Blues français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le blues français est un genre de blues qui est né à la fin des années 1960 en France.

Origines[modifier | modifier le code]

Avant la Seconde Guerre mondiale, le blues était quasiment inconnu en France, à l'exception du public noir et des amateurs de jazz qui écoutait des artistes américains comme Leroy Carr, Kokomo Arnold, Louis Armstrong ou Cab Calloway.

C'est avec l'invention du vinyle, l'arrivée du transistor et la venue des soldats américains (dont certains sont restés sur le territoire français dans le cadre de l'OTAN, jusqu'à ce que Charles de Gaulle ne rompe avec l'organisme), que le blues (et la musique country) va commencer à être connu et apprécié en France après guerre. Pour exemple, dès 1949, Leadbelly vient faire plusieurs concerts en France (l'année de son décès), dans le cadre d'une tournée européenne, et en 1951 venait à son tour Big Bill Broonzy. À partir de 1962, débutent en France et en Europe les tournées de l'American Folk Blues Festival.

Henri Salvador publie à la fin des année 1950 quelques Rock 'n' Roll et Blues avec la complicité de Boris Vian (dont le plus célèbre est Blouse du dentiste 1960) et Colette Magny connaît son premier succès en 1963 avec Melocoton (composé avec Mickey Baker, guitariste américain installé en France). A la fin de la décennie, et inspiré par le British blues boom certains groupes pop français puisent leurs inspirations dans le blues (Alan jack Civilization, Variations, Solitude, Ophiucus, etc). Pendant cette même période et dans un style folk-blues, le guitariste Cisco Herzhaft enregistre un blues, avec les Haricots rouges, Bettina, et croise le manche avec John Lee Hooker lors d'une ses tournées en France, Chris Lancry (harmoniciste et guitariste) enregistre des blues au début des années 1970 sous son nom ou avec Roger Mason (américain installé à Paris) qui publie Le blues de la poisse en 1971 ce qui lui ouvre même les portes de l'Olympia (premières parties de Pete Seeger et de Robert Charlebois).

C'est à la fin des années 1970 que des artistes chantant le blues en français vont rencontrer un certain succès discographique et radio. Les premiers sont Benoit Blue Boy (1er album Benoit Blue Boy - Vogue 1978) et Mike Lécuyer (45-tours Des vacances / Frankenstein boogie - Crypto/RCA 1977 et 1er album A 7 plombes du mat' blues - Crypto/RCA 1978) puis Bill Deraime (1er album Bill Deraime - Argile 1979), Patrick Verbeke (1er album Blues in my Soul - Underdog-Carrère 1981) et Paul Personne (1er album Faut qu'ça bouge - Marlowe 1982). Tous ces artistes incarnent le blues "à la française". Côté musiciens, Jean-Jacques Milteau à l'harmonica, Jean-Marie Redon au banjo et au dobro, occupent avec talent la scène hexagonale. Ils enregistrent notamment toute une série de microsillons de popularisation instrumentale dans le style bluegrass aux productions du Chant du Monde.

Depuis les années 2000, une "nouvelle scène blues française" très dynamique est en train de gagner ses galons à l'étranger grâce à des tremplins ou échanges entre associations et festivals européens, canadiens et américains. Par exemple avec l'International Blues Challenge de la Blues Foundation à Memphis et avec l'European Blues Challenge qui se déroule chaque année dans un pays différent (Berlin (Allemagne) en 2011 et 2012, Toulouse (France) en 2013, Riga (Lettonie) en 2014), Bruxelles (Belgique) en 2015.

Presse spécialisée[modifier | modifier le code]

Le blues trouve en France un écho sensible grâce au développement d'une presse spécialisée. Le critique de jazz Hugues Panassié dans les années quarante traite déjà à l'occasion de blues dans le magazine Jazz Hot, le critique Jacques Demètre fera de même dès les années cinquante. En 1968, le magazine Soul Bag, est le premier magazine à se consacrer au genre blues et soul en France. Son initiateur Jacques Perin, qui écumait les rares festivals de blues qui se déroulaient à l'époque, permit ainsi à tous les amateurs de blues de se retrouver et se tenir au courant de l'actualité des grands noms de ce style musical. Rapidement, le futur et international encyclopédiste du blues, un Français, Gérard Herzhaft, s'intègre à l'équipe et écrit de nombreux articles. Soul Bag : revue trimestrielle par abonnement et en kiosque depuis 2009. Blues Magazine : revue trimestrielle par abonnement et en kiosque depuis 2005. BCR la revue : Blues, Country, Rock'n'Roll ; revue trimestrielle uniquement sur abonnement. ABS Magazine : revue trimestrielle uniquement sur abonnement. Blues & Co : revue trimestrielle uniquement sur abonnement. Blues Again! : revue trimestrielle (a cessé de paraître en 2009) mais existe toujours sur internet.

Festivals[modifier | modifier le code]

La France, au XXIe siècle, est un des pays au monde où le blues est le plus célébré. Nombreux y sont les représentants du blues, et les festivals de renommée internationale, qui font retentir des notes bluesy ; parmi les festivals les plus connus nous pouvons citer le Festival de Blues de Cahors et son Tremplin, le Festival Blues Passions de Cognac et son "Prix Cognac", le festival Blues sur Seine et son Tremplin jumelé avec le FestiBlues international de Montréal... Voir Liste des festivals de blues.

Organisations / Associations[modifier | modifier le code]

La France compte diverses organisations nationales pour fédérer les amateurs de blues : La Chaîne du Blues (Fr), l'association France Blues La Toulouse Blues Society ou encore le Collectif des Radios Blues (CRB). Ce Collectif est né en 2003. Il réunit de nombreux animateurs de radios en France, Belgique, Québec, Afrique, autour de l’idée d’échanger, diffuser et promouvoir les musiques blues, sous toutes ses formes. Les émissions de radios de blues en France sont nombreuses, on peut citer Sweet Home Chicago à Caen, Le Blues Café Live en Rhône-Alpes, Bluesy en Isère, etc. À noter également que la Blues Foundation a plusieurs fois récompenser des français d'un "Keeping the blues alive Award" : Jean Guillermo en 2003 (catégorie Internationale), Didier Tricard en 2011 (catégorie Promoteur), Mike Lécuyer en 2012 (catégorie Internationale), Gérard Herzhaft en 2014 (catégorie Litterature).

Artistes français de blues (* = chant principalement en français)[modifier | modifier le code]

Labels indépendants de blues[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]