Cedar Breaks National Monument

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument national de Cedar Breaks
Image illustrative de l'article Cedar Breaks National Monument
Catégorie UICN III (monument naturel)
Identifiant 1042
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Utah Utah
Ville proche Cedar City
Coordonnées 37° 38′ 00″ N 112° 51′ 00″ O / 37.63333, -112.8537° 38′ 00″ Nord 112° 51′ 00″ Ouest / 37.63333, -112.85  
Superficie 24,91 km2[1]
Création 22 août 1933
Visiteurs/an 505,156 en 2005
Administration National Park Service
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Utah

(Voir situation sur carte : Utah)
Monument national de Cedar Breaks

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Monument national de Cedar Breaks

Le Cedar Breaks National Monument est un monument national américain des États-Unis situé à proximité de Cedar City, dans l'État de l'Utah. Cedar Breaks est un canyon en forme d'amphithéâtre naturel s'étendant sur 5 km et de 600 m de profondeur. La hauteur du sommet du canyon est située 3 000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Les rochers érodés du canyon sont similaires aux formations du Bryce Canyon National Park, mais possèdent leurs propres signes distinctifs. À cause de l'altitude, la neige rend le parc inaccessible aux véhicules entre octobre et mai. Le parc n’est ouvert que de juin à octobre. Il n'est pas aussi populaire que d'autres parcs mais accueille néanmoins des centaines de milliers de visiteurs chaque année. Le centre pour visiteurs du parc est ouvert de juin à octobre. Celui-ci est moins grand et moins connu par rapport aux centres touristiques des parcs de Bryce Canyon et de Zion National Park. Le centre du Zion National Park, qui est de son côté ouvert toute l’année grâce à sa situation à plus basse altitude, permet d’informer toute l’année les visiteurs désirant de s’informer sur le monument Cedar Breaks.

Vue panoramique de Cedar Breaks National Monument

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Marmotte cache dans les rochers.

La faune et la flore sont facilement accessibles, d'autant plus que ce parc ne connaît pas les foules de visiteurs des parcs plus connus et plus grands. Le cerf mulet et le porc-épic sont assez courants, ainsi que de nombreuses espèces de rongeurs comme le pika, la marmotte, l'écureuil roux, l'écureuil terrestre doré, divers rats à poche, et le tamia. Le puma et d'autres animaux de plus grande taille sont présents dans la réserve, mais rarement observés. Parmi les oiseaux les plus courants, on peut citer le grand corbeau.

Le pin de Bristlecone, une espèce d'arbre qui atteint un âge particulièrement avancé, peut aussi être observé sur les hauteurs, certains spécimens étant vieux de plus de 1600 ans. On peut également trouver le peuplier tremble, Picea engelmannii, Abies lasiocarpa, et le pin flexible[2].

A cette altitude, la végétation ne se réveille après l’hiver qu’au mois de juin. Le canyon est alors recouvert de fleurs sauvages. Les fleurs présentes sont entre autres le Lupin, la potentille, la rose sauvage, la primevère de parry et plusieurs types de penstemons. L’été voit l’apparition du Solidago et de l’aster.

Histoire et géologie[modifier | modifier le code]

Entrée d'un ravin avec des cheminées de fées dans le Cedar Breaks National Monument

Le canyon est situé dans la partie terminale occidentale du plateau du Colorado mais également dans la partie occidentale du plateau de Markagunt. C’est ce même plateau qui compose en partie le Zion National Park. L’érosion a dessiné le canyon durant des millions d’années en arrachant différents matériaux comme le schiste, le calcite calcaire, et le grès déposés au fond d’un lac disparu il y a plus de 55 millions d’années. Le canyon continue à s’éroder d’un peu plus d’un centimètre par an. Au sommet du plateau, des roches volcaniques rhyolitiques recouvrent en grande partie la zone suite à une éruption datant d’il y a environ 28 millions d’années.

Les roches contiennent du fer et du manganèse sous différentes formes ce qui crée des colorations brillantes. Les indiens appelaient d’ailleurs l’endroit Cercle des collines colorées. Les oxydes ferreux apportent les couleurs rouges, orange et jaunes alors que le manganèse apporte une coloration brunâtre.

Le mot Cedar qui se traduit par Cèdre provient d’une erreur faite à l’origine par les premiers arrivants. Il n’y a en effet pas de cèdre dans la zone. Il y a seulement des genévriers qui sont parfois erronément appelés Cèdres.

Le monument national fut établi en 1933. Un petit cabanon construit par la compagnie des parcs de l’Utah existait au sud du monument mais celui-ci a été détruit en 1972.

Attractions[modifier | modifier le code]

Il existe plusieurs sentiers de randonnées à travers le parc ainsi qu’un camping à proximité du canyon.

Proposition comme parc national[modifier | modifier le code]

En 2006, le comté Iron lança une proposition de loi en vue d’étendre le monument et de le transformer en un parc national du nom de Cedar Breaks National Park. Le nouveau parc comprendrait ainsi également la réserve sauvage proche d’Ashdown Gorge Wilderness et l'arche Flanigan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « National Park Service: Listing of Acreage as of 09/30/2009 », sur National Park Service,‎ 2009 (consulté le 6 janvier 2010), p. 2
  2. (en) Site du Service des parcs nationaux

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cedar Breaks 1987 park brochure
  • Alpine Trail brochure