Fars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fars
فارس
(Fārs)
Image illustrative de l'article Fars
Administration
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Type Province
Capitale Chiraz
Démographie
Population 4 385 869 hab. (2005)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Superficie 122 608 km2

Le Fars ou Pars (persan : فارس fārs ou پارس pārs) est une des trente provinces d'Iran, au sud-ouest du pays. Sa capitale est Chiraz. La population de la province est estimée à 4 323 626 habitants en 2004. Le Fars a une superficie de 122 416 km2.

Le Fars est la terre d'origine des Persans. Le nom local de la langue persane est le fārsi ou pārsi. Perse et Persan dérivent tous deux de la forme hellénisée Persis venant de la racine Pārs. Fārs est la version arabisée de Pars. Le mot en vieux-persan était Pārsā. Dans l'Antiquité, le Fars était appelé Perside.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Départements du Fars

Les monts Zagros s'étirent du nord-ouest au sud-est de la province, divisant la province en deux zones géographiques distinctes. La première est située au nord-nord-ouest, alors que la seconde est située au sud-sud-est de la province et sont des hauts plateaux montagneux. D'après les dernières divisions, les départements de la province sont les suivants : Estahban, Abadeh, Eqleed, Bovanat, Jahrum, Darab, Sepidan, Shiraz, Fasa, Firouzabad, Kazeroon, Lar, Lamerd, Marvdasht, Mamasani, Khonj et Nayreez.

Il existe trois régions climatiques distinctes dans la province du Fars. La première est la région montagneuse du nord et du nord-ouest de la province, qui a des hivers froids modérés et des étés tempérés. Le deuxième est constituée des régions centrales, avec des hivers pluvieux et tempérés et des étés chauds et secs. Enfin, la dernière région est située au sud et au sud-est, elle a des hivers tempérés et des étés très chauds. La température moyenne à Shiraz est de 16 8 °C annuellement, s'étalant entre 4 7 °C et 29 2 °C.

Histoire et culture[modifier | modifier le code]

Hemidrachme du royaume de perside.Date : c. 100 AC. - 100 AD.
Porte des nations à Persépolis

Avant l'Islam, deux rois persans nommés Cyrus le Grand et Ardechir Babakan ont pris de l'importance à partir d'Anshan et ont créé les grandes dynasties Achéménides et Sassanides respectivement. Alexandre le Grand fonda lui aussi des villes dans la région.

Les villes du Fars opposèrent une farouche résistance aux Arabes durant la conquête islamique de la Perse, particulièrement dans les zones autour d'Istakhr. La province, cependant, de même que toute la Perse, ne résista finalement pas à la conquête.

Le Fars est ensuite passé de main en main durant de nombreuses dynasties, laissant ainsi de nombreux monuments historiques, chacun ayant ses propres valeurs comme patrimoine mondial, reflétant ainsi l'histoire de la province, de l'Iran et de l'Asie occidentale. Les ruines de Bishapur, de Persépolis et de Firuzabad en sont les témoins.

Grâce à ses caractéristiques géographiques et à la proximité avec le golfe Persique, le Fars a depuis longtemps été une zone de peuplement pour différentes tribus natives ou émigrées d'autres parties du monde comme les Aryens, les Sémites et les peuples turcs qui étaient sous l'influence de la culture iranienne. Cependant, les tribus originelles du Fars incluent les Kachkaïs, les Mamasani, Khamseh et Kohkiluyeh, qui ont réussi à garder leurs cultures et styles de vie uniques et qui constituent ainsi une partie de l'héritage culturel de cette région.

Sites historiques[modifier | modifier le code]

Pasargades : tombeau de Cyrus II

Entre Ispahan et Chiraz et en allant du nord vers le sud on rencontre Pasargades (en grec ancien Πασαργαδών / pasargadốn, en persan پاسارگاد pāsārgād) emplacement du palais et du tombeau de Cyrus II.

Plus au sud et toujours sur un plateau dont l'altitude est de mille cinq cents mètres, Naqsh-e Rostam (persan نقش رستم naqš-e rostam, « le portrait de Rostam ») est la nécropole des Achéménides où l'on trouve quelques bas-reliefs d'époque sassanide.

À quelques kilomètres vers Chiraz on trouve la cité de Persépolis (en grec Περσέπολις / Persépolis, en persan تخت جمشيد taḫt jemšīd, « trône de Jamshid »). Il y a là les palais de Darius Ier (Apadana), de Xerxès Ier, Xerxès II, Artaxerxès Ier et Artaxerxès II.

Enfin au sud de Chiraz on peut voir sur un autre plateau bien arrosé et propice à l'agriculture intensive le site de Firuz Abbad qui fut la capitale des Sassanides (224-637). Ce site garde les restes du palais du roi Ardéchir Ier.

Le nom des sites[modifier | modifier le code]

Naqch-e Rostam : deux des tombeaux achéménides du site (Darius Ier et Artaxerxès Ier)
Firuz Abad, palais d'Ardéchir Ier, le grand iwan d'entrée du palais

Si le site de la nécropole achéménide porte le nom de Rostam c'est parce qu'on a cru que les bas-reliefs représentaient l'histoire de Rostam héros du Livre des rois (Shâh Nâmâ), de Firdawsi (932-1020), alors qu'ils représentent les sassanides Ardéchir Ier et le roi Chapur Ier. De même cette épopée mythique des rois perses a donné son nom persan au site de Persépolis, Takht-e Jamshid. Jamshid est un roi dont le règne est compté dans cette épopée à une époque indéterminée mais avant les achéménides. Jamshid commença par être aimé du peuple mais à la fin de sa vie, il finit par se croire l'égal des dieux. L'historien arabe Tabarî (839-923) en fait l'inventeur des idoles.

Le nom grec de Persépolis comporte une ambiguïté, il peut certes signifier la ville des Perses (περσις+πολις persis+polis perse+ville), mais aussi ville détruite (περσω+πολις persō+polis détruire+ville) faisant peut-être allusion à la destruction de cette cité par Alexandre le Grand en 330 avant J.-C.

Le Fars moderne[modifier | modifier le code]

Shiraz est le long de la route principale entre Téhéran et le sud de l'Iran. Les communications dans le Fars sont assez aisées entre les différentes zones de plateaux, des défilés relativement courts permettant de passer de l'un à l'autre.

L'agriculture est toujours très importante dans le Fars. Les produits principaux sont les céréales (blé et orge), les agrumes, les dattes, la betterave à sucre et le coton.

Le Fars possède des installations pétrochimiques, une raffinerie de pétrole, une usine de production de pneus et d'accessoires automobiles, une grosse industrie électronique et une raffinerie de sucre.

Le tourisme est également important dans la province. De nombreux visiteurs viennent pour admirer l'artisanat en plus des sites historiques. L'artisanat permet la production d'objets en argent, d'objets en bois marquetés, de Giveh à Abadeh, de Gilim à Firouzabad, de bonbons à Fasa et de jus de citron et d'essences de plantes à Shiraz.

L'UNESCO a désigné une réserve de la biosphère dans la région, appelée Arjan (aussi connu sous le nom de Dasht e Arjan).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]