Guppy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guppy (poisson) et Guppy (homonymie).

Poecilia reticulata

Description de cette image, également commentée ci-après

Couple de guppys (Poecilia reticulata)

on trouve aussi des guppys dans un lac qui se situe dans "Les Landes" en france les guppys sont moins colorés certes mais ils ont de tres belles couleurs claires a partir de 2008 le lac a eu de serieux probleme et la population a diminuer d'environ 30%,les resultats on montrer quand 1985 il y avait une population d'environ 200 000 individues et qu'en 2008 on en contait que 162 000 individues
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Cyprinodontiformes
Sous-ordre Cyprinodontoidei
Famille Poeciliidae
Sous-famille Poeciliinae
Genre Poecilia

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Nom binominal

Poecilia reticulata
Peters, 1859

Répartition géographique

Description de l'image  GuppyMAPA.gif.

Le Guppy (Poecilia reticulata) est une espèce de poissons d'eau douce tropicale. Originaire d'Amérique du Sud, ce guppy a été introduit dans de nombreux pays pour lutter contre les moustiques. Il s'agit d'un poisson ovovivipare apprécié en aquariophilie. Dans certains pays, des races ou variétés du guppy, créées au sein des élevages, peuvent même avoir le statut juridique d'animal domestique[1].

Nomenclature[modifier | modifier le code]

Cette espèce admet en français de nombreux noms vernaculaires : guppy[2], guppie[2], guppy cobra[2], guppy de gaulle[2], guppy doré[2], guppy néon bleu[2], poisson-million[3] ou encore poisson missionnaire[2] ou poisson arc-en-ciel[4].

D'autres espèces proches comportent le terme « guppy » dans leur nom composé, mais le guppy tout court réfère majoritairement à celle-ci.

Article détaillé : Guppy (poisson).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot « guppy » vient de l'anglais, guppy. Le nom a été donné en 1866 à ce poisson par Albert Charles Lewis Günther (1830-1914), en hommage à Robert John Lechmere Guppy, un botaniste, naturaliste et explorateur britannique (1836-1916).

Origines[modifier | modifier le code]

Venezuela, Trinité-et-Tobago, nord du Brésil, Iles des Caraïbes, et Guyane[5]. Les guppys ont depuis été introduits par l'OMS dans toutes les eaux douces des Tropiques pour prévenir, en mangeant leurs larves, les épidémies causées par des moustiques (lutte contre le paludisme par exemple).

En 1866, alors en mission à Trinité-et-Tobago, Robert John Lechmere Guppy (1836-1916) fait parvenir à Albert Charles Lewis Günther (1830-1914) du British Museum des spécimens vivants d’une nouvelle espèce de poisson que Günther lui dédie : Girardinus guppyi. On découvre plus tard que cette espèce avait déjà été découverte en 1856 et nommé par Wilhelm Peters (1815-1883) en 1859 sous le nom de Poecilia reticulata. Il a au cours de l'histoire porté plusieurs noms scientifiques :

  • Lebistes reticulatus - Peters 1860
  • Libestes poecilioides - de Filippi 1861
  • Girardinus guppii/guppyi - Günther 1866
  • Girardinus reticulatus - Günther 1866
  • Libestes poecilioides - Günther 1866
  • Poecilioides reticulatus - Jordan & Gilbert 1883
  • Heterandria guppyi - Jordan 1887
  • Ancanthophacelus reticulatus - Eigenmann 1907
  • Ancanthophacelus reticulatus var. guppyi - Eigenmann 1907
  • Girardinus poecilioides - Boulenger 1912
  • Poecilia poecilioides - Langer 1913
  • Glaridichthys (Girardinus) reticulatus - Milewski 1920

On le connait aussi aujourd'hui sous le nom anglais de Millions fish.

Description de l'espèce[modifier | modifier le code]

Couple de guppys sauvages provenant de la Rivière Ciliwung, Bogor, Java occidental, Indonésie.

La forme sauvage de ce poisson est nettement moins colorée et élaborée que les spécimens d'élevage.

Le mâle est le plus petit, il mesure entre 3 et 4 cm tandis que la femelle, généralement plus grosse, mesure entre 5 et 6 cm. Cet animal est ovovivipare, c'est-à-dire que la femelle pond directement des alevins capables de se déplacer et de se nourrir. Le mâle est beaucoup plus coloré et de forme plus variable que sa compagne, il possède également un gonopode, nageoire anale transformée en organe de copulation. Il existe de nombreuses formes de nageoires et des couleurs différentes obtenues par sélection.

Comportement et maintenance en captivité[modifier | modifier le code]

C'est un poisson pacifique qui se reproduit très facilement. Il est considéré comme étant l'un des poissons les plus faciles pour débuter en aquariophilie. Cependant, bien des aquariophiles chevronnés retournent vers ce petit poisson pour se frotter avec un élevage demandant beaucoup de soins et de patience pour obtenir une lignée « faite maison ».

Crystal Clear app babelfish.png Maintenance en aquarium
Note : Les informations figurant dans cet encadré sont données seulement à titre indicatif. Lire attentivement le texte.
Origine Amérique tropicale Eau Eau normale à Eau dure
Dureté de l'eau 10 à 30 °GH pH Entre 7 et 8 (alcalin)
Température 20 à 26, idéal 23 °C Volume mini. 60 litres
Alimentation Omnivore Taille adulte 3-4 cm (mâle), 5-6 cm (femelle)
Reproduction Ovovivipare Zone occupée tout l'aquarium
Sociabilité Vit en groupe; poisson pacifique et curieux Difficulté Facile

Le guppy doit être maintenu à raison d'un mâle pour au moins trois femelles (les mâles étant polygames, leur ardeur risque de fatiguer grandement les femelles), pour un bac d'un volume total minimum de 80 litres. Il faut prévoir beaucoup plus d'espace si l'on veut pouvoir accueillir leur nombreuse progéniture à venir, et permettre à ces poissons très actifs de s'ébattre librement.

Dans un aquarium bien planté avec un espace libre pour la nage, filtré à raison d'une fois le volume réel du bac par heure (courant violent à éviter à tout prix), eau bien oxygénée, limpide, avec une température de 20-26 °C, calcaire (T.H. entre 20 et 25-30 °F) et pH alcalin, au minimum neutre (> 7).

L'espèce cohabite mal avec des poissons tels Betta splendens (le poisson Combattant), Scalaire, Gourami bleu, Poisson rouge qui grignotent ou attaquent tout simplement les caudales des Guppys (surtout les mâles). Les guppys ont une espérance de vie d'environ 2 ans si les soins apportés sont corrects. On peut maintenir des guppys en bassin extérieur du mois de mai à octobre, ils se reproduiront alors abondamment sans demander aucun soin. Les guppys peuvent supporter temporairement des températures allant de 15 à 30 degrés. Le Guppy n'est pas un poisson d'eau chaude mais d'eau tiède (bien qu'il puisse vivre à 28 degrés les mois d'été), cependant il ne doit pas être maintenu à cette température en permanence.

Nourriture[modifier | modifier le code]

Le guppy est omnivore et demande un complément végétal. Il fait trois repas par jour accepte toutes nourritures vivantes adaptées à sa taille ou de nourriture déshydratée adaptée. Il apprécie les vers de vase ou les nauplies d'artémias séchés, congelés ou même vivants. Les carences en vitamine D entraînent des malformations de l'arête dorsale (un dos en forme de V ou bossu) chez les alevins. Le guppy accepte également les préparations maisons mixées à base de poissons blancs, de végétaux, de crevettes, de bananes ou de pommes. L'utilisation de paprika doux dans la préparation permet de lui fournir du carotène pour l'éclat de ses couleurs rouges,jaunes,oranges[6].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Alevin de deux semaines
Alevins âgés de 2 jours.

La fécondation s'effectue en 1/20e de seconde grâce à la nageoire anale modifiée. Sa reproduction est dite "interne" car elle a lieu dans le corps de la femelle, dans son appareil génital. Un accouplement suffit pour 2 à 3 portées différentes, il arrive ainsi que plusieurs naissances se fassent dans un aquarium où il n'y a plus que des individus femelles. Cette espèce est ovovivipare les œufs éclosent avant la ponte.

La gestation dure environ un mois à 24-26 °C. La durée de gestation est proportionnelle à la température de l'aquarium (24 jours correspond à une gestation à environ 28°, et 35 jours avec une température de 22 °C ; mais cela peut varier également d'une souche à l'autre, voire de l'âge des femelles). Les femelles sont capables de reporter la ponte de plusieurs heures, voire de plusieurs jours, si les conditions du milieu (température et composition chimique) risquent de mettre en péril leur descendance. On reconnaît la femelle gestante à une tâche très foncée au bas du ventre gonflé. En bac communautaire, des plantes comme la mousse de java et le riccia offrent des refuges précaires aux alevins. Par prudence, on place généralement la femelle gestante dans un bac séparé.

Dès que la naissance a eu lieu (entre 20 et 60 alevins, pouvant parfois dépasser les 100), il est préférable de retirer la femelle qui pourrait manger ses alevins. Les guppies naissent déjà formés et recherchent très vite leur première nourriture car leurs réserves vitellines sont limitées. Ils consomment entre 4 et 7 repas par jour : nauplies d'artémias et compléments en poudre pour alevins. Le guppy est adulte vers l'âge de trois mois, mais sa croissance peut être fortement ralentie si l'on place les alevins dans les « pondoirs » ou « nursery », qui servent à préserver les petits de l'appétit des autres poissons du bac. Dès que possible, il faut séparer les mâles des femelles dans deux bacs différents et les remettre ensemble à partir de six mois.

Les femelles peuvent avoir des portées tous les 24/35 jours ce qui permet d'obtenir plus de 11 portées par an. Au fur et à mesure des générations, il arrive qu'un appauvrissement génétique ait lieu, ce qui entraîne des malformations de certains individus (le plus souvent trop maigres ou ayant une forme 'tordue') qui deviennent alors une proie pour les autres congénères de par leur faiblesse. Introduire de nouveaux individus pourra redonner de la variété aux gènes. Ce phénomène peut aussi provenir d'une trop grande concentration de matières azotées dans le bac qui retardent, ou modifient la croissance des alevins.

Eau[modifier | modifier le code]

Il faut soit un filtre intérieur à exhausteur, soit filtre sous sable. Il est possible de mettre une filtration avec décantation, sur le côté du bac, mettre alors une pompe avec un débit faible, de façon à ce que le volume du bac soit filtré en une heure. Mettre une cuillère à café de sel pour 10 litres d'eau. Le guppy vit aussi en eau saumâtre, voire en eau de mer. En aquarium communautaire, peupler le bac avec des espèces calmes. Renouveler 10 % de l'eau chaque semaine. Si des algues vertes recouvrent les pierres de l'aquarium, les laisser, cela fera un complément végétal pour l'alimentation de tous les membres de la famille du guppy.

Maladies fréquentes chez le Guppy[modifier | modifier le code]

Comme tous les poissons d'aquarium, le guppy peut souffrir de diverses maladies.

Sélection génétique et variétés[modifier | modifier le code]

Certaines races et variétés sont considérées comme domestiques.

En raison de sa forte variabilité de formes et de couleurs, le Guppy est un spécimen très facile à utiliser pour des expériences de génétique, plus particulièrement pour réaliser des croisements dans le but de comprendre la distribution des gènes. Ces variations concernent essentiellement deux caractéristiques: la forme des nageoires et les couleurs.

Les formes de nageoires[modifier | modifier le code]

Guppys standards.

À ce jour, 12 types de base, concernant la forme des nageoires caudales et dorsales, ont été identifiés et constituent les Standards Internationaux d'Elevage de Haut Niveau (I.H.S.) (L'I.K.G.H. étant "l'Assemblée Internationale d'Administrateurs pour l'élevage de haut niveau du Guppy", Internationales Kuratorium Guppy Hochzucht).

Les différents types de formes sont les suivants :
Le numéro en début de § correspond au numéro du standard (règles IKGH). La lettre entre parenthèses correspond au schéma des différents standards.

  • Grandes queues :
    • 1 - Queue Éventail (A) - L'angle de la nageoire caudale fait 45° ; la nageoire dorsale est pointue.
    • 2 - Queue Triangle (B) - L'angle de la nageoire caudale fait 70° ; la nageoire dorsale est large ; c'est une des formes les plus répandues dans le commerce.
    • 3 - Queue Voilée (C) - La nageoire caudale est assez allongée et incurvée ; la nageoire dorsale possède une extrémité arrondie.
    • 4 - Queue Drapeau (D) - La nageoire caudale possède des bords parallèles ; la nageoire dorsale est pointue.
  • Forme d'épée :
    • 5 - Queue Double épée (E) - Deux épées rectilignes sont écartées d'environ 60°; la nageoire dorsale et les épées sont pointues.
    • 6 - Queue Épée Haute (F) - L'épée est horizontale, ou avec un angle atteignant jusqu'à 30° par rapport à l'axe du corps.
    • 7 - Queue Épée Basse (G) - L'épée fait un angle de 30° par rapport à l'axe du corps; (cette caractéristique est très proche de la forme d'épée des Xiphophorus helleri).
    • 8 - Queue Lyre (H) - Le début de la nageoire caudale est ronde et les deux épées sont recourbées vers l'extérieur, la nageoire dorsale est recourbée vers le haut.
  • Queues courtes :
    • 9 - Queue Bêche (I) - La nageoire caudale est en forme de bêche très régulière, la nageoire dorsale est courte et pointue.
    • 10 - Queue Piquée (J) - La nageoire caudale est pointue, ressemblant à une pointe de lance ; la nageoire dorsale est recourbée vers le haut.
    • 11 - Queue Ronde (K) - La nageoire caudale est ronde ; la nageoire dorsale est arrondie.
    • 12 - Queue Aiguille (L) - La nageoire caudale est ronde et son extrémité est pointue telle une aiguille ; la nageoire dorsale est pointue.

Les couleurs[modifier | modifier le code]

Les couleurs des Guppys sont classés dans deux catégories différentes :

1) les couleurs de fond

C'est la couleur du poisson à sa naissance (la même pour les mâles et les femelles). Cette couleur est très visible au niveau de la "casquette" du poisson (la petite zone qui se trouve sur sa tête).

2) Les couleurs de surface

C'est la couleur que va porter le mâle (principalement) lorsqu'il devient adulte. Cette couleur se superpose à la couleur de fond.

Les couleurs de fond[modifier | modifier le code]

Il faut savoir que les guppys sauvages sont tous "gris", c'est une couleur dominante, génétiquement parlant. Toutes les autres couleurs de fond sont portées par des gènes récessifs.

Les différentes couleurs de fond :

Le numéro en début de § correspond au code de la couleur de fond (règles IKGH)

  • 1 - Gris C'est la couleur du poisson sauvage, c'est donc cette couleur qui est la plus répandue dans nos aquariums.
  • 2 - Or ou gold (couleur récessive appelée "tiger" par nos amis asiatiques, et codée tt), les poissons sont jaune foncé avec les écailles bordées de pigments noirs.
  • 3 - Blond (couleur récessive, codée bb ; à comparer avec un guppy gris ou autre codé BB en lettres majuscules, signifiant que les allèles sont ceux trouvés chez le poisson sauvage). La couleur est un jaune très clair, quasi transparent mais les reflets sont bien souvent d'un jaune très vif;
  • 4 - Bleu (couleur récessive, codée rr). Les poissons sont dépourvus de pigments jaunes et rouges. Ils sont bleutés presque transparents.
  • 5 - Pink (couleur récessive codée pp), les poissons ont un manque de mélanophores au niveau de leur pédoncule caudal (ce qui provoque une couleur rosée) - le fait que le pink soit une couleur de fond n'est pas partagée par l'ensemble des spécialistes.
  • 6 - Albinos (couleur récessive codée aa), les poissons sont jaunes avec les yeux rouges
  • 7 - Blanc (couleur double récessive codée bbrr). Les poissons sont issus d'un croisement entre des guppys blonds et des guppys bleus, leur corps est très proche du blanc feuille de papier.
  • 8 - Argent (couleur double récessive codée rrtt). Les poissons sont issus d'un croisement entre des guppys or et des guppys bleus, absence des pigments jaunes et rouges, les écailles sont bordées de pigments foncés.
  • 9 - Crème (couleur double récessive codée bbtt). Les poissons sont issus d'un croisement entre des guppys or et des guppys blonds. Ils sont couleur crème (style crème à la vanille), un jaune légèrement orangé.
  • 10 - Lutino forme d'albinisme (les yeux ne sont pas totalement rouges mais plutôt couleur raisin)

_ D'autres couleurs de fond sont connues (par exemple un deuxième bleu avec absence des pigments rouges principalement)

_ De même il existe d'autres combinaisons de double et triple récessivité (voir plus), mais qui n'apportent pas de réel intérêt. Et il devient très difficile d'identifier ces poissons

Les couleurs de surface[modifier | modifier le code]

Les couleurs de surface des Guppys correspondent à la couleur ou au dessin que l'on aperçoit en premier lorsque l'on observe le poisson. La plupart de ces couleurs ne sont visibles que chez le mâle, mais certaines sont visibles également chez la femelle (par exemple sur les souches de guppys demi-noir).

Les standards IKGH définissent 19 codes de couleurs différents. Chaque code peut contenir plusieurs couleurs ou motifs différents.

Sont recensés actuellement (Guide IKGH 2004) :

  • 1. Rouge

Dans ce groupe on retrouve : - full red (de l'anglais full, 'entier', et red, 'rouge'; "dont tout le corps est rouge") : tout le corps du spécimen est coloré d'un rouge très vif, tirant sur l'orange.


  • 2. Bleu
  • 3. Vert
  • 4. Jaune
  • 5. Blanc
  • 6. Noir
  • 7. Néon

Dans ce groupe on retrouve :

- neon : les tons sont pastel et peu visibles, ce sont en revanche les reflets qui sont très marqués chez ces spécimens où le rouge, le bleu et le vert sont répandus, la caudale étant presque toujours blanche ou très claire. Connu aussi sous l'appellation pastel.

- platinum : très semblable au neon, les motifs sont cependant moins marqués et le gris y est plus présent. La caudale est souvent rouge.


  • 8. Moscou

Dans ce groupe on retrouve : - moscow blue (de l'anglais Moscow, 'Moscou', et blue, 'bleu'; "bleu de Moscou") : le guppy est de couleur bleue, avec des dégradés sur la partie avant du corps, la queue est d'un bleu très foncé avec des reflets sombres. Des marques vertes assez diffuses se retrouvent sur les flancs et il n'est pas rare d'y trouver du noir (surtout sur les bordures de nageoires).


  • 9. Métallique
  • 10. 1/2 noir et 3/4 noir

Dans ce groupe on retrouve : - half black (connus sous le nom de 'HB') (de l'anglais half, 'moitié', et black, 'noir'; "demi-noir") : la moitié arrière du spécimen est noire avec des reflets bleutés très légers; des spécimens dérivants ont une caudale de couleur autre que le noir.


  • 11. Snakeskin et Filigran

Dans ce groupe on retrouve : - snakeskin (de l'anglais snakeskin, 'peau de serpent') : n'étant pas toujours de couleur kaki, ce motif imitant la peau de serpent se retrouve chez des spécimens d'autres couleurs. Connu aussi sous la dénomination 'Cobra' ou 'King Cobra'.


  • 12. Emeraude de Vienne
  • 13. Unicolore
  • 14. Multicolore
  • 15. AC (Toutes couleurs)

Ce groupe de couleur est un groupe technique qui permet lors d'un concours de réunir les poissons appartenant à un même standard et possédant la même couleur de fond.


  • 16. AOC (Toutes autres couleurs)

Ce groupe de couleur est un groupe technique qui permet lors d'un concours de réunir une partie des poissons appartenant à un même standard et possédant la même couleur de fond.


  • 17. Fondu
  • 18. Bleu Japonais (Blue Japan)
  • 19. Blue Grass et Red Grass


D'autres variétés remarquables (parmi tant d'autres) :

- grass tail (de l'anglais grass, 'herbe', et tail, 'queue'; "queue en herbe") : de très beaux spécimens dont la nageoire caudale est très marquée. Les rainures sont démarquées tels des brins d'herbe. Les variétés glass grass (de l'anglais glass, 'verre', et grass, 'herbe';~"Vert bouteille") sont très semblables, mais la queue est ici transparente, avec les motifs noirs et des reflets verts.

- tuxedo (de l'anglais tuxedo, 'smoking') : se caractérise par le bas du corps recouvert de noir, le reste des flancs pouvant aussi en être recouvert. N.B. La dénomination tuxedo se retrouve également chez certaines espèces de platys croisés pour obtenir des motifs similaires.

- léopard : se reconnaît par les taches noires sur fond jaune, recouvrant le plus souvent la queue du Guppy. Ceci est une mutation naturelle de la forme du guppy.

- neon tuxedo : comme son nom l'indique, il est un mélange entre le 'neon' et le 'tuxedo'; la moitié avant du guppy est blond/blanc avec des reflets bleus, l'autre moitié est bleu foncé, tirant sur le noir ; on pourrait les considérer comme des 'Half Blue' car la deuxième partie est bleue. La caractéristique 'Tuxedo' se retrouve avec le bas du corps, et l'avant de la caudale coloré de noir. La caractéristique 'Neon' se retrouve avec la dorsale et le gonopode blanc/bleu clair, ainsi que l'avant du guppy.

- russian king (de l'anglais Russian, 'Russe', et king, 'roi' ; "le roi Russe") : le corps est jaune-vert, mais aussi argenté, recouvert de tâches noires jusqu'à la première moitié qui n'est plus tachetée, mais d'un gris-vert mousse. La caudale est formée par un motif de rayons (comme des rayons solaires) jaunes sur fond noir ou inversement, la bordure étant striée de pointillés jaunes ou noirs. D'autres formes (autres que le jaune) existent. (red king...).

Autres spécificités remarquables[modifier | modifier le code]

À la suite de croisements, ou parfois d'erreurs impromptues, d'autres variétés de Guppys, dont les caractères pourraient faire penser à une autre espèce, ou du moins une sous-espèce, sont apparues.

  • spécimens albinos : de couleur blanche ou blond très clair sur tout le corps et avec des yeux rouges. Certains croisements donnent des spécimens albinos où seuls les yeux sont de couleur rouge, le reste du corps étant alors autre que blanc ou blond.
  • longfins (de l'anglais long, 'long', et fin, 'queue'; "qui a une longue queue") : ces spécimens sont également une particularité génétique curieuse, mais très spectaculaire. Les individus qui portent ce caractère sont des mâles dont le gonopode est allongé, pouvant parfois atteindre jusqu'au double du corps. Les caudales et dorsales peuvent aussi être très longues.

Les possibilités de formes, couleurs et motifs en font un cas d'étude, mais aussi un poisson très intéressant et pour le moins décoratif. Des concours sont organisés dans lesquels sont décernés des prix pour les plus beaux exemplaires. Y participer signifie présenter un trio de mâles identiques ou un couple, dans lequel le mâle doit être le plus proche possible des standards de forme (voir spécificités anatomiques).

Orthographe[modifier | modifier le code]

La question se pose en ce qui concerne le pluriel du nom vernaculaire de cette espèce ; les anglophones mettant le pluriel des mots en "-y" par "-ies", ils écrivent les ' Guppies '. On conseillera toutefois d'utiliser le pluriel français classique, et d'écrire ' Guppys '. Les puristes iront jusqu'à dire les 'Guppy', ce nom provenant d'un nom propre...

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aquarium Magazine : no 1-59 (reproduction du guppy) -67-86
  • Le guide marabout de l'aquarium d'eau douce (Henri Favré), p. 335 à 344
  • Guide Vert-Les poissons d'aquarium p. 107 à 112
  • Le nouveau manuel de l'aquarium (Thierry Maître-Alain), p. 150 à 153
  • Les poissons d'aquarium en eau douce (A. Sakurai, Y. Sakamoto, F. Mori), p. 193 à 206
  • Site internet de l'Association France Vivipare
  • Site internet de l'Association EGS • Les Éleveurs de Guppys de Sélection
  • Encyclopédie Illustrée Les Poissons D'Aquarium (Stanislav Frank, éditions Gründ), p. 132 et 133
  • Standards internationaux d'élevage de haut niveau 2009 de l'IKGH (Internationales Kuratorium Guppy-Hochzucht), (traduit) et édité par l'Association France Vivipare
  • Guppy Passion - de l'initiation aux concours (Ronan Boutot, éditions Animalia, (ISBN 2-915740-43-7))

Bases taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par exemple en France : Arrêté du 11 août 2006 fixant la liste des espèces, races ou variétés d'animaux domestiques
  2. a, b, c, d, e, f et g Référence Aquabase : Poecilia reticulata (fr)
  3. Database de l'ISSG
  4. Nom vernaculaire en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  5. Référence FishBase : espèce Poecilia reticulata Peters, 1859 (en) (+ traduction (fr)) (+ noms vernaculaires 1 & 2)
  6. Une recette est disponible sur Elevage Guppy