Icosidodécaèdre tronqué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand rhombicosidodécaèdre

alt=Description de l'image Truncatedicosidodecahedron.gif.
Faces Arêtes Sommets
62 carrés, hexagones et décagones 180 120 de degré 3
Type Solide d'Archimède
Caractéristique 2
Propriétés Semi-régulier et convexe, zonoèdre
Groupe de symétrie I
Dual Hexaki icosaèdre

Le grand rhombicosidodécaèdre est un solide d'Archimède. Il possède 30 faces carrées régulières, 20 faces hexagonales régulières, 12 faces décagonales régulières, 120 sommets et 180 arêtes. Puisque chacune des faces possède un centre de symétrie (ou de manière équivalente une rotation à 180°), le grand rhombicosidodécaèdre est un zonoèdre.

Autres noms[modifier | modifier le code]

D'autres noms incluent :

  • Grand rhombicosidodécaèdre
  • Icosidodécaèdre rhombitronqué
  • Icosidodécaèdre omnitronqué (en)

Le nom Icosidodécaèdre tronqué, donné à l'origine par Johannes Kepler est inexact. Si vous tronquez (en) un icosidodécaèdre en coupant les coins, vous n'obtenez pas cette figure uniforme : certaines faces seront des rectangles. Néanmoins, la figure résultante est topologiquement équivalente à celle-ci et peut toujours être déformée jusqu'à ce que les faces soient régulières.

Le nom grand rhombicosidodécaèdre (de même qu'icosidodécaèdre rhombitronqué) fait référence au fait que les 30 faces carrées sont placées dans les mêmes plans que les 30 faces du triacontaèdre rhombique qui est le dual de l'icosidodécaèdre. À comparer avec le petit rhombicosidodécaèdre.

Une source malheureuse de confusion : il existe un polyèdre uniforme non-convexe avec le même nom. Voir le grand rhombicosidodécaèdre uniforme.

Coordonnées cartésiennes[modifier | modifier le code]

Les coordonnées cartésiennes pour les sommets d'un grand rhombicosidodécaèdre centré à l'origine sont toutes les permutations paires de

(±1/τ, ±1/τ, ±(3+τ)),
(±2/τ, ±τ, ±(1+2τ)),
(±1/τ, ±τ2, ±(-1+3τ)),
(±(-1+2τ), ±2, ±(2+τ)) et
(±τ, ±3, ±2τ),

où τ = (1+√5)/2 est le nombre d'or.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Williams, The Geometrical Foundation of Natural Structure: A Source Book of Design, 1979, (ISBN 0-486-23729-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]