Revue (théâtre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Revue (homonymie).

Une revue est un genre théâtral qui associe musique, danse et sketches qui font la satire de personnes contemporaines, de l'actualité ou de la littérature.

La revue apparaît au début du XVIIIe siècle et connaîtra surtout un grand succès entre la fin des années 1910 et les années 1930 aux États-Unis. Son principe s'inspire des spectacles des ménestrels du Moyen Âge, auxquels elle emprunte la satire, la succession d'actes propre aux variétés et l'utilisation d'un code vestimentaire particulier.

Présentées dans un décor luxueux, passant de la comédie burlesque aux spectacles de danse, les revues renouvellent le genre du music-hall en s'adressant à un public plus aisé. Aux États-Unis, le premier spectacle moderne à combiner avec succès ces éléments fut The Black Crook dont la première eut lieu le 12 septembre 1866, avec notamment Marietta Bonfanti et Rita Sangalli. En 1894, c'est le terme de review qui est utilisé pour qualifié The Passing Show, de George Lederer. L'expression française « revue » passera telle quelle à la langue anglaise en 1907 à l'initiative de Florenz Ziegfeld, qui popularisera le genre et s'assurera le succès avec ses célèbres danseuses, les « Follies Girls ». Ses spectacles, qui se déroulaient au New Amsterdam Theatre de New York, ont formé la trame de nombreux films musicaux, comme Le Grand Ziegfeld, Ziegfeld Follies ou La Danseuse des Folies Ziegfeld.

Cette nouvelle forme de divertissement domina dans la plupart des théâtres de Broadway et lança des artistes tels que Richard Rodgers et Lorenz Hart. Ensuite, Rodgers et Hart créèrent une série de revues intitulées Garrick Gaieties. Des grands noms du théâtre (Fanny Brice et Eartha Kitt notamment) débutèrent dans la revue New Faces of 1952.

Le concept de revue se retrouve aujourd'hui dans les cabarets parisiens comme le Lido, les Folies Bergères, le Moulin Rouge ou le Crazy Horse Saloon, mais aussi dans des spectacles comme « la Revue de l'Orphéon », à Hazebrouck.

Voir aussi[modifier | modifier le code]