Lotf Ali Khan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lotf Ali Khan

Lotf Ali Khân (en persan : لتفعلى خان) fut le dernier chah de Perse de la dynastie Zand (1769-1794).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du chah Djafar, il monta sur le trône en 1789. Il fit face à Agha Mohammad Khan de la tribu Qadjare à partir de 1792. Il combattit contre ce dernier avec une petite armée, puis il s'échappa jusqu'à la ville de Chiraz et ordonna que les portes soient fermées.

Lotf Ali perdit Chiraz quand son chancelier, Hadji Ibrahim, le trahit et ouvrit les portes de la cité à l'ennemi. Lotf Ali échoua dans sa tentative de s'emparer de Shahr-é Babak et se tourna vers la ville de Kerman.

En 1793, il battit les Qadjars et en 1794, il prit Kerman. Mais, sans tarder, il fut assiégé à Kerman pendant six mois par Agha Mohammad Khan. Quand la ville tomba aux mains d'Agha Mohammad Khan, celui-ci, pris de colère à cause du soutien populaire dont jouissait Lotf Ali Khan, ordonna que tous les habitants mâles de la cité fussent tués ou aveuglés. Une pile de vingt mille globes oculaires fut ensuite formée en face d'Agha Mohammad Khan. Les femmes et les enfants furent vendus en tant qu'esclaves et la cité fut détruite en quatre-vingt-dix jours.

Cependant, Lotf Ali s'était échappé du siège; pour être trahi une nouvelle fois, puis capturé près de Bam. Agha Mohammad Khan lui creva les yeux de ses mains et le fit mettre en prison à Téhéran, où il fut torturé à mort. Ses femmes et ses filles furent livrées à la soldatesque avant d'être données comme épouses à des domestiques[1].

Sa tombe est dans l'Imamzadeh Zeid, dans le vieux bazar de Téhéran. Son portrait peut être trouvé au Musée des beaux-arts dans le complexe palatial de Sadabad, au nord de Téhéran.


Précédé par Lotf Ali Khan Suivi par
Sayed Murad Khan
Chah d'IranDynastie Zand
Agha Mohammad shah

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prince Ali Kadjar Les Rois oubliés« L'Épopée de la dynastie Kadjare » p. 77-80, Édition no 1 Kian, Paris, 1992 (ISBN 2863913956)