Guido Knopp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guido Knopp.
Guido Knopp pendant sa conférence Bilder, die Geschichte machten (Ces images qui font l'histoire) diffusée sur ZDF, dans le cadre de l'exposition X für U – Bilder, die lügen[1] - Ces images qui mentent (2005).

Guido Knopp, né le 29 janvier 1948 à Schwalmstadt dans le Land de Hesse, est un journaliste, éditorialiste et présentateur allemand. Il est l’auteur de nombreux documentaires et ouvrages dont le thème principal est le nazisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après son baccalauréat au Friedrich-Alexander-Gymnasium de Neustadt an der Aisch en Moyenne-Franconie, Knopp étudia l'histoire, les sciences politiques et les méthodes de la publicité à Francfort-sur-le-Main, Amsterdam et Würzbourg. Après son doctorat, il travailla comme rédacteur au Welt am Sonntag et au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Depuis 1978 il travaille pour la chaine de télévision allemande ZDF, où il crée le magazine de la rédaction Zeitgeschichte, des séries télévisées sur l'histoire contemporaine comme Hitlers Helfer (Les Complices d'Hitler), Hitlers Krieger (Les Guerriers d'Hitler) et produit la série History qu'il anima. Depuis 1999 sur la chaîne câblée Phoenix - qu'il a fondée - Knopp présente la série des 100 Jahre - der Countdown (100 ans - le compte à rebours), qui s'attache à nous raconter l'histoire du XXe siècle. Cette série constitue le premier travail pouvant compter sur les archives vidéo d'un siècle entier [1] (de).

Ses documentaires ont souvent été reconnus comme étant de grande qualité, recevant ainsi en 2004 la Goldene Kamera (la Caméra d'or) ainsi que les prix de Bavière et le Prix européen de la télévision. Il reçut par la suite la croix d'officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

Sa méthode, son cœur de cible[modifier | modifier le code]

Knopp a apporté le documentaire historique aux heures de grande écoute, touchant ainsi un large public. Son style reçut le qualificatif de « historytainment » (construction faite par analogie sur « edutainment » et « infotainment »). Toutefois, comme ses séries documentaires restent la plupart du temps centrées sur la biographie de personnages historiques, les critiques lui reprochent sa façon superficielle de présenter l'histoire et la simplification des liens complexes qui peuvent relier certains aspects des dossiers étudiés. Ses partisans pardonnent ce travers en faisant remarquer que les émissions réalisées par Knopp ne sont pas destinées à des historiens, mais à des personnes n'ayant aucune connaissance historique particulière.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Travaux[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1995 - Bis zum bitteren Ende (jusqu'à la fin amère)
    • 1. Der Feuersturm (la tempête de feu)
    • 2. Verbrannte Erde (la Terre en flammes)
    • 3. Die Russen kommen (les Russes arrivent)
    • 4. Der Zusammenbruch (l'effondrement)
    • 5. Die Schlacht um Berlin (la bataille de Berlin)
    • 6. Triumph und Tragödie (triomphe et tragédie)
  • 1995 - Hitler - Eine Bilanz (Hitler - un bilan)
    • 1. Der Privatmann (La personne dans le privé)
    • 2. Der Verführer (Le séducteur)
    • 3. Der Erpresser (Le maître-chanteur)
    • 4. Der Diktator (Le dictateur)
    • 5. Der Kriegsherr (Le seigneur de guerre)
    • 6. Der Verbrecher (Le criminel)
  • 1996 - Hitlers Helfer (les complices d'Hitler)
  • 1997 - Vatikan - Die Macht der Päpste (Vatican - Le pouvoir des papes)
    • 1. Papst Pius XII. und der Holocaust (Pie XII et l'Holocauste)
    • 2. Papst Johannes XXIII. und der Aufbruch (Jean XXIII et le renouveau)
    • 3. Papst Paul VI. und die Pille (Paul VI et la pilule)
    • 4. Papst Johannes Paul I. und der Tod (Jean-Paul Ier et la mort)
    • 5. Papst Johannes Paul II. und die Freiheit (Jean-Paul II et la liberté)
  • 1998 - Der 3. Weltkrieg (la troisième guerre mondiale)
  • 1999 - 100 Jahre - Die großen Bilder unseres Jahrhunderts (Les 100 photos du siècle)
  • 1999 - 100 Jahre - Die großen Bilder des 20.Jahrhunderts – Katastrophen (Les 100 photos du siècle - Catastrophes)
  • 1999 - Unser Jahrhundert - Deutsche Schicksalstage (Notre siècle - les jours du destin allemand)
  • 1999 - Kanzler - Die Mächtigen der Republik (Les chanceliers - hommes de pouvoir de la république)
  • 2000 - Holokaust' (Holocauste)*
    • 1. Menschenjagd (Chasse à l'homme)
    • 2. Entscheidung (Décision)
    • 3. Ghetto
    • 4. Mordfabrik (Les usines de la mort)
    • 5. Widerstand (Résistance)
    • 6. Befreiung (Libération)
  • 2001 - Die große Flucht (le grand exode)
  • 2001 - Hitlers Frauen und Marlene (Hitler, Marlène et les femmes)
  • 2002 - Der Jahrhundertkrieg (la guerre du siècle)
  • 2003 - Stalingrad
    • 1. Der Angriff (L'attaque)
    • 2. Der Kessel (Le chaudron)
    • 3. Der Untergang (La chute)
  • 2003 - Die SS - Eine Warnung der Geschichte (Les SS - Un avertissement de l'histoire)
    • 1. Heydrichs Herrschaft (le pouvoir de Heydrich)
    • 2. Himmlers Wahn (la folie de Himmler)
    • 3. Der Machtkampf (la lutte pour le pouvoir)
    • 4. Totenkopf (Tête de mort)
    • 5. Die Waffen-SS (Les Waffen-SS)
    • 6. Mythos Odessa (L'organisation ODESSA, mythe ou réalité)
  • 2003 – Stalin (Staline)
    • 1. Der Kriegsherr (Le seigneur de guerre)
    • 2. Der Mythos (La légende)
    • 3. Der Tyrann (Le tyran)
  • 2004 - Sie wollten Hitler töten (Ils voulaient tuer Hitler)
    • 1. Der einsame Held (Le héros solitaire)
    • 2. Verpasste Chancen (Les opportunités gâchées)
    • 3. Der Attentäter (Les auteurs d'attentats)
    • 4. Die letzte Chance (La dernière chance)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Knopp, G. & Quandt, S. (1988). Geschichte im Fernsehen : e. Handbuch. (Petit manuel de l'histoire à la télé) Darmstadt, Wiss. Buchges. ISBN 3-534-02487-7

Il existe de nombreux ouvrages extraits de ses séries documentaires télévisées, en allemand, dont notamment :

Son approche de l'histoire, sujet à discussion[modifier | modifier le code]

Peter Kümmel résume ainsi la pensée de nombreux critiques américains et allemands : les films produits par Knopp fonctionnent comme des "jeux de rôle grâce auxquels les Allemands sont susceptibles de pouvoir se réconcilier avec leurs grands-pères". Ses films toucheraient donc plus au sentiment de compassion qu'aux faits en eux-mêmes. Les souvenirs y sont chargés d'empathie, peut-être trop[2].

Les entretiens émouvants avec des témoins oculaires impuissants éclipsent parfois des faits historiques énormes, commente Evelyn Finger, au sujet de la série sur les expulsions diffusée au printemps 2006 sur ZDF[3]. Il serait en effet politiquement déplacé de penser montrer certains faits historiques en retraçant simplement des destins individuels au cours d'une émission ayant la prétention de présenter toute une époque. Ainsi, Knopp ne dit-il pas un mot au cours de l'introduction de sa trilogie au sujet des méfaits de l'armée allemande en campagne, à l'origine des expulsions à grande échelle perpétrées en Pologne, Russie et dans les autres parties de l'Europe, les exécutions de masse auxquelles on donnait le nom de transfert, les peurs individuelles, les douleurs, la faim et les autres fardeaux aujourd'hui refoulés. Ne pas oublier ces souffrances, cela signifie aussi les mentionner[4]. Michael Jeismann du FAZ se demande quant à lui s'il n'aurait pas été nécessaire d'insérer au bas de l'écran la note "les Allemands sont-ils coupables que le Troisième Reich ait mené une guerre d'extermination à l'Est ?"[5] Knopp, péremptoire, prend le risque de se trouver face à des critiques de sa ligne éditoriale : il n'aurait pas été de bon augure d'oublier cela, aux yeux de qui que ce soit en Europe Centrale. Christian Buß dans der Spiegel a trouvé que cet amalgame autour des hommes-marchandise allemands a duré bien trop longtemps[6].

Notes, références[modifier | modifier le code]

  1. X pour U, expression idiomatique signifiant prendre une chose pour une autre.
  2. Peter Kümmel in Die Zeit: „Rollenspiele, mit deren Hilfe sich die Deutschen mit ihren Großvätern versöhnen könnten.“ Ein Volk in der Zeitmaschine. Nr. 10/2004 vom 26.02.2004
  3. Evelyn Finger in Die Zeit: Alle waren Opfer. Nr. 48/2006 vom 23. Nov. 2006, Seite 57
  4. G. Knopp in Zeichen der Versöhnung (Über die ZDF-Reihe „Die Kinder der Flucht“), ZDF vom 26.11.2006
  5. Michael Jeismann: Fernsehvorschau - Erfahrbare Geschichten der Flucht in der FAZ vom 28.11.2006, Nr. 277 / Seite 42 (online)
  6. Christian Buß: Unter Wölfen. In Spiegel vom 28. November 2006

Liens externes[modifier | modifier le code]