Consonne occlusive uvulaire sourde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Consonne occlusive uvulaire sourde
Symbole API q
Numéro API 111
Unicode U+0071
X-SAMPA q
Kirshenbaum q

La consonne occlusive uvulaire sourde est un son consonantique relativement rare dans les langues du monde.

Le symbole dans l’alphabet phonétique international est un Q minuscule, [q].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voici les caractéristiques de la consonne occlusive uvulaire sourde :

  • Son mode d'articulation est occlusif, ce qui signifie qu'elle est produite en obstruant l’air du chenal vocal.
  • Son point d'articulation est uvulaire, ce qui signifie qu'elle est articulée avec le dos de la langue (la dorsal) contre ou près de la luette.
  • Sa phonation est sourde, ce qui signifie qu'elle est produite sans la vibration des cordes vocales.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne centrale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer au-dessus du milieu de la langue, plutôt que par les côtés.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

En français[modifier | modifier le code]

Le français ne possède pas cette consonne.

Certains mots du français, transcrits avec un ‹ q › (non suivi d'un u), sont des emprunts à des langues (généralement l’arabe) pourvues de cette consonne: ex. Iraq, al-Qaida, qatari, le qat, la burqa, la qibla, le tamasheq. Dans tous les cas, le français prononce cette consonne comme s'il s'agissait d'une vélaire [k].

Dans les autres langues[modifier | modifier le code]

L’arabe classique et l’hébreu ancien possèdent le son [q], contrastant avec le [k]. On retrouve la consonne dans la plupart des autres langues afro-asiatiques: le kabyle (ṯaqḇayliṯ), le touareg (tamasheq), le somali, etc.

Le kurde possède ce phonème. Dans les dialectes transcrit en alphabet latin, on utilise le q; dans l'alphabet cyrillique adapté au kurde, le son est symbolisé par la lettre ‹ Ԛ, ԛ ›. On trouve aussi cette consonne dans plusieurs langues turques telles que le kazakh, l’ouzbek et le bachkir, langues dans lesquelles il est représenté respectivement par ‹ қ ›, ‹ q › et ‹ ҡ ›.

La consonne est fréquente en inuktitut (eskimo), dans les langues salish de Colombie-Britannique, en quechua, dans les langues caucasiennes, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]