Matadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matadi (homonymie).
Ville de Matadi
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Communes Matadi, Nzanza,
Mvuzi
Province Bas-Congo
Députés
de la ville
3
Maire M. Jean-Marc Nzayidio
Démographie
Population 306 053 hab. (2012)
Densité 2 782 hab./km2
Géographie
Coordonnées 5° 49′ 03″ S 13° 28′ 15″ E / -5.817362, 13.4708 ()5° 49′ 03″ Sud 13° 28′ 15″ Est / -5.817362, 13.4708 ()  
Superficie 11 000 ha = 110 km2
Divers
Langue nationale Kikongo
Langue officielle français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Matadi

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Ville de Matadi
Les banlieues de Matadi sur le versant sud des gorges du Congo

Matadi est un port de la République démocratique du Congo et la capitale de la province du Bas-Congo. La ville, fondée en 1886 pour acheminer des marchandises de et vers l'intérieur par la rive gauche du fleuve, abrite quelque 245 862 habitants (2004). Matadi est située sur la rive gauche du fleuve Congo, environ à mi-chemin entre l'océan Atlantique et la capitale Kinshasa.

Le port de Matadi est une véritable porte ouverte vers l'extérieur pour l'entièreté du pays. Les navires de mer y accostent, et permettent l'approvisionnement de Kinshasa par le train et la route. Un oléoduc assure par ailleurs le transport de produits pétroliers.

Le stade Lumumba est le stade principal de la ville de Matadi.

Géographie[modifier | modifier le code]

Matadi bénéficie d'une localisation particulière : la ville se trouve à l'extrême limite de la zone de navigabilité accessible depuis le port de Banana, sur l'embouchure du fleuve, située à 148 kilomètres vers l'ouest. Le confluent du Congo avec la rivière M’pozo se trouve également en amont de la ville. Le canyon de la rivière est la voie de passage du chemin de fer vers Kinshasa.

La ville, étirée à flanc de colline, tire son nom de l'environnement accidenté qui l'accueille, de la proximité des rapides. Matadi signifie en effet pierres en kikongo.

La frontière avec l'Angola se situe à quelques kilomètres vers le sud et vers l'aval du fleuve.

Un pont suspendu de 722 mètres de long construit en 1983, dénommé Pont Matadi (anciennement Pont Maréchal), relie la ville à la rive droite, permettant l'accès à la ville de Boma et au barrage hydroélectrique d'Inga. Il est le pont suspendu le plus long du continent africain et attire régulièrement des touristes. Toutefois, le chemin de fer n'a pas encore été installé sur le pont.

En amont de la ville peut être observé le rocher de Diogo Cão, où le célèbre explorateur portugais sculpta, en 1482, la marque du point limite de sa remontée du fleuve.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]