Bandage adhésif thérapeutique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bandage adhésif thérapeutique, en anglais : tape ou taping, est un traitement de physiothérapie proposé pour soulager la gêne fonctionnelle et la douleur dans les atteintes musculo-articulaires bénignes. Les rubans autocollants permettent également une contention souple, ou strapping.

Historique[modifier | modifier le code]

Le traitement physiothérapeutique des douleurs musculo-articulaires bénignes par des bandages adhésifs a simultanément été développé au Japon par le kinésiologue Kenzo Kase avec des bandes élastiques et colorées[1] et par la physiothérapeute Jenny McConnell en Australie par des rubans ni particulièrement élastiques ni colorés[2] dans les années 1980.

Un regain de popularité a lieu aux États-Unis face aux succès olympiques des athlètes américains ainsi préparés pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin puis pour les compétitions de Londres en 2012[3],[4],[5].

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

Différentes écoles et organismes de formation continue ont développé des techniques et dénominations voisines[6] :

  • K taping[7] ;
  • taping NM, pour taping neuromusculaire[8] ;
  • Kinematic taping[9] ;
  • etc.

Mécanismes physiopathologiques[modifier | modifier le code]

Contention souple[modifier | modifier le code]

La mise en place raisonnée et méthodique de rubans autocollants permet une contention physique souple et légère autorisant le travail et la mobilisation guidée par un physiothérapeute.

Bandages élastiques[modifier | modifier le code]

Les bandages adhésifs, en exerçant des tractions orientées sur la peau, influenceraient favorablement les systèmes circulatoires, lymphatiques et nociceptifs dermohypodermiques, et par là les systèmes musculaires et articulaires[10].

Méthode McConnell[modifier | modifier le code]

Mises en œuvre[modifier | modifier le code]

Le taping est proposé dans[réf. nécessaire] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Résultats[modifier | modifier le code]

Les études systématiques concluent que la qualité des publications précédentes et les effectifs participant aux essais cliniques ne permettent pas de conclure objectivement à l'efficacité de ces méthodes antalgiques non médicamenteuses[13],[14].

  1. (ja) 加瀬建造 [Kenzo Kase], 症状・疾患別キネシオ・テーピング法上 [Volume 1 de Shōjō shikkanbetsu kineshio tēpinguhō],‎ 1987, 272 p. (ISBN 9784752930167, OCLC 28675564)
  2. (en) Jenny McConnell, « The management of chondromalacia patellae: a long term solution », Aust J Physiother., vol. 32, no 4,‎ 1986 (lire en ligne)
  3. (en) Chris Woolston, « The Healthy Skeptic: The sticky issue of kinesiology tapes : Kerri Walsh flashed black stripes at the 2008 Olympics, and now sales of rolls are rising. So far there's no clear evidence of anything other than a placebo effect », Los Angeles Times,‎ 4 avril 2011
  4. (en) rédaction, « Olympics-Scientists sceptical as athletes get all taped up », Reuters,‎ 31 juillet 2012 (lire en ligne)
  5. (en) rédaction, « Taping America’s athletes », ABQ Journal,‎ 25 juillet 2012 (lire en ligne)
  6. « La situation réelle du Taping en France », sur www.kinesport.info (consulté le 5 septembre 2013)
  7. « Kinesio Taping Association since 1984 » (consulté le 5 septembre 2013)
  8. « Développer ses connaissances — Formation continue — Taping neuro-musculaire », sur www.efom.fr (consulté le 5 septembre 2013)
  9. (en) « Kinematic Taping » (consulté le 5 septembre 2013)
  10. Kerkour K, Meier JL., « Bandages adhésifs élastiques de couleur : description et application pratique [Elastic adhesive colored bands: description of a new approach] », Rev Med Suisse., vol. 5, no 212,‎ 2009, p. 1560-3. (PMID 19728451, lire en ligne)
  11. (en) Lan TY, Lin WP, Jiang CC, Chiang H., « Immediate effect and predictors of effectiveness of taping for patellofemoral pain syndrome: a prospective cohort study », Am J Sports Med., vol. 38, no 8,‎ 2010, p. 1626-30. (PMID 20505056, DOI 10.1177/0363546510364840)
  12. (en) Campolo M, Babu J, Dmochowska K, Scariah S, Varughese J., « A comparison of two taping techniques (kinesio and mcconnell) and their effect on anterior knee pain during functional activities », Int J Sports Phys Ther., vol. 8, no 2,‎ 2013, p. 105-10. (PMID 23593548, PMCID PMC3625789, lire en ligne)
  13. (en) Morris D, Jones D, Ryan H, Ryan CG., « The clinical effects of Kinesio® Tex taping: A systematic review », Physiother Theory Pract., vol. 29,‎ 2013, p. 259-70. (PMID 23088702, DOI 10.3109/09593985.2012.731675)
  14. (en) Kalron A, Bar-Sela S., « A systematic review of the effectiveness of Kinesio Taping® - Fact or fashion? », Eur J Phys Rehabil Med.,‎ 2013 (PMID 23558699, résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]