Muscle triceps sural

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gastrocnemius.png

Le muscle triceps sural est un muscle de la loge postérieure superficielle de la jambe qui regroupe 3 faisceaux : le muscle gastrocnémien (gastrocnemius) divisé en chef médial et latéral (anciens muscles jumeaux interne et externe) en superficie, et le muscle soléaire (soleus) en profondeur. Volumineux et puissant, ce muscle donne le galbe postérieur de la jambe ou mollet.

Entre les deux, il peut exister un muscle inconstant : le muscle plantaire (ancien plantaire grêle). Ces 3 chefs ont une terminaison commune par un tendon épais sur la face postérieure du calcaneus.

Origine[modifier | modifier le code]

  • Le muscle gastrocnémien prend ses insertions en médial et latéral pour ses deux chefs, au-dessus des condyles fémoraux respectivement médial et latéral sur les tubercules supra-condylaires, ainsi que sur les coques condylaires (capsule articulaire épaissie en dorsal de l'articulation) et la surface poplitée adjacente.
  • Le chef soléaire s'insère sur le 1/4 supérieur de la face postérieur du corps et de la tête de la fibula, sur la ligne du muscle soléaire sur la face postérieure et sur le tiers moyen du bord médial du tibia, et sur une arcade fibreuse entre ces 2 insertions, l'arcade tendineuse du muscle soléaire. Il déborde aussi sur le ligament interosseux.

Trajet[modifier | modifier le code]

  • Mucle gastrocnémien : aplati d'avant en arrière, reposant sur les coques condylaires de l'articulation du genou puis sur le chef soléaire sous-jacent, le chef médial est plus long et plus développé. Puis les 2 chefs se rejoignent à mi-hauteur de la jambe.
  • Muscle soléaire : vertical vers le bas, le corps du soléaire descend plus bas que ceux des chefs du gastrocnémien.

Terminaison[modifier | modifier le code]

Par une lame tendineuse issue de la réunion des lames fibreuses des différents faisceaux au niveau du 1/3 inférieur de la jambe : le tendon calcanéen, tendon plat et très épais qui se termine à la partie inférieure de la face postérieure du calcaneus, sur la tubérosité du calcaneus. Ce tendon subit de haut en bas une torsion médio-latérale de ses fibres. (Ce tendon reçoit aussi la terminaison du muscle plantaire, mais celui-ci est considéré comme un muscle à part.)

Innervation[modifier | modifier le code]

L'ensemble du muscle est innervé par le nerf tibial.

Action[modifier | modifier le code]

Les chefs du gastrocnémien sont bi-articulaires, le soléaire est mono-articulaire.

Quand le pied est en extension (ou flexion plantaire), le muscle gastrocnémien, polyarticulaire, permet à la flexion de l'articulation du genou, ce qui est responsable de la force propulsive de la locomotion.

Le muscle soléaire est extenseur du pied, ce qui permet de stabiliser la jambe sur le pied en station debout.

L'ensemble du triceps sural (= gastrocnémien + soléaire) est extenseur du pied (ou fléchisseur plantaire de la cheville). C'est donc le muscle de la marche et du saut qui permet de ramener l'arrière du pied vers le haut, donc d'abaisser les orteils ou d'élever le talon quand le pied est au sol.

(Le plantaire grêle est un muscle en régression qui a une action accessoire identique négligeable.)


Pathologie[modifier | modifier le code]

En pratique sportive, ou lors de chute, on assiste à la désinsertion musculaire et à l'élongation des fibres jusqu'à rupture du tendon calcanéen (rare avant 30 ans). Rupture totale bruyante.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Précis d'anatomie clinique, Pierre Kamina.

Notes et références[modifier | modifier le code]