Province de Téhéran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Province de Téhéran
استان تهران
(Ostān Tehrān)
Image illustrative de l'article Province de Téhéran
Administration
Pays Drapeau de l’Iran Iran
Type Province
Capitale Téhéran
Démographie
Population 12 150 742 hab. (2005)
Densité 646 hab./km2
Géographie
Superficie 18 814 km2
La province de Téhéran a accueilli la capitale du pays, Téhéran depuis 1778.

La Province de Téhéran (persan : تهران) est une des 30 provinces d'Iran. Elle couvre une surface de 18 909 km² et est située au nord du Plateau central de l'Iran. La province a des frontières communes avec le Mazandaran au nord, la Province de Qom au sud, la Province de Semnan à l'est et la province d'Alborz à l'ouest. La métropole de Téhéran n'est pas seulement la capitale de la province mais aussi la capitale de l'Iran. Depuis juin 2010, la province compte 11 départements, 37 municipalités et 1 358 villages.

La province a gagné de l'importance quand Téhéran a été proclamée capitale de la dynastie Qajare en 1778. Aujourd'hui Téhéran est une des 20 plus grandes municipalités du monde en taille et en population.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les monts Elbourz à Téhéran s'élevant au-dessus des immeubles modernes du quartier Elahiyeh.

La province de Téhéran a plus de 16 000 000 habitants et c'est la région la plus densément peuplée d'Iran. Approximativement 84,15 % de la population est urbaine et 15,85 % dans les parties rurale de la province.

Les plus grosses rivières de la province sont la rivière Karaj et le Jajrud.

Les chaines de montagne comme l'Elbourz couvrent le nord, Savad Kooh et Firooz Kooh sont situées au nord-est; Lavasanat, Qarah Daq, Shemiranat, Hassan Abad et les monts Namak sont dans les régions sud; Bibi Shahr Banoo et Alqadr sont situées au sud-est et les hauteurs de Qasr-e-Firoozeh sont situées à l'est de la province.

Du point de vue climatique, le climat de Téhéran est chaud et sec dans la partie sud de la province, mais le voisinage de la montagne est froid et semi-humide, et les sommets des hauteurs sont froids avec de longs hivers. Les mois les plus chauds de l'année sont entre mi-juillet et mi-septembre avec des températures entre 28 et 30 °C en moyenne, et les mois les plus frais sont décembre et janvier avec des températures moyennes de 1 °C. La ville de Téhéran a des hivers modérés et des étés chauds. Les précipitations annuelles sont d'approximativement 200 mm, le maximum étant en hiver.

Histoire et Culture[modifier | modifier le code]

La collection Achéménide du Musée National d'Iran à Téhéran.

La province de Téhéran a quelques sites archéologiques indicant clairement des installations humaines vieilles de plusieurs millénaires. Jusqu'à il y a 300 ans, Reyy était la ville la plus importante de la province.

Cependant, la ville de Téhéran a cru jusqu'à devenir la plus grande ville du pays et la capitale en 1778, et depuis ce temps, elle a été le centre des activités politiques, culturelles, économiques et commerciales de l'Iran. Pendant les 200 années passées, la ville a accueilli de nombreux savants, écrivains, poètes et artistes, à la fois les natifs et ceux qui ont vécu dans la ville.

Téhéran a plus de 1500 sites historiques répertoriés par l'Organisation de l'Héritage culturel de l'Iran. Les plus vieux dans la province sont les vestiges de deux sites dans la région de Firouzkuh qui datent du 4e millénaire av. J.-C.

Divisions Administratives[modifier | modifier le code]

Province de Téhéran aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Téhéran est le centre commercial de l'Iran. La province a plus de 17 000 unités industrielles employant 390 000 personnes, ce qui représente 26 % de toutes les unités iraniennes. La province compte pour 30 % de l'économie iranienne, et représente 40 % du marché de consommation. La province possède trois barrages, Latiyan, Lar, et Amir Kabir, ainsi que deux lacs naturels permettant de fournir l'eau à la ville de Téhéran et à sa province.[1]

La province compte 170 mines, plus de 330 km² de forêts et plus de 12 800 km² de pâturages.[1]

En général, toute l'année, des régions comme les pentes sud des monts Elbourz, spécialement dans les montagnes, les vallées, près des rivières et des lacs artificiels formé derrière les barrages de Amir Kabir, Latiyan et Lar ainsi que les lacs naturels de Jaban et Tarr fournissent d'excellents terrains de jeu pour les habitants de la province.

De plus, grâce aux chutes de neige dans certaines parties du nord de la province en hiver, les monts Elbourz fournissent un excellent environnement pour les sports d'hiver tels que le ski. Dizin, Shemshak, and Tochal sont les stations de ski les plus populaires.

Attractions[modifier | modifier le code]

Parcs et lieux récréatifs[modifier | modifier le code]

La bibliothèque publique Niavaran est nichée au cœur du park de Niavaran.

Centres religieux[modifier | modifier le code]

Mosquées, mausolées et tombes[modifier | modifier le code]

Églises[modifier | modifier le code]

  • Église Surep Georg, 1790
  • Église Saint Thaddée Bartoqimus, 1808
  • Église Tatavus, datant de l'époque Qajare
  • Église Enjili, 1867
  • Église Assyrienne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Facultés et Universités[modifier | modifier le code]

Les universités majeures de la province sont :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi la ville de Téhéran pour plus d'informations, et aussi listes des localités autour de Téhéran.

Référence[modifier | modifier le code]

[1]: D'après les informations fournies par le bureau du gouverneur de la province, dont le lien est ci-dessus.