Coccyx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le coccyx.

Le coccyx est un os situé à l'extrémité de la colonne vertébrale chez certains primates dont l'homme (Hominoidea[1]). Chez l'homme il résulte en principe de la soudure de quatre vertèbres atrophiées (ce nombre pouvant varier de trois à cinq), nommées les vertèbres coccygiennes. Il a une forme triangulaire.

Description[modifier | modifier le code]

La base (en position supérieure) s'articule avec la face articulaire du sommet du sacrum. Elle présente deux petites cornes correspondant aux apophyses articulaires supérieures de la première vertèbre sacrée et deux cornes latérales correspondant aux apophyses transverses.

Le sommet (en position inférieure) donne insertion au sphincter externe de l'anus.

La face antérieure du coccyx est concave : elle donne attache aux muscles ischio-coccygien, releveur de l'anus, sacro-coccygien antérieur et recto-coccygien. La face postérieure, convexe, donne insertion de chaque côté au muscle grand fessier et au muscle sacro-coccygien postérieur. Les bords collatéraux donnent insertion aux muscles ischio-coccygiens et dans leur moitié supérieure aux petit et grand ligaments sacro-sciatiques.

Évolutionnisme et fonction[modifier | modifier le code]

Le coccyx est considéré comme une structure vestigiale, reliquat d'une queue (appendice caudal) que possédaient les ancêtres de l'Homme et qui s'est amoindrie au cours de l'évolution[2]. L'évolution donne au coccyx humain non plus le rôle dynamique de la queue (balancier, arme, chasse-mouche, protection sexuelle…), mais un rôle statique, étant le seul point osseux central du détroit inférieur du bassin ; c'est ainsi le centre d'amarrage du plancher périnéal[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Panneaux thématiques : Histoire des animaux à vertèbres
  2. Site de Michel Pronovost ; Chapitre 5 : L'évolution
  3. Dufour, Anatomie de l'appareil locomoteur, tome 3, Masson, Paris, 2e édition, 2009