Os temporal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Os temporal gauche (vue latérale, coupe sagittale et vue médiale) ; préparation articulé - fin XIXe siècle

L'os temporal est un os pair du crâne situé dans la région de la tempe, sur la partie latérale de la tête. Il participe aussi bien à la formation de la voûte que la base du crâne (fosses crâniennes moyenne: au-dessus de la tente, et postérieure: sous la tente du cervelet). Il accueille aussi l'articulation temporo-mandibulaire.

Son nom vient du latin : tempus, -oris, la tempe (sans rapport avec tempus, -oris, le temps, autre que leur probable origine commune *temp-, s'étendre).

Son anatomie est réputée la plus complexe de tous les os du corps humain.

Il résulte de la fusion de trois os qui se soudent dans l'adolescence: l'os squamosal, l'os tympanal et l'os pétreux qui gardent comme trace de séparation un fin sillon sur la surface de l'os. Mais on a l'habitude pour le décrire de le séparer en trois parties qui ne correspondent pas à la formation de l'os. C'est ainsi qu'on distingue :

  • l'écaille qui correspond à la plus grande partie de l'os squamosal ;
  • le rocher qui correspond à l'os tympanal et à une partie de l'os pétreux ;
  • la région mastoïdienne qui correspond à une partie des os squamosal et pétreux.

À l'intérieur du rocher, se trouve une cavité abritant l'organe cochléo vestibulaire et la caisse du tympan abritant elle-même les osselets.

Rapport du temporal avec les os du crâne[modifier | modifier le code]

Vue animée
position du temporal


L'os temporal (en rouge sur le dessin) s'articule avec :

Les deux processus correspondant du zygomatique et du temporal forment une barre transversale sur le côté du crâne: l'arcade zygomatique.

L’écaille[modifier | modifier le code]

vue latérale

C'est un disque circulaire dont le quart antéro-inférieur est rabattu horizontalement en dedans et dont le bord postérieur est soudé au bord antérieur du rocher. On lui distingue traditionnellement deux faces : exocrânienne et endocrânienne et un bord.

La face exocrânienne[modifier | modifier le code]

Elle est divisée en deux au niveau d'une importante excroissance osseuse dirigée d'abord en dehors et en avant puis en avant, le processus zygomatique : une partie, la plus petite, horizontale, dite basilaire; une autre beaucoup plus grande et verticale dite temporale.

  • La partie infra-zygomatique ou basilaire correspondant au quart antéro-inférieur du disque, rabattu à l'horizontale et soudé par son bord postérieur au bord antérieur du rocher présente d'arrière en avant :
    • La fosse mandibulaire (appelée auparavant cavité glénoïde) où vient s'encastrer le condyle mandibulaire lorsque la bouche est fermée ;
    • Le tubercule articulaire (ancien condyle temporal ou racine transverse) du processus zygomatique qui s'oppose au condyle mandibulaire lorsque la bouche est ouverte ;
    • La surface plane infra-temporale contribuant à former le toît de la fosse infra-temporale.
  • La partie supra-zygomatique ou temporale, convexe et lisse, entre dans la constitution de la fosse temporale et donne insertion au muscle temporal.
Gray 138 - Os temporal gauche - Vue médiale.png

La face endocrânienne[modifier | modifier le code]

Elle est concave et marquée par :

  • des sillons correspondants aux empreintes des branches de l’artère méningée moyenne ;
  • des impressions digitiformes correspondant à des impressions du lobe temporal.

Le bord circonférentiel[modifier | modifier le code]

Il présente :

  • une partie « libre » pariéto-sphénoïdale articulée en biseau avec l’os pariétal et la grande aile du sphénoïde ;
  • une partie « adhérente » marquée par deux scissures :
    • la scissure pétro-squameuse supérieure sur la face endocrânienne ;
    • la scissure pétro-squameuse externe sur la face exocrânienne correspondant à la ligne de suture externe de l'os pétreux et de l'os squamosal.


La région mastoïdienne[modifier | modifier le code]

ConduitOsseux.jpg

Elle est située à la partie postéro-inférieure du temporal, en arrière du méat acoustique externe et séparée du bord circonférentiel de l’écaille par l’incisure pariétale. Son bord circonférentiel s’articule avec le pariétal et occipital.

Sa face exocrânienne porte :

  • la scissure pétro-squameuse postérieure
  • une surface rugueuse d’insertion musculaire avec le foramen externe du canal mastoïdien
  • le processus mastoïde (donnant insertion au muscle sterno-cléïdo mastoïdien)
  • l’incisure mastoïdienne (ex racine du digastrique)
  • l’éminence juxta-mastoïdienne avec le sillon de l’artère occipitale

Sa face endocrânienne porte :

  • le sillon du sinus sigmoïde.
  • l’orifice endocrânien du canal mastoïdien.

Le rocher[modifier | modifier le code]

Temporal bone3.jpg

Il se présente comme une pyramide à base latérale, à axe oblique en avant et en dedans. On lui distingue quatre faces (deux endocrâniennes, deux exo), quatre bords, une base et un sommet tronqué.

La face antéro-supérieure[modifier | modifier le code]

Comprise dans la fosse crânienne moyenne, comprend :

  • l'éminence arquée (relief du canal semi-circulaire supérieur du vestibule)
  • les hiatus des nerfs grand et petit pétreux
  • l'empreinte trigéminale, apposée par le ganglion (de Gasser) du nerf trijumeau (V)
  • le tegmen tympani, ou toît du tympan

La face postéro-supérieure[modifier | modifier le code]

Comprise dans la fosse crânienne postérieure, comprend :

  • le méat acoustique interne (anciennement: canal acoustique interne), laissant passage aux nerfs facial (VII), intermédiaire (VIIbis), cochléo-vestibulaire (VIII), à l'artère labyrinthique et aux vaisseaux auditifs internes
  • la fossette subarquée, dans laquelle s'ouvre le canal pétro-mastoïdien
  • la fossete unguéale, dans laquelle s'ouvre l'orifice postérieur de l'aqueduc du vestibule

La face antéro-inférieure[modifier | modifier le code]

Exocrânienne, elle comprend:

  • le tympanal dans ses 2/3 postéro-latéraux
  • la gouttière tubaire dans son tiers antéro-médial, empreinte de la trompe d'Eustache

La face postéro-inférieure[modifier | modifier le code]

Exocrânienne et entièrement pétreuse, elle comprend :

  • le processus styloïde
  • le foramen stylo-mastoïdien, situé en arrière et en dehors du processus styloïde qui est l'orifice exocrânien du canal du facial
  • l'orifice exocrânien du canal carotidien, situé en dedans et en avant du processus styloïde par lequel l'artère carotide interne va passer pour aller dans la boite crânienne
  • la fosse jugulaire, échancrure située en arrière de l'orifice du canal carotidien qui forme la paroi antéro-externe du foramen jugulaire, orifice par lequel le sinus latéral sort du crâne pour donner naissance à la veine jugulaire interne
  • l'ostium introïtus, petit orifice creusé dans la paroi rocheuse de la fosse jugulaire et laissant passer un rameau auriculaire du nerf vague (Xepaire de nerf crânien)
  • l'orifice exocrânien du canalicule tympanique (nerf tympanique) situé entre artère et veine.

Le bord supérieur[modifier | modifier le code]

Limitant fosse crânienne moyenne et postérieure, il comprend :

Le bord inférieur[modifier | modifier le code]

Il porte:

  • le processus vaginal, demi gaine à la base du processus styloïde.

Le bord postérieur[modifier | modifier le code]

Dit occipital, c'est une des berges de la suture petro-occipitale, laquelle est élargie en arrière en foramen jugulaire. Il comprend :

  • la facette jugulaire qui s'articule avec le processus jugulaire de l'occipital
  • l'incisure jugulaire
  • l'épine jugulaire
  • la facette pétreuse, empreinte du ganglion du nerf glosso-pharyngien (IXe paire de nerf crânien)
  • le segment d'union à l'occipital

Le bord antérieur[modifier | modifier le code]

Il comprend :

  • dans ses deux tiers postéro-latéraux :
    • la scissure tympano-squameuse antérieure, anciennement appelée scissure de Glaser
    • cette dernière dédoublée par la hernie du rocher ou crête inter-tympano-squameuse
    • dédoublée en scissure petro-tympanique en arrière et en scissure petro-squameuse inférieur en avant
  • son tiers antéro-médial est articulé avec la grande aile du sphénoïde et constitue la limite postérieure du foramen déchiré

Le sommet[modifier | modifier le code]

Tronqué, il se loge dans l'angle formé par la grande aile et le corps du sphénoïde, et comprend :

  • l'orifice antérieur du canal carotidien

La base[modifier | modifier le code]

Elle est confondue dans presque toute son étendue avec la partie mastoïdienne du temporal, elle n'est donc représentée sur la face exocranienne que par l'extrémité latérale du tympanal.

La caisse du tympan[modifier | modifier le code]

OreilleMoyenneSchema.jpg

C'est une cavité aplatie entre le méat acoustique externe et le labyrinthe osseux. Elle est constitutive de l'oreille moyenne. En forme de lentille biconcave, elle présente une paroi latérale tympanique et une paroi médiale labyrinthique.

Sa circonférence est constituée de :

  • sa paroi supérieure ou tegmen tympani, mince et partagée par la suture pétro-squameuse supérieure.
  • sa paroi inférieure ou plancher de la caisse qui surmonte la base du proc. styloïde
  • sa partie postérieure ou mastoïdienne qui communique avec l’antre mastoïdienne par l’aditus ad antrum
  • sa paroi antérieure ou tubo-carotidienne qui porte l’orifice postérieur ou tympanique de la trompe d'Eustache

La cavité tympanique comporte :

  • l'étage supérieure ou attique : le corps du marteau et de l'enclume.
  • l'étage inférieur ou atrium : le manche du marteau, la longue apophyse de l'enclume et l'étrier avec le récessus hypotympanique.

Étrier (os)

Le labyrinthe osseux[modifier | modifier le code]

Labyrinthe osseux Humain.png

C'est l'ensemble des cavités osseuses creusées dans le rocher et communicantes, constitutives de l'oreille interne :

  • la cochlée (1)
  • le vestibule (2)
  • les canaux semi-circulaires (3 externe - 4 supérieur - 5 postérieur)

On lui rattache le méat acoustique interne.

Le vestibule[modifier | modifier le code]

Il est ovoïde, aplati transversalement, perpendiculaire au grand axe du rocher.
Sa paroi latérale comprend : la fenêtre du vestibule (répond à la caisse du tympan et est en rapport avec la platine de l'étrier) Ses parois supérieure et postérieure portent les orifices des canaux semi-circulaires.

Les canaux semi-circulaires sont trois tubes recourbés et s’ouvrant dans le vestibule par leurs deux extrémités. La partie antérieure est ampullaire.
L'antérieur est dans le plan vertical perpendiculaire au grand axe du rocher.
Le postérieur est dans le plan vertical parallèle au grand axe du rocher et son extrémité non ampullaire se réunit à celle du canal antérieur.
L’externe ou latéral est dans un plan de 30° par rapport à horizontal et possède une extrémité non ampullaire propre.

La cochlée[modifier | modifier le code]

Elle est formée d’un conduit tubulaire, le canal spiral raccordé à la partie antérieure et inférieure du vestibule, enroulé selon 2 ½ à 2 ¾ de tour de spire autour d’un axe conique appelé la columelle ou modiolus et divisé en 2 rampes, l’une supérieure appelée vestibulaire et l’autre inférieure appelée tympanique.
Son sommet est appelé cupule de la cochlée.
La fenêtre de la cochlée (fenêtre ronde) est en rapport avec la paroi médiale de la caisse tympanique.

Méat acoustique interne[modifier | modifier le code]

Il débouche sur la face postero-supérieure du rocher par le pore acoustique interne. Sa partie distale est en rapport avec la paroi médiale du vestibule et avec la base de la cochlée. Il est oblique de dedans en dehors et d’avant en arrière et mesure 10 mm de long et 5 mm de large.

Le canal du facial (canal de Fallope)[modifier | modifier le code]

Il est creusé dans le rocher et présente 3 segments successifs :

  • segment labyrinthique, horizontal, perpendiculaire au grand axe du rocher, passant entre la cochlée et le vestibule.
  • segment tympanique, horizontal mais parallèle au grand axe du rocher, passant entre le vestibule et le cavum tympani.
  • segment mastoïdien, vertical, creusé dans un mur osseux entre le cavum et l’antre mastoïdienne.

Insertions musculo-tendineuses[modifier | modifier le code]

Sur l'apophyse styloïde s'insèrent :

Sur la mastoïde s'insèrent :

Sur l'écaille s'insère :

Sur le processus zygomatique s'insère :

Sur la face inférieure du rocher s'insèrent :