Esa Tikkanen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tikkanen.

Esa Tikkanen

alt=Description de l'image Esa Tikkanen @ Kopparberg Street Hockey.jpg.
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande
Né le 25 janvier 1965,
Helsinki (Finlande)
Joueur retraité
Position Ailier gauche
Tirait de la gauche
A joué pour HIFK Helsinki (SM-liiga)
Oilers d'Edmonton (LNH)
Oilers de la Nouvelle-Écosse (LAH)
Rangers de New York (LNH)
Blues de Saint-Louis (LNH)
Devils du New Jersey (LNH)
Canucks de Vancouver (LNH)
Capitals de Washington (LNH)
Jokerit Helsinki (SM-liiga)
ESC Moskitos Essen (DEL)
Repêc. LNH 80e choix au total, 1983
Oilers d'Edmonton
Carrière pro. 1983 – 2005

Temple de la renommée finlandais : 2004

Esa Tikkanen (né le 25 janvier 1965 à Helsinki en Finlande) est un joueur professionnel de hockey sur glace qui joua dans la Ligue nationale de hockey pour les Oilers d'Edmonton, les Rangers de New York, les Blues de Saint-Louis, les Devils du New Jersey, les Canucks de Vancouver, les Panthers de la Floride et les Capitals de Washington, remportant cinq fois la Coupe Stanley[1].

Les débuts[modifier | modifier le code]

Esa Tikkanen entama sa carrière de hockeyeur dans son enfance avec le club du Jokerit Helsinki, en tant que joueur et mascotte du club. Après avoir passé un an au Canada avec les Blues de Regina de la Saskatchewan Junior Hockey League et les Pats de Regina de la Ligue de hockey de l'Ouest en 1981-82, il revint en Finlande, mais se rendit compte qu'il n'y avait plus de place pour lui au sein du Jokerit. Il signa alors avec le HJK, puis un peu plus tard avec le grand rival du Jokerit, le HIFK Helsinki. Tikkanen fut repêché par les Oilers au quatrième tour, 80e au total du repêchage d'entrée dans la LNH 1983. En 1984-85, il disputa 36 matches avec le HIFK avant de se joindre aux Oilers pour les séries de 1985. Il joua brièvement dans la Ligue américaine de hockey pour les Oilers de la Nouvelle-Écosse en 1985-86 avant de devenir un membre régulier de l'équipe première des Oilers.

Carrière de la LNH[modifier | modifier le code]

Avec les Oilers[modifier | modifier le code]

Tikkanen devint rapidement un élément clé chez les Oilers, jouant au sein du premier trio avec son compatriote Jari Kurri et Wayne Gretzky. Le rôle de Gretzky et de Kurri était de compter des buts; Tikkanen, lui, s'acquittait du travail défensif du trio. Il excellait dans l'art de déranger et de mélanger l'adversaire avec ce qui est devenu célèbre comme étant le « Tiki-Talk ». Entre 1986 et 1990, Tikkanen marqua 30 buts ou plus trois fois et remporta autant de fois la Coupe Stanley (1987, 1988 et 1990).

L'ère post-Oilers[modifier | modifier le code]

En mars 1993, Tikkanen est échangé aux Rangers de New York contre Doug Weight. Il remporta avec ces derniers la Coupe Stanley en 1994; ce même été, il fut cédé avec Doug Lidster aux Blues de Saint-Louis en retour de Petr Nedved.

Un lock-out retardant le début de la saison 1994-95, Tikkanen retourna en Finlande pour jouer avec le HIFK, avant de se joindre aux Blues de Saint-Louis lorsque le conflit de travail de la LNH prit fin. La saison suivante, au bout de 11 matches, il fut échangé aux Devils du New Jersey; il ne fallut que trois semaines avant qu'il ne fasse à nouveau ses valises, étant cette fois transféré aux Canucks de Vancouver.

En 1996-97, Tikkanen se retrouve encore une fois échangé, cette fois retournant chez les Rangers. Il apporta une contribution offensive modeste en fin de saison régulière, mais il explosa littéralement en séries, marquant 9 buts en 15 matches, un de moins que Gretzky, qui menait l'équipe à ce chapitre. New York élimina les Panthers de la Floride puis les Devils avant d'être victime des Flyers de Philadelphie en finale de la Conférence de l'Est.

À 32 ans, Tikkanen devint agent libre à l'été 1997; il choisit de signer avec les Panthers. Pour faire changement, ce séjour fut de courte durée; en mars 1998, il n'avait pris part qu'à 28 matches et était cédé aux Capitals de Washington en retour de Dwayne Hay. Il participa à chacun des 21 matches post-saison des Caps, les aidant à atteindre la finale de la Coupe Stanley. Les Caps furent balayés en quatre matches par les Red Wings de Détroit. Ce fut la dernière saison complète de Tikkanen dans la LNH. Il se rejoint pour une 3e fois aux Rangers à l'été comme agent libre, mais une blessure en cours de saison le mit à l'écart du jeu; il choisit de ne pas revenir au jeu.

L'après LNH[modifier | modifier le code]

Tikkanen se joint au Jokerit en 1999 après avoir tenté sa chance au camp d'entraînement des Oilers. Le club termina second de la SM-liiga. La saison suivante, il signe avec le Moskitos Essen de la DEL avant de finalement prendre sa retraite en 2001.

Esa Tikkanen refit surface en 2004, ayant accepté le poste de joueur-entraîneur avec l'Anyang Halla, club sud coréen de l'Asia League. Il prédit que lui et ses compagnons de ligne Vesa Ponto et Marko Poulsen termineraient 1-2-3e marqueurs, mais force lui fut de reconnaitre qu'il avait tort, terminant quatrième ex-aequo de son équipe avec 8 buts et 17 passes en 30 matches. Il finit 29e de la ligue et ne parvint même pas à faire partie des 30 meilleurs de la ligue au chapitre des points. Halla termina cinquième de la ligue et rata les séries.

Au terme de cette saison, Tikkanen prit les rênes des Frisk Tigers du Championnat de Norvège de hockey sur glace. Il n'y fut entraîneur-chef que pour une saison.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2],
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1981-82 Pats de Regina WHL 2 0 0 0 0 -- -- -- -- --
Regina Pat Blues SJHL 59 38 37 75 216 - - - - -
1982-83 HIFK Helsinki SM-liiga -- -- -- -- -- 1 0 0 0 2
1983-84 HIFK Helsinki SM-liiga 36 19 11 30 30 2 0 0 0 0
1984-85 HIFK Helsinki SM-liiga 36 21 34 55 42 -- -- -- -- --
1984-85 Oilers d'Edmonton LNH -- -- -- -- -- 3 0 0 0 2
1985-86 Oilers de la Nouvelle-Écosse LAH 15 4 8 12 17 -- -- -- -- --
1985-86 Oilers d'Edmonton LNH 35 7 6 13 28 8 3 2 5 7
1986-87 Oilers d'Edmonton LNH 76 34 44 78 120 21 7 2 9 22
1987-88 Oilers d'Edmonton LNH 80 23 51 74 153 19 10 17 27 72
1988-89 Oilers d'Edmonton LNH 67 31 47 78 92 7 1 3 4 12
1989-90 Oilers d'Edmonton LNH 79 30 33 63 161 22 13 11 24 26
1990-91 Oilers d'Edmonton LNH 79 27 42 69 85 18 12 8 20 24
1991-92 Oilers d'Edmonton LNH 40 12 16 28 44 16 5 3 8 8
1992-93 Oilers d'Edmonton LNH 66 14 19 33 76 -- -- -- -- --
Rangers de New York LNH 15 2 5 7 18 -- -- -- -- --
1993-94 Rangers de New York LNH 83 22 32 54 114 23 4 4 8 34
1994-95 Blues de Saint-Louis LNH 43 12 23 35 22 7 2 2 4 20
1994-95 HIFK Helsinki SM-liiga 19 2 11 13 16 -- -- -- -- --
1995-96 Blues de Saint-Louis LNH 11 1 4 5 18 -- -- -- -- --
Devils du New Jersey LNH 9 0 2 2 4 -- -- -- -- --
Canucks de Vancouver LNH 38 13 24 37 14 6 3 2 5 2
1996-97 Canucks de Vancouver LNH 62 12 15 27 66 -- -- -- -- --
Rangers de New York LNH 14 1 2 3 6 15 9 3 12 26
1997-98 Panthers de la Floride LNH 28 1 8 9 16 -- -- -- -- --
Capitals de Washington LNH 20 2 10 12 2 21 3 3 6 20
1998-99 Rangers de New York LNH 32 0 3 3 38 -- -- -- -- --
1999-00 Jokerit Helsinki SM-liiga 43 10 13 23 85 11 1 6 7 10
2000-01 ESC Moskitos Essen DEL 46 8 21 29 81 -- -- -- -- --
2004-05 Anyang Halla Asia League 30 8 17 25 58 -- -- -- -- --
Totaux LNH 877 244 386 630 1077 186 72 60 132 275

Accomplissements et faits notables[modifier | modifier le code]

Tikkanen remporta au total cinq fois la Coupe Stanley, quatre avec les Oilers et une avec les Rangers. Il était un spécialiste des séries, et les équipes qui s'en portaient acquéreurs aspiraient toutes à des succès post-saison. « Tik » compta 72 buts en 186 matches de séries, contre 244 en 877 matches de saison régulière. Son aptitude à marquer des buts importants et son style de jeu agressif furent sa marque de fabrique, mais par-dessus tout, son habileté à déconcentrer l'adversaire avec ce qui fut surnommé le Tiki-Talk ou tikkanais, un mélange coloré de finlandais et d'anglais. Son numéro 5 fut retiré par le Jokerit en septembre 2001.

Tikkanen fut médaillé de bronze aux Jeux olympiques d'hiver de 1998. Il est membre du Temple de la renommée du hockey finlandais.

Le tikkanais[modifier | modifier le code]

Le « finlanglais » de Tikkanen fut réputé et si ses adversaires s'en trouvaient déconcertés parce qu'ils ne le comprenaient pas, ses propres coéquipiers souvent ne le comprenaient pas plus. Wayne Gretzky dit une fois « Il amène quelque chose de spécial. Je ne sais pas ce que c'est, mais si vous lui demandez, vous ne comprendrez pas sa réponse ». L'actuel entraîneur-chef des Oilers et ancien coéquipier de Tikkanen Craig MacTavish dit à ce sujet: « Esa parle deux fois plus que tout le monde. C'est parce qu'on ne comprend que la moitié de ce qu'il raconte ».

Même son compatriote Jari Kurri n'était pas immunisé contre le langage mélangeant de Tikkanen. Pendant son séjour à Edmonton, Tikkanen laissa échapper une fois un commentaire particulièrement coloré, à la suite duquel un de leur coéquipier se tourna vers Kurri pour lui demander ce qu'il venait d'être dit. Ce dernier se contenta de secouer la tête et de répondre qu'il n'en avait aucune idée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Biographie sur http://www.legendsofhockey.net/
  2. (en) « Esa Tikkanen hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 12 août 2014)