Bunia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes ; voir : bougnat et Bunya.
Ville de Bunia
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Nyamukau, Nyakasanza, Mbunya, Shari, Murongo, Ngenzi
Province Orientale
Députés
de la ville
5
Maire Pascal Ndudanga Kavarios
Démographie
Population 366 126 hab. (2012)
Densité 6 356 hab./km2
Géographie
Coordonnées 1° 34′ 00″ N 30° 15′ 00″ E / 1.5666667, 30.25 ()1° 34′ 00″ Nord 30° 15′ 00″ Est / 1.5666667, 30.25 ()  
Superficie 5 760 ha = 57,6 km2
Divers
Langue nationale swahili et lingala
Langue officielle français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Bunia

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Bunia

Bunia, ville de la République démocratique du Congo (RDC), est le chef-lieu du district d'Ituri dans la province Orientale.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Vue aérienne de Bunia

Bunia est entourée de la chaîne des Montagnes Bleues. Bunia se trouve à une altitude de 1 275 m, sur un plateau à environ 30 km à l'ouest du lac Albert, dans la vallée du Rift, et environ 25 km à l'est de la forêt d'Ituri

Bunia est située au nord de l'équateur entre 1° et 2° latitude nord et 30° et 31° longitude est.

Situation : 54 km de Kasenyi, 74 km de Komanda, 109 km de Lolwa, 169 km du territoire de Mambasa, 173 km du territoire de Mahagi, 200 km de Beni, 242 km d'Epulu, 324 km du territoire d'Aru, 361 km de Nia-Nia, 496 km de la ville d’Isiro, 696 km de la ville Kisangani, 751 km de Kampala, 667 km de Juba.

Bunia est un important point de passage, un carrefour, sur la route qui relie Kisangani à Kampala Ouganda.

Situation hydrographique[modifier | modifier le code]

Autre vue aérienne : les rivières et leurs affluents

La rivière Ituri coule à 20 kilomètres au sud de la localité, où elle reçoit un modeste affluent, la Shari.

Bunia est également traversée par les rivières Nyamukau et Ngezi. La rivière Nyamukau se jette dans la rivière Ngezi, qui a son tour se jette dans la rivière Shari[1].

Ressources agricoles[modifier | modifier le code]

Bunia et ses environ possèdent un sol fertile favorisé par un climat tropical humide fortement influencé par l'altitude. Cette fertilité du sol favorise la production de différents produits :

Bunia se trouve dans une savane herbeuse, ce qui favorise l’élevage des bovins.

Ressources énergétiques[modifier | modifier le code]

Richesses de sol et sous-sol à proximité[modifier | modifier le code]

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Bunia, située dans le territoire d'Irumu, était, avant la préconstitution de 2006, le chef-lieu du district de l'Ituri, faisant partie de la province Orientale en République démocratique du Congo.

Bunia a été créé en 1946 comme un centre extra-coutumier[2].

Bunia est subdivisée en douze quartiers: Mudzi Pela, Ngezi, Yambi Yaya, Rwambuzi, Bankoko, Lumumba, Sukisa, Lembabo, Nyakasanza, Saio, Simbilyabo, Nyamukau.

La cité est limitée[1]:

  • au Nord par la collectivité de Babobua Bukue à Miala
  • à l'Est par la chefferie des Bahema Banyavoagi
  • au Sud par la collectivité Babobua Bukue et Basili
  • à l'Ouest par la collectivité Babobua Bokue de Bahema d'Irumu.

Bunia est dirigée par un chef de cité. Les différents quartiers sont chacun sous l'autorité d'un chef de quartier. Bunia est une entité territoriale décentralisé[1].

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population de Bunia[3])
année habitants
2004[4] 95 770
2005 113 294
2006 225 922
2007 270 886
2008 337 744

Entre 2005 et 2008, la population de Bunia a presque triplé. Les raisons principales de cette croissance seraient :

  • le retour des personnes ayant fui la guerre
  • le solde naturel positif (les naissances)
  • l'arrivée d'une nouvelle population.

Bunia est un centre urbain, on y trouve plusieurs tribus originaires du territoire et des environs : les Biras, les Walendu Bindi (Ngiti, Lendu-Bindi ou Lendu sud), les Hema, les Gegere (les Hema Nord), les Lendu, les Nyali, les Alur, les Lugbara, les Lese, les Kakwa, les Ndoo, les Ukebu, les Kalikoo[1],.

Pour le motif de travail, on y trouve différentes tribus venant de toute la république démocratique du Congo.

On trouve également une population d'origine étrangère venue du monde entier. La présence de l'Organisation des Nations Unies a contribué à l'augmentation de cette population à Bunia.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Les activités économiques de la cité, sont pour la plupart, à caractère individuel et familial. La population autochtone vit principalement de travaux agricoles, d'élevages, de pêches et de commerces. De nombreux jeunes s'orientent vers les travaux d'orpaillage ou de mototaxi. Les personnes issues du reste du pays sont venues habiter Bunia pour y exercer des activités de commerce ou d'employé de l'administration publique.

Les commerces de produits :

  • Les denrées alimentaires, produits de pêche, d'élevage et de la chasse, sont vendus aux différents marchés publics organisés par l'administration nationale.
  • Le bois est vendu dans les différents dépôts éparpillés dans la cité.
  • Les produits manufacturés sont vendus aux marchés, dans des magasins et des boutiques.
  • Les produits aurifères des orpailleurs sont vendus dans quelques comptoirs d'achat d'or.

L'échange s'effectue en monnaie locale, le franc congolais, en dollar américain, quelquefois en euros ou en shilling ougandais.

Les services[modifier | modifier le code]

  • agence de douanes : CISA, RECODI, AMI CONGO, SANERM, ARC EN CIEL, AGETRAF et DHL.
  • banque : Banque commerciale du Congo.
  • services de transports :TMK, AGETRAF pour les marchandises, LES ENFANTS d'ABORD pour les marchandises et les personnes, ainsi que d'autres petits transporteurs.
  • services d'assurance
  • cabinets d'experts comptables
  • avocats ou défenseurs judiciaires
  • formations en informatiques
  • production et exportation de photos
  • compagnies de télécommunication : Vodacom, Zain et Tigo.
  • Aéroport exploité par les flottes Onusiennes et les compagnies d'aviation: MAF, ASF, TMK et CETRACA.
  • Hôtels: 33 Hôtels et 4 Guests Houses.

Équipements de santé[modifier | modifier le code]

  • 1 Hôpital Général de référence,
  • 1 centre hospitalier, le Centre Médical de Nyankunde[5],
  • 8 cliniques,
  • 11 centres de santé
  • 14 postes de santé.
  • 21 médecins

L'équipe de Médecins sans frontières est présente sur le territoire.

Organisation de l'enseignement[modifier | modifier le code]

On compte actuellement 51 écoles primaires qui encadrent 32299 écoliers et 42 instituts secondaires qui encadrent 16822 élèves[6]..

Parmi les établissements de formation supérieure et centres de recherche, on trouve:

  • L'Université Shalom de Bunia (USB), une université chrétienne qui organise 6 facultés et offre la plus grande et moderne bibliothèque d'Ituri avec un catalogue en ligne
  • Le Centre Universitaire Extension de Bunia, une université de l'État qui organise 4 facultés. Aujourd'hui dénommé UNIBU, Université de Bunia
  • L'Université du CEPROMAD, privée et laïque, qui organise 2 facultés.
  • L'Institut supérieur des Techniques médicales de Nyakunde (ISTM), une institution chrétienne.
  • L'Institut supérieur Panafricain de santé communautaire, une institution chrétienne.
  • L'Université Anglicane de Bunia (Institut supérieur théologique Anglican).
  • L'Institut supérieur pédagogique de Bunia, une Institution de l'État.
  • L'Institut supérieur pédagogique CECA-20, institution chrétienne

Histoire[modifier | modifier le code]

http://www.memoireonline.com/10/12/6208/m_Perception-de-la-population-de-la-cite-de-Bunia-sur-le-pourvoi-en-cassation-en-Droit-congolais-cas26.html

Événements de l'été 2003[modifier | modifier le code]

Personnes déplacées à Bunia en octobre 2004

Lors de la Deuxième guerre du Congo,la ville et le district ont été le théâtre de nombreux combats. La localité a été le théâtre de sanglants affrontements durant l'été 2003 entre les ethnies Lendu et Hema perpétrés par l'Union des patriotes congolais ainsi que les généraux rebelles Nkundabatware et Mutebusi du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD).

De nombreuses pertes civiles ont été causées par ce conflit . En juin 2003, une force européenne sous commandement français, l'opération Artémis s'est déployée à Bunia afin de sécuriser l'aéroport (code AITA : BUX) et le centre ville. Cette opération a vu le déploiement de plus de 1 800 militaires provenant d'une dizaine de pays.

Cette opération d'initiative européenne (EUFOR) avait pour objectif de stabiliser les conditions sécuritaires et d'améliorer la situation humanitaire en attendant que la Mission d'Observation des Nations Unies au Congo (MONUC) ne renforce son dispositif dans la région.

Intervention de la MONUC[modifier | modifier le code]

Vue sur la base des Nations Unies

La ville est devenue la base de l'une des plus grandes mission de maintien de la paix des Nations Unies chargées du maintien des forces en Afrique, la MONUC elle abrite son siège social dans le nord de la RDC.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Aperçu panoramique de Bunia", de Willy OBEDI POUN'GA in revue Shalom de développement no 1111-2007-32 du troisième trimestre 2007. Édité en juillet 2009
  2. "Aperçu panoramique de Bunia", de Willy OBEDI POUN'GA in revue Shalom de développement no 1111-2007-32 du troisième trimestre 2007, édité en juillet 2009
  3. source : Bureau de la cité de Bunia
  4. "résultats du recensement scientifique de 1994 ont été projetés par Collectivité pour l‛année 2004" in MONOGRAPHIE DE LA PROVINCE ORIENTALE, by République Démocratique du Congo :Ministère du Plan, Unité de Pilotage du Processus DSRP KINSHASA/ GOMBE, Kinshasa, mars 2005
  5. Introduction au Centre Médical Évangélique de Nyankunde, sur nyankunde.org
  6. Aperçu panoramique de Bunia", de Willy OBEDI POUN'GA in revue Shalom de développement no 1111-2007-32 du troisième trimestre 2007. édité en juillet 2009
  • Aperçu panoramique de Bunia", de Willy OBEDI POUN'GA in revue Shalom de développement no 1111-2007-32 du troisième trimestre 2007, édité en juillet 2009
  • Développement de l'Ituri: JESOMAD asbl / Bunia

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :