Cunipert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le roi des Lombards. Pour l'évêque de Cologne, voir Cunibert.

Cunipert, dit le Pieux, est un roi lombard d'Italie qui règne de 688 à 700 [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Tremissis de Cunincpert émises à Milan.

Origine[modifier | modifier le code]

Cunipert est le fils et successeur du roi catholique Perthari. Pendant l'exil de son père il a été captif à Bénévent avec sa mère Rosalinde. Cunipert est associé au trône de son père à partir de 678 et les Actes d'un concile régional de Milan se réfèrent à « deux souverains régnant ensemble ». Il devient seul roi en 688 à la mort de son père [2].

Usurpation d'Alahis[modifier | modifier le code]

Le duc Alagis de Trente et de Brescia qui s'était déjà révolté contre son père met à profit une absence de Cunipert pour s'emparer de Pavie et du palais royal et se fait reconnaitre roi par un parti de nobles pro ariens. Cunipert se met en sureté sur l'Île Comacina sur la Lac de Côme. Damien évêque de Pavie (680-710), tente de nouer des rapports avec Alahis mais son initiative est rejetée par le nouveau roi. L'évêque se met alors à la tête d'un mouvement de protestation catholique qui réclame le retour de Cunipert. En 689 alors qu'Alahis est sorti de Pavie pour inspecter ses troupes, Cunipert occupe la ville. Alahis refuse de renoncer au trône et il est vaincu avec ses alliés du Frioul et tué au nord de Milan à lors de la bataille de Coronate (Corne d'Adda) en 689[3].

Fin du schisme[modifier | modifier le code]

Cunipert prend alors l'initiative de réunir à Pavie les représentants des catholiques et les adhérents des Trois Chapitres. Un rhytmus composé à Pavie célèbre l'évènement soulignant l'importance de n'avoir qu'un seul baptême et une religion unique il met ainsi fin en 698 au schisme qui divisait l'Église en Italie[4].

Dernières années[modifier | modifier le code]

En 689 Cunipert avait reçu à sa cour l'ancien roi de Wessex Cædwalla en route pour Rome[5]. Il doit encore vaincre en 695 Ansfrid, usurpateur du duché de Frioul, et régne en paix jusqu'à sa mort, à Pavie en 700. Son fils Liutpert encore enfant lui succède sous la régence d'Ansprand[6]. Il est le premier roi lombard à frapper monnaie à son effigie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Venance Grumel Traité d'études byzantines I. La Chronologie, Presses universitaires de France, Paris 1956, « Rois Lombards d'Italie » p. 416.
  2. Gianluigi Barni La conquête de l'Italie par les Lombards VIe siècle les événements. Le Mémorial des Siècles Éditions Albin Michel Paris (1975) (ISBN 2226000712)p. 256.
  3. Gianluigi Barni Op.cit Histoire des Lombards, Livre V p. 357-362.
  4. Gianluigi Barni Op.cit. p. 257.
  5. Gianluigi Barni Op.cit. Histoire des Lombards Livre VI p. 366.
  6. Gianluigi Barni Op.cit; p. 367

Source primaire[modifier | modifier le code]

Sources secondaires[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Cunipert » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)

  • Gianluigi Barni, La conquête de l'Italie par les Lombards — VIe siècle — Les Événements. Le Mémorial des Siècles, Éditions Albin Michel, Paris (1975) (ISBN 2226000712)