Inongo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Territoire d'Inongo
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Province Bandundu
District District du Mai-Ndombe
Administrateur
de territoire
M. Gaby MANGISEKA
Nombre
de députés
2
Démographie
Langue nationale Lingala
Géographie
Sources
Communes et Territoires - Villes - Provinces

Inongo est à la fois un territoire et une ville de près de 180.000 habitants, subdivisée en 3 Communes: Mpongozoli, Bonse et Mpolo . Il est le Chef-lieu du District de Mai-Ndombe et celui de la future Province de Mai-Ndombe. Actuellement, Inongo fait partie de la province du Bandundu en République démocratique du Congo. Elle est la principale ville sur les côtes du Lac Mai-Ndombe " eau noire" (ex Lac Léopold II,150 km de long et 50 km de large) situé totalement dans ce territoire. Elle fut l'un des principaux centres d'exploitation du caoutchouc et du copal sous l'État indépendant du Congo et du Congo Belge en faisant partie du Domaine de la Couronne, domaine privé du roi Léopold II de Belgique. Alphonse Jacques, connu plus tard sous le nom de Général Jacques de Dixmude a dirigé énergiquement la récolte du caoutchouc dans cette région entre 1895 et 1898.

La ville d'Inongo, essentiellement administrative (22% de ses habitants sont agents et fonctionnaires de l’État), est sociologiquement constituée des Ntomba, Bolia, Basengele et Ekonda (faisant partie des Anamongo) qui vivent avec les Autochtones Batwa depuis toujours. Ville cosmopolite, on y rencontre également les Basakata, Baboma, Nkundo, Banunu-Bobangi et les Munukutuba.

Secteurs[modifier | modifier le code]

Le territoire d'Inongo est divisé en 3 secteurs :

  • Basengele, comprenant les groupements de Mbelo, Mpenge, Ngongo et Bokote
  • Bolia, comprenant les groupements de Ibeke, Lokanga, Nkita et Bokwala
  • Inongo, comprenant les groupements de Ntombanzale, Ibenga et Iyembe

Liens internes[modifier | modifier le code]