Authari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Authari
Authari selon la Chronique de Nuremberg (1493)
Authari selon la Chronique de Nuremberg (1493)
Titre
Roi des Lombards
584590
Prédécesseur Cleph
Successeur Agilulf
Biographie
Dynastie Beleos
Date de naissance c. 555
Date de décès 590
Lieu de décès Pavie
Père Cleph
Mère Massana (?)
Conjoint Théodelinde de Bavière

Authari est roi des Lombards d'Italie de 584 à 590.

Biographie[modifier | modifier le code]

Appartenant au clan Beleos, fils du roi Cleph, Authari ne peut lui succéder à sa mort (574) et accède au pouvoir que dix années plus tard, rétablissant la royauté lombarde après une période d'anarchie alors que les Lombards doivent faire face aux attaques franques dirigées par le roi Childebert II d'Austrasie répondant aux appels des byzantins.

Paul Diacre décrit Authari comme étant un homme jeune et bien bâti, aux cheveux blonds, et agréable à regarder.

Le jeune roi lombard prend le nom typiquement Romain de Flavius, non pas tant en souvenir des empereurs romains qu'en honneur de Théodoric le Grand, le célèbre roi des Ostrogoths, personnage héroïque célébré dans les sagas germaniques [1]. Il combat Francs et Byzantins, envoie son armée ravager l'Istrie, soumet les duchés lombards semi-indépendants de Spolète et de Bénévent, et épouse en 589 une princesse bavaroise, Théodelinde, catholique mais adhérente du schisme des Trois Chapitres dont la sœur avait épousé Évin (ou Ewin), duc lombard de Trente.

Après six ans de règne, Authari meurt le 5 septembre 590, probablement empoisonné alors qu'il cherche à négocier la paix avec les Francs du roi Childebert II[2].

Selon Paul Diacre, qui écrit deux siècles après les faits, Authari aurait organisé une grande expédition à travers toute l'Italie péninsulaire, via Spolète et Bénévent, et aurait atteint Réggio en Calabre où il aurait fixé les limites de la domination lombarde. Cependant, les rois lombards ne réussiront jamais à dominer toute l'Italie.

Peu de temps après sa mort, sa jeune veuve épousera le duc Agilulf, qui sera élu roi des Lombards.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gianluigi Barni, La conquête de l'Italie par les Lombards, p. 243.
  2. Gianluigi Barni, op. cit, p. 244.

Source primaire[modifier | modifier le code]

Sources secondaires[modifier | modifier le code]

  • Gianluigi Barni, La conquête de l'Italie par les Lombards — VIe siècle — Les Événements. Le Mémorial des Siècles, Éditions Albin Michel, Paris (1975) (ISBN 2226000712)