long de la rivière Nhamundá (es), un affluent de l'Amazone, au Brésil.

Elle est remarquable par le fait que c'est l'une des rares langues naturelles connues qui utilisent une structure de phrase Objet-Verbe-Sujet (OVS). Elle a probablement été la première langue de ce type à être décrite (par le linguiste Desmond C. Derbyshire), et les autres langues susceptibles de suivre le même modèle sont encore très mal connues. C'est probablement une autre langue karib, le panaré ou, mieux le E'ñepa, de l'Orénoque (Venezuela), qui fut le premier contre exemple attestant sans ambiguïté que l'ordre OVS existe bel et bien dans les langues du monde

Syntaxe[modifier | modifier le code]

Dans la langue hixkaryana, et au contraire des compléments directs, les compléments d'objet indirect suivent le sujet, et l'ordre des mots dans les propositions imbriquées est de type SOV. Comme la plupart des autres langues où les objets précèdent le verbe, elle utilise des postpositions.

Voici un exemple de phrase hixkaryana :

  • Toto yonoye kamara
  • homme mangea jaguar
  • (Le jaguar a mangé l'homme)

L'ordre des mots est crucial à la compréhension en hixkaryana, car ils ne varient pas quel que soit leur rôle, sujet ou objet, dans la phrase.

Grammaire[modifier | modifier le code]

Exemple de phrase

toto yonoye kamara
toto y- ono -ye kamara
homme/personne 3SG- manger -DIST.PASSE.COMPL jaguar
"Le jaguar a mangé l'homme."

Les compléments d'objets indirects suivent toutefois le sujet :

bɨryekomo yotahahono wosɨ tɨnyo wya
bɨryekomo y- otaha -ho -no wosɨ tɨnyo wya
garçon 3SG- frapper -CAUSE -IMM.PASSE femme son-mari par/avec
"La femme a demandé à son mari de frapper le garçon."

En Hixkaryana, les éléments sont indexés au verbe par le moyen de préfixes personnels. Ceux-ci sont toujours dans l'ordre 2e > 1re > 3e personne. Si l'objet d'un verbe transitif ne peut respecter cet ordre imposé, le préfixe o- est utilisé.

A-prefixes O-prefixes
1A /ɨ- 1O r(o)
2A m(ɨ)- 2O o(j)-/a(j)-
1+2A t(ɨ)- 1+2O k(ɨ)-
3A n(ɨ)-/j-

Les verbes intransitifs utilent les mêmes préfixes que les verbes transitifs (ou presque). Il existe d'autres éléments concernant le temps, l'aspect, le mode et le nombre.

Dans la plupart des cas, les préfixes personnels déterminent qui est le sujet et qui est l'objet. Quand le sujet ET l'objet sont tous les deux de la 3e personne, le préfixe est alors inadéquat pour préciser qui est qui. Dans cette situation, l'ordre des mots est crucial pour déterminde leurs identités. La phrase 'toto yonoye kamara' ne peut être lu dans l'ordre SVO] (l'homme a mangé le jaguar) mais elle doit se lire en OVS (le jaguar a mangé l'homme).

Quelques mots en hixkaryana[modifier | modifier le code]

Mot Traduction Prononciation
homme (mâle) kɨrɨ
femme (femelle) wosɨ
personne toto
qui? onokɨ
quoi? etenɨ
terre yukryeka
soleil kamɨmɨ
lune nuno
étoile xeryko
eau tuna tu:næ
poisson kana kæ:næ
viande (gibier) woto wɔ:tɔ
froid tɨtxenotnye
chaud takyunye
1 towenyxa
2 asako

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]