Philippe Starck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Starck

Description de l'image  Phillippe Starck 2011.jpg.
Naissance (65 ans)
Paris (Seine)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Architecte d'intérieur,Créateur, Designer
Formation

Philippe Starck est un créateur et architecte d'intérieur français, fils d'André Starck, un père ingénieur-inventeur-dessinateur d'avions, né le à Paris[1].

Connu aussi bien pour ses architectures intérieures que pour ses productions en série de biens de consommation courante et son design industriel Philippe Starck connaît depuis les années 1980[2] un succès international [3],[4].

Il a conçu notamment la flamme olympique des Jeux olympiques d'hiver de 1992 à Albertville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un concepteur dans l'aéronautique, étudiant à l’École Nissim de Camondo à Paris, Starck conçoit en 1969 une structure gonflable, amorce d’une réflexion sur la matérialité, et témoigne d'un intérêt pour les lieux de vie. Peu de temps après, Pierre Cardin, lui propose le poste de directeur artistique de sa maison d’édition.

Parallèlement, il fonde sa première école de design industriel, Starck Product, qu’il rebaptisera Ubik[5] en référence au célèbre roman de Philip K. Dick, et entame ses collaborations avec les éditeurs italiens tels que – Driade, Alessi, Kartell - et internationaux – les Autrichiens de Drimmer, le Suisse Vitra, ou l’Espagnol Disform. Starck s'est principalement consacré à la création en série de produits de consommation courante avec son concept de design démocratique, à savoir baisser le coût, augmenter la qualité pour diffusion auprès du plus grand nombre[6].

C'est en 1983 que le grand public découvre Philippe Starck lorsque le président François Mitterrand, sur la recommandation de Jack Lang, ministre de la Culture, choisit son projet pour la décoration des appartements privés de l'Élysée. Dès l’année suivante sa renommée devient internationale grâce au succès du Café Costes ; qu'il remaniera plusieurs fois par la suite[7].

L'œuvre prolifique de Philippe Starck a progressivement touché tous les domaines où peuvent s'appliquer le design, : mobilier, décoration intérieure, architecture, mobilier urbain, industrie (éolienne, photomaton, Freebox, etc.), équipement de la maison ( cuisines, ustensiles, revêtements, sanitaires etc.), luminaires, électroménager, bureautique (de la télévision au presse-citron et de la brosse à dents à l'agrafeuse, etc.), arts de la table, habillement et accessoires (vêtements, chaussures, lunetterie, bagagerie, horlogerie, etc.), jouets, verrerie (parfum, miroirs, etc.), graphisme et édition, ou même alimentation (pâtes Panzani, bûche de noël Lenôtre), et véhicules (vélo, moto, yacht, avion, etc.), sur terre, sur mer, comme dans les airs et l'espace.

Alternative textuelle
Alhondiga, Bilbao, 2010

Philippe Starck conçoit dès 1989 au Japon plusieurs immeubles. Le premier, à Tokyo, Nani Nani est un bâtiment anthropomorphique impressionnant, recouvert d’un matériau vivant qui évolue avec le temps. Apparaît alors une conviction forte : la création doit investir un environnement, certes, mais sans le bouleverser.

Un an plus tard, il crée l’Asahi Beer Hall à Tokyo, puis Le Baron Vert en 1992, un ensemble de bureaux à Osaka. En France il signe l’extension de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD) à Paris (1998).

Une de ses œuvres récentes est l'Alhondiga à Bilbao ouvert en 2010. L'Alhondiga est un lieu de vie, culturel et sportif de 43 000 m2[8].

Passionné par la mer et les bateaux, Starck a inauguré en avril 2012 le Port Adriano, port dont il a conçu l'architecture extérieure et la direction artistique intérieure situé sur la côte Sud de l’île de Palma de Majorque. Il a également designé le bateau Venus de Steve Jobs qui a été mis à l'eau en octobre 2012[9].

Depuis la fin des années 1980, Philippe Starck s'est investi dans la conception d'hôtels dans différents pays du monde. Il crée en 1988 le Royalton puis le Hudson à New York, le Delano à Miami en 1995, le Mondrian à Los Angeles, à Londres le Saint Martin’s Lane en 1999 et le Sanderson en 2000. En 2005, Philippe Starck reçoit le prix du meilleur hôtel de l'année pour l'hôtel Faena de Buenos Aires[10] ouvert l'année précédente et le Condé Nast Traveller le distingue pour son ambiance et son design[11]. Toujours en Amérique du Sud, Philippe Starck dessine l'hôtel Fasano à Rio de Janeiro en 2007 avec des matériaux comme le bois, le verre et le marbre. Puis Philippe Starck s'attaque à l'hôtellerie de luxe. En 2008, il revisite le Meurice, et après deux ans de travaux, c'est le Royal Monceau qui ouvre ses portes en 2010 après sa rénovation [12],[13].

En Amérique du Nord dans les années 2000, Philippe Starck développe avec l'entrepreneur Sam Nazarian une nouvelle chaîne d'hôtels de luxe, les SLS, avec toujours cette idée de casser les codes du secteur. Ainsi, le lobby le Bazaar du SLS de Los Angeles devient un centre de vie où se côtoient restaurants de tapas et health bar norvégien, pâtisserie gourmande et encore le concept store Moss[14].

Starck s’est dans le même temps engagé dés 1990 dans la démocratisation des hôtels dits « de design et de qualité »[15]. D’abord avec le Paramount à New York qui propose des chambres à 100 $ et qui devient un classique du genre. En 2008, associé à Serge Trigano, il applique à Paris cette idée en concevant le Mama Shelter. Un second Mama Shelter s'est installé à Marseille en 2012 et trois autres ont ouvert en 2013 : Istanbul, Lyon et Bordeaux. En 2010, Philippe Starck ouvre la Co(o)rniche, hôtel situé sur le site de la Dune du Pilat.

Alternative textuelle
Mama Shelter, Marseille, 2012

Philippe Starck est sensible à la gastronomie et a quelques restaurants à son actif : les restaurants Bon (2000), Le Mori Venice Bar (2006) et Le Paradis du fruit (2009), et aux États-Unis l’arrivée notable du Katsuya à Los Angeles en 2006, premier d’une série de restaurants japonais. Un des plus récents est l'A Trego au Cap d'Ail ouvert en 2011. Starck a fait l"architecture extérieure et intérieure d'un restaurant qui a ouvert ses portes en septembre 2012 aux Puces de Saint-Ouen, Ma Cocotte. En 2013, il designe le restaurant Miss Ko.

En novembre 2012, Starck publie son premier livre d'entretiens, intitulé Impression d'ailleurs, réalisé avec Gilles Vanderpooten, dans lequel il livre son regard sur les enjeux du monde qui vient (écologie, solidarité, jeunesse, science). Ces propos sont l'illustration d'un autre livre, seul essai critique publié à ce jour sur Philippe Starck par l'universitaire Christine Bauer : Le cas Philippe Starck ou de la construction de la notoriété.

Discours écologiste et politique[modifier | modifier le code]

Alternative textuelle
Volteis, Electric Car, 2012

À travers son concept de « design démocratique », Starck dit militer pour un design qui ne soit pas destiné exclusivement à une élite. « Le populaire est élégant, le rare est vulgaire »[16], dit-il. Le designer dit chercher à mettre en œuvre cette idée utopique[17] augmentant les quantités produites pour diminuer les coûts et utilisant le canal de la vente par correspondance, avec Les Trois Suisses, pour atteindre un large public[18]. Plus récemment, il a dessiné gracieusement la carte Navigo (janvier 2013)[19].

Affichant le désir de faire du design pour tous[20], Philippe Starck développe des meubles en plastique dont la célèbre chaise Louis Ghost de Kartell vendue à plus de un million d'exemplaires. Des brosses à dents Fluocaril, aux éléments de salles de bains (pour Duravit, Hansgrohe, Hoesch, Axor), en passant par le presse citron Juicy Salif de Alessi, les enceintes Zikmu et le récent casque ZIk de Parrot, les couteaux Laguiole dont le dernier le Log, les lunettes Starckeyes de Mikli ou encore la luxueuse lampe Marie Coquine de Baccarat, Starck a conquis un vaste marché et rendu son style familier[21].

Parallèlement à ce positionnement parfois qualifié de politique[22] il mène des entreprises médiatiques telle la Gun Lamp (Flos, 2005), une lampe d’architecte géante, la Superarchimoon (Flos, 2000), haute de 214 centimètres, les luminaires Haaa!!! Et Hooo!!! Imaginés avec l’artiste Jenny Holzer (Flos/Baccarat, 2009) ou de monumentaux lustres de la collection Darkside, dont l’emblématique Zenith (Baccarat, 2005).

Il emploie fréquemment le ton de l'humour pour nommer ses créations (fauteuil Ploof, tabouret Dadada, chaise Boom)« Le plus bel exemple quotidien de la relativité, le plus beau symptôme de l'intelligence humaine, c'est l'humour. (...) Un design sans humour n'est pas humain. Le mot 'beau' ne veut rien dire. Seule la cohérence compte. Un objet, design ou pas, est avant tout un objet qui réunit tous les paramètres de l'intelligence humaine, qui réconcilie les contraires. Le manque d'humour est la définition de la vulgarité ». L emploie aussi la tristesse dans ses créations ainsi que le désarroi qui permet une opposition à ses sujets utilisant l'amour.

Philippe Starck créer le catalogue Good Goods avec La Redoute[23] « le catalogue des non-produits pour des non-consommateurs du futur marché moral » ainsi que sa propre compagnie de nourriture organique OAO[24] Il lance le concept d'« écologie démocratique »[25], en proposant des éoliennes personnelles et en annonçant des bateaux solaires ou des véhicules à hydrogène. Ses dernières œuvres à caractères écologiques sont la Volteis, voiture électrique conçu par Electric Car ou encore le vélo Pibal, commandé par la ville de Bordeaux, les chaises Zartan de Magis et Broom de Emeco.

Aujourd'hui devenu l’un des designers français contemporains les plus connus[26] de nombreuses sociétés font appel à Philippe Starck que ce soit dans l'alimentaire, la technologie, les transports, l'ameublement, l'aéronautique…

Ses créations sont exposées dans les collections de nombreux musées européens et américains, entre autres au musée national d'art moderne (grâce à plusieurs dons, notamment de ses prototypes) et au musée des arts décoratifs de Paris, au MOMA et au Brooklyn Museum de New York, au Vitra Design Museum de Bâle et au Design Museum de Londres. Plus de 660 de ses œuvres figurent dans les collections publiques françaises en 2011[27].

Il a été le premier Français invité à participer aux fameuses conférences TED (Technology, Entertainement & Design) Talks rejoignant des intervenants renommés, tels Bill Clinton ou encore Richard Branson.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

  • CES Innovations Design and Engineering Awards, Thermostat Netatmo (2014)
  • Prix des Artistes de l’Excellence Française (2013)
  • Prix Spécial, BFM Awards (2013)
  • Grand Prix de l’e-réputation (2013)
  • Prix coup de cœur du jury, Pyramides de Vermeil, Le Nuage (2013)
  • « World's Greatest Hotels 2013 » Travel + Leisure, Mama Shelter Marseille (2013)
  • « Best Hotels in the World » CondéNast’s 2013 HOT LIST , SLS South Beach (2013)
  • "Red dot best of the best" award, Axor Starck Organic (2013)
  • The 10 most beautifully designed new restaurants, AD New York, Ma Cocotte (2013)
  • Pyramide de l’innovation, prix projet « Coup de Cœur », Le Nuage (2013)
  • Best Luxury Residential Design, Lodha Evoq project in Mumbai (2013)
  • Good Design Award 2012, Miss Less, Kartell (2013)
  • Trophée Eco Conception, Elise (2012)
  • Lieu de l’année, AJT, Mama Shelter Marseille (2012)
  • Prix du Public, salon 1.618, V+ Volteis (2012)
  • Best of CES, Tom’s Hardware & Tom’s Guide, Zik Parrot (2012)
  • CES Hot Stuff Award, Stuff Award, Stuff Magazine, Zik Parrot (2012)
  • Product of the Future, Popular Science, Zik Parrot (2012)
  • 8 Meilleurs Hôtel en France par Frommer, Mama Shelter (2011)
  • Die 100 besten Hotels in Europa by Géosaison Award, Mama Shelter (2011)
  • 50 best Hotels in Europa by The Sydney Morning Herald, Mama Shelter (2011)
  • Best Pool Design - Icon Vallarta(2011)
  • Best Interior Design (India) - yooPune (2011)
  • Best Marketing Campaign (India/designed by yoo) - yooPune (2011)
  • Best Website Design (India/designed by yoo) - yooPune (2011)
  • Best Overall Development - yooPune (2011)
  • GOOD DESIGN - Green Product - Awards, Play with Dedon (2011)
  • Award Visionary Artist, 25 Anniversario Elle, Espagne (2011)
  • Asia Pacific Property Awards in association with Bloomberg Television, YOOPune et The Beach (2011)
  • Designpreis Deutschland, Fletco (2011)
  • Interior Design Award, Fletco (2011)
  • # 1 Business hotel in Europe by CNBC Business, Mama Shelter (2010)
  • Red dot award: product design, textile and textile flooring category, Fletco (2010)
  • BEST HOTEL UNDER 100 EUROS, Mama Shelter (2010)
  • Good Design Award, The Chicago Athenaeum Museum for Starck K Kitchen Sink (2009)
  • The Bazaar by Jose Andres Los Angeles Times Restaurant Review : Four Stars (2009)
  • The Bazaar by Jose Andres New York Times ‘Outstanding Newcomer’ (2009)
  • The Bazaar by Jose Andres Travel + Leisure ’50 Best New Retaurants’ (2009)
  • The Bazaar by Jose Andres James Beard Foundation Awards ‘Best New Restaurant’(2009 Finalist)
  • The Bazaar by Jose Andres James Beard Foundation Awards ‘Outstanding Restaurant Design’ (2009 Finalist)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Travel + Leisure ‘It List’, ‘Best New Hotels’ (2009)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Angeleno Magazine ‘America’s Hottest New Hotels’ (2009)
  • SLS Hotel at Beverly Hills HotelChatter.com ‘Best Geek Hotels’ (2009)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Conde Nast Traveller (UK) Innovation & Design Awards (2009) (Moss at SLS)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Wallpaper Best Business Hotels (2009)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Virtuoso Best of the Best Awards ‘Best Achievement in Design’ (2009)
  • SLS Hotel at Beverly Hills Virtuoso Best of the Best Awards ‘Best Bar’ (2009 Finalist)
  • The Bazaar by Jose Andres Restaurant of the Year in Esquire’s November issue (2009)
  • Mama Shelter N'1 Business Hotel en Europe pour 2009 par CNBC
  • SLS One of the best 50 best Business Hotels in the World by Wallpaper (2009)
  • Lifetime Achievement Award, The Designer magazine (2009)
  • Conde Nast Traveller Technology award for Zikmu Parrot (2009)
  • Conde Nast Traveler Hot List Spa for Ciel (2009)
  • Conde Nast Traveler Hot List Tables for Bazaar (2009)
  • Conde Nast Traveler Hot List Hotel for SLS (2009)
  • Best Large Hotel Pour le Mama Shelter, Travel + Leisure (2009)
  • A Most Innovative Yacht in Yachts France’ at the Cannes Boat Show in 2009
  • The Most Innovative Exterior Yacht Design of the Year 2008 pour le A lors de Asia Boating Awards Ceremony
  • Prix global du Bluetooth SIG "Best of CES Las Vegas 2009" pour Zikmu Parrot (2009)
  • Good Design Award from the Chicago Athenaeum for Mr Impossible chair (2008)
  • The Fashion Group International, Inc. honors Philippe Starck, Night of Stars (2008)
  • Grand Prize winner, Gold Key award, Excellence in Hospitality design, Lounge / Bar , Philippe Starck and SBE for S Bar (2008)
  • International Restaurant & Hotel Award (2008)
  • CNBC International Property best interior design Awards (2008)
  • CNBC International Property best architecture Awards (2008)
  • CNBC International Property best development Awards (2008)
  • Hospitality design award, SBar (2008)
  • Design award, Katsuya (2008)
  • Best project : Siemens en Award (Faena)
  • Amongst the top new hotels in the world : Conde Nast Traveller USA (Faena)
  • Amongst the coolest new Hotels in the world : Conde Nast Traveller UK (Faena)
  • Amongst the 500 Best Hotels in the world : Travel + Leisure (Faena)
  • Amongst the 10 most dramatic designs in the world : Vogue Japan (Faena)
  • Best ambience and Design : Conde Nast Traveller UK’s Gold List (Faena)
  • The third best Hotel Restaurant in the World : Hotels Magazine (Faena)
  • South America’s leading suite : Faena suite
  • Argentina’s leading suite : Faena suite ; World Travel Awards
  • Five diamond The American academy of hospitality, Faena (2007)
  • Prix Madrid Créatividad (2006)
  • Best ambience and design Conde Nast traveller UK’s gold list, Faena (2006)
  • Reddot award (2006)
  • Best new Hotel Wallpaper design award, Faena (2005)
  • Reddot award (2005)
  • Focus d’argent (2005)
  • Five Star Diamond award as world best designer (2005)
  • Best project Siemens award, Faena (2004)
  • Lucky Strike designer award (2004)
  • Monaco Show Boats (2003)
  • Observeur de Design d’Étoile (2002)
  • IF Design Award (2002)
  • Le prix de la plus belle monnaie du monde, France (2001)
  • Red Dot Best of the Best Award (2001)
  • Compasso d’Oro, Italie (2001)
  • Pratt Institute Black Alumni Award, États-Unis (2001)
  • Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’Honneur, France (2000)
  • Good Design Award (2000)
  • German Ranking Design Award (2000)
  • Gold ADEX (2000)
  • Red Dot for High Design Quality (2000)
  • IF Product Design Award (2000)
  • Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres, France (1998)
  • Roter Punkt (1998)
  • IF Design award (1998)
  • Harvard Excellence in Design award, États-Unis (1997)
  • Design Zentrum Nordrhein-Westfalen, Allemagne (1995)
  • Primero Internacional de Diseno Barcelona, Espagne (1995)
  • Design - plus (1995)
  • Premio Internacional de Diseno (1995)
  • Award for Highest design quality (1995)
  • Design Preis Schweiz (1995)
  • Trophée du design Batimat (1995)
  • Officier des Arts et des Lettres, France (1991)
  • Twelth Annual Interior Award (1991)
  • Interior Architecture Award (1990)
  • Trois prix pour les hôtels Royalton et Paramount, New York, États-Unis (1988/1990)
  • Grand prix national de la Création Industrielle, France (1988)
  • Platinum Circle Award, Chicago, États-Unis (1987)
  • Delta de Plaia, Barcelone, Espagne (1986)
  • Trois premiers prix au Neocon, Chicago, États-Unis (1986)
  • Chevalier des Arts et des Lettres, France (1985)
  • Oscar du luminaire, France (1980)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Will.i.Am 2 Starck, documentaire réalisé par Alex Fighter, diffusé sur NRJ 12 le 15 décembre 2013
  • Futur par Starck, documentaire réalisé par Gaël Leiblang, diffusé sur Arte le 4 juin 2013[28]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Créateur à la renommée internationale de meubles et d'objets d'une structure simple mais inventive, il est attaché à l'expression symbolique des formes comme de l'espace. Le Petit Larousse illustré 2012
  2. Les Années 80, Flammarion, 1984
  3. Starck fait partie du paysage, à tel point qu'on avait presque oublié qu'il est le designer français le plus connu et qu'il incarne l'homme mobile par excellence. Magazine Intersection, numéro 8, été 2010
  4. "Devenu célèbre d'être célèbre". O Boissière, Starck, Cologne : éditions Taschen, 1991, p.6
  5. Management no 24, p 122, février 1997 : "le who's who de la star du design:_État civil : Starck Philippe, né le 18 janvier 1949, fils d'Andre Starck, constructeur aéronautique. Études : École Camondo à Paris. Profession : designer, patron de l'agence Ubik. Distinctions : Award pour le Parmount Hotel à New York (1992), Oscar du design pour le bateau Beneteau (1990) ; Platinium Circle Award (Chicago 1987), Créateur de l'année (1985)
  6. Un design pour l'amour, Grand entretien, Le Monde, 10 février 2008[réf. insuffisante]
  7. Philippe Starck provoqua son premier coup d'éclat avec l'aménagement du restaurant-boîte de nuit parisien, les Bains-Douches, puis celui du Café Costes, Psychanalyse de l'objet Starck, Le Monde, 27 janvier 1994
  8. Maître de la métamorphose, Philippe Starck a fait de l'ancienne réserve à vin et à l'huile un centre d'art et de loisir. À chaque fonction son espace, défini par la théorie des ensembles. Figaroscope, juin 2010
  9. Un peu plus d'un an après la mort du fondateur d'Apple, le yacht de Steve Jobs dessiné par Philippe Starck ... a été amarré aux Pays-Bas, où il est en train d'être achevé. L'Express, octobre 2012
  10. Best New Hotel, Wall paper, janvier 2005[réf. insuffisante]
  11. Conde Nast Traveller 10, juin 2007[réf. insuffisante]
  12. Starck réinvente le palace de demain, l'Express, 15 septembre 2010[réf. insuffisante]
  13. Plongée dans le "Starck System", Les Échos, 15 janvier 2010[réf. insuffisante]
  14. ...pour une adresse au comble du superlatif très prisée pour son restaurant, The Bazaar. Ideat juillet 2012[réf. insuffisante]
  15. Article « Starck à petit prix » Sa stratégie de toujours démocratiser le design ; parmi les 172 chambres, certaines affichent un premier prix à 79 euros. La décoration et les prestations de ces dernières ne changent pas des autres seule la taille diffère, Résidences Décoration janvier 2009[réf. insuffisante]
  16. Designers dans le siècle, Le Monde, 22 août 1998[réf. insuffisante]
  17. « On peut bel donc bel et bien parler d'un projet utopique chez Starck », Benoît Heilbrunn, Écrits sur Starck, 2003[réf. insuffisante]
  18. "les bons plans de Philippe Starck" Entre les maillots de bain et les boites à outils, vous trouverez désormais chaque année, dans le catalogue des 3 Suisses, une maison d'architecte... haute couture démocratique... "nous allons démontrer que le recours à un architecte n'est pas forcément d'un cout prohibitif", L'express 1992[réf. insuffisante]
  19. Philippe Starck a dessiné cette carte nouvelle génération à titre gracieux, a-t-on précisé au Stif. Son aspect épuré est destiné à lui permettre de durer. Le Parisien, janvier 2012[réf. insuffisante]
  20. « je suis contre l'objet beau, je préfère l'objet bon[...] Je m'arrêterai quand mes chaises seront à 50 balles », L'Express, 22 octobre 1998[réf. insuffisante]
  21. « Philippe Starck rend possible une éducation des masses, il diffuse auprès du plus grand nombre des formes qui éduquent l’œil [...] De l'infime à l'immense, Starck balise des chemins qui réconcilient esthétique, éthique et politique », Michel Onfray, Écrits sur Starck, 2003[réf. insuffisante]
  22. je suis sûr que pour beaucoup ce caractère politique non seulement est difficile à détecter dans ses œuvres, mais offre aussi peu d'intérêt [...] mais pour la plupart d'entre nous ce qu'il y a de plus sensationnel dans l'architecture et le design de Starck c'est l'amusement mêlé à l'inattendu, Zoom sur Philippe Starck, Courrier international, 2 septembre 1995[réf. insuffisante]
  23. Le phénoménal Starck lance son propre Good Good. Figaro Magazine, 1998[réf. insuffisante]
  24. C'est au tour de Philippe Starck de s'intéresser à l'esthétique alimentaire. Les produits de la société OAO sont 100 % bio... Figaroscope du 21 octobre 1995[réf. insuffisante]
  25. Entre sa nouvelle éolienne et son futur vaisseau spatial, l'électron libre du design invente l'écologie démocratique, Philippe Starck dessine une éolienne pour tous, Le Figaro, 28 avril 2008[réf. insuffisante]
  26. L'un des designers les plus célèbres de la planète, Quand Philippe Starck se paie le pass Navigo, Le Figaro, 25 janvier 2012[réf. insuffisante]
  27. Portail Design, objets et mobiliers des XXe et XXIe siècles dans les collections publiques françaises
  28. http://www.challenges.fr/economie/20130604.CHA0273/philippe-starck-part-a-la-conquete-du-futur.html

Lien externe[modifier | modifier le code]