Voyage au fond des mers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Voyage au fond des mers

Description de cette image, également commentée ci-après

Richard Basehart et Terry Becker

Titre original Voyage to
the Bottom of the Sea
Genre série de science-fiction
Création Irwin Allen
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 4
Nb. d'épisodes 110
Durée 48 minutes
Diff. originale

Voyage au fond des mers (Voyage to the Bottom of the Sea) est une série télévisée américaine en 110 épisodes de 48 minutes (dont 32 en noir et blanc), créée par Irwin Allen et diffusée du au sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du sur la deuxième chaîne de l'ORTF ainsi que sur TMC et Télé Luxembourg.

Origine[modifier | modifier le code]

La série Voyage au fond des mers est une sorte de spin-off du film Le Sous-marin de l'apocalypse réalisé en 1961 par Irwin Allen producteur de la série TV. En anglais, le film et la série ont d'ailleurs le même titre, Voyage to the Bottom of the Sea. Les interprètes de la série et du film sont différents. La série réutilise régulièrement (et plusieurs fois) des effets spéciaux initialement tournés pour le film (par exemple, le sous-marin faisant surface au pôle au milieu des glaces). La forme du sous-marin change légèrement entre le film et la série : dans le film, le cockpit est à deux étages ; il n'a plus qu'un seul niveau dans la série (sauf quand des images du film sont réutilisées).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette série met en scène les aventures fantastiques du sous-marin atomique expérimental Neptune (Seaview en anglais) et de son équipage. Conçu par l'amiral Harriman Nelson incarné par Richard Basehart et commandé par le capitaine Crane David Hedison en lieu et place du cpt. John Phillips tué lors de l'introduction du « pilote » de la série, ce vaisseau est un outil de recherche océanographique au service de la Nelson Institute of Marine Research. Il embarque (à partir de la saison 2) un petit véhicule en forme de soucoupe, le sous-marin volant. Les autres équipements du Neptune sont des mini sous-marins et une cloche de plongée (ou bathysphère, baptisée Nimr). Les principales parties du Neptune visibles sont : le cockpit avec ses fenêtres donnant sur la mer et qui peut être isolé du poste de pilotage qui le prolonge par des volets métalliques (en cas de risque de collision), le poste de pilotage avec en son centre le périscope, la salle du réacteur nucléaire, la cantine, le bureau du médecin, la prison, la cabine de Nelson, la zone des lance-missiles et lance-torpilles, le laboratoire de Nelson tapissé d'aquariums et la salle des transformateurs électriques. Le sous-marin comporte deux niveaux, avec de nombreux couloirs, des escaliers et des conduits de ventilation qui sont régulièrement utilisés lors de poursuites.

L'action se situe dans les années 1980. En théorie, le Neptune et son équipage ne sont pas militaires mais ils agissent souvent comme tels. La situation stratégique évoque la Guerre froide, mais l'ennemi n'est pas clairement identifiable : par exemple, des savants russes peuvent collaborer avec Nelson.

Dans les deux premières saisons, les intrigues sont relativement élaborées et variées, alternant thriller, espionnage, aventure, science-fiction, etc. alors que dans les deux dernières saisons, elles sont parfois plus simples, avec des apparitions régulières de « monstres ».

Distribution[modifier | modifier le code]

Episodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1964-1965)[modifier | modifier le code]

Cette saison est réalisée en noir et blanc. Il existe toutefois une version en couleurs de "Eleven Days to Zero" qui servit de pilote à la série.

  1. Onze jours avant zéro (Eleven Days to Zero)
  2. La Cité sous-marine (The City Beneath the Sea)
  3. Les Maîtres de la peur (The Fear-Makers)
  4. Le Brouillard du silence (The Mist of Silence)
  5. Le Prix du destin (The Price of Doom)
  6. Le ciel tombe (The Sky is Falling)
  7. Compte à rebours (Turn Back the Clock)
  8. Le Village des coupables (The Village of Guilt)
  9. L'Indice (Hot Line)
  10. Sous-marin coulé ici (Submarine Sunk Here)
  11. Le Rayon magnétique (The Magnus Beam)
  12. Aucune issue possible (No Way Out)
  13. La Poudrerie (The Blizzard Makers)
  14. Le Fantôme de Moby Dick (The Ghost of Moby Dick)
  15. Longue vie au roi (Long Live the King)
  16. Salut au chef (Hail to the Chief)
  17. La Dernière Bataille (The Last Battle)
  18. La Mutinerie (Mutiny)
  19. Le Jour du jugement dernier (Doomsday)
  20. Les Envahisseurs (The Invaders)
  21. L'Homme indestructible (The Indestructible Man)
  22. Le Boucanier (The Buccaneer)
  23. L'Ordinateur humain (The Human Computer)
  24. Le Saboteur (The Saboteur)
  25. Le Berceau des profondeurs (Cradle of the Deep)
  26. Les Amphibiens (The Amphibians)
  27. L'Exil (The Exile)
  28. La Créature (The Creature)
  29. Les Ennemis (The Enemies)
  30. Le Secret du Loch Ness (The Secret of the Loch)
  31. Les Condamnés (The Condemned)
  32. Le Traître (The Traitor)

Deuxième saison (1965-1966)[modifier | modifier le code]

Cette saison est réalisée en couleurs.

1. Jonas et la baleine (Jonah and the Whale)

Le Neptune collabore avec deux scientifiques russes (un homme, Alexi et une femme, le docteur Katya Markhova) pour venir à la rescousse d'une station sous-marine russe en péril. Alors que l'homme descend dans une cloche sous-marine treuillée par le Neptune, celle-ci est attaquée par un cachalot. L'homme meurt noyé. Le docteur Markhova, qui ne semble ressentir aucune émotion, presse l'amiral Nelson de renouveler la plongée. Selon elle, la vie des scientifiques n'est que peu de choses à côté du but des recherches russes qui est l'utilisation des algues pour lutter contre la malnutrition, et elle reproche à Nelson sa sensiblerie. Nelson accompagne Markhova dans une nouvelle expédition mais la cloche est à nouveau attaquée et avalée par un cachalot. Le Neptune plonge à la poursuite du cachalot et lui envoie des torpilles anesthésiantes. Le cachalot attaque le sous-marin, puis finit par sombrer dans l'inconscience, malheureusement au bord d'une fosse océanique. Une équipe de plongeurs, conduite par Crane, s'introduit à l'intérieur du cachalot. Pendant ce temps, alors que l'air se raréfie dans la cloche, Nelson tente d'expliquer pourquoi chaque vie est précieuse. Il raconte l'histoire de James Bartley (avalé par une baleine en 1881 selon une légende urbaine) puis celle de Jonas. Les plongeurs atteignent la cloche, fournissent des recharges d'air, accrochent un câble à la capsule et rentrent à l'intérieur de celle-ci. Au même moment, le cachalot glisse vers le fond de la mer. Le Neptune commence à remonter le câble, entrainant le cachalot avec la cloche, puis la cloche seule. L'expérience a rendu Katya plus humaine et celle-ci cite les versets de la Bible que lui avait rapportés Nelson.

Informations complémentaires :

Pour cet épisode uniquement, la musique habituelle des génériques de début et de fin est remplacée par une composition plus sombre de Jerry Goldsmith. Dès l'épisode suivant, la musique originale retrouvera sa place. Le thème créé par Jerry Goldsmith sera néanmoins réutilisé dans de nombreux épisodes, notamment dans les scènes de suspens. L'épisode contient des vues sous-marines assez réussies, en particulier celles mettant en scène le cachalot. L'intérieur du mammifère est en revanche totalement fantaisiste, comme tapissé de matelas pneumatiques rouges et de jets d'eau. Les plongeurs s'y tiennent à la verticale, comme s'ils étaient à l'intérieur d'une galerie souterraine. La Russie est présentée comme un pays scientifiquement évolué quoiqu'en retard sur les États-Unis. La Guerre froide est apparemment terminée puisque les deux pays collaborent.

2. La Bombe vivante (Time Bomb)

3. ... Et nous sommes cinq survivants (...And Five of Us Are Left)

4. Le Robot (The Cyborg)

5. Le Prisonnier de Venise (Escape from Venice)

6. L'Homme au bras de fer (The Left-Handed Man)

Nelson est contacté par un agent qui se dit américain et qui l'informe qu'il doit s'opposer à ce que George W. Penfield devienne ministre de la Défense. Laissant l'amiral incrédule, l'agent est abattu peu après par un autre espion dont la main droite est une arme dissimulée sous un gant. Penfield visite le Neptune. Pendant ce temps, une jeune femme, habillée en hôtesse de l'air se rend au bureau de Nelson et se présente comme la fille de Penfield, Tippy. Elle demande à Nelson d'empêcher son père de devenir ministre de la Défense et évoque le meurtre des jours précédents. Elle invite Nelson à l'accompagner à Los Angeles pour lui exposer ses preuves, cachées dans une agence de voyages. Sur place, ils surprennent l'homme au bras de fer, visiblement à la recherche de documents, mais celui-ci parvient à s'échapper. La jeune fille récupère le document : il s'agit d'un film où l'on voit Penfield en discussion avec Noah Grafton, un homme très fortuné qui ne cache pas ses sympathies pour les pays au delà du rideau de fer. On aperçoit également le tueur sur le film. Nelson contacte Crane sur le Neptune : il lui demande de garder le secret vis-à-vis de Penfield. Il annonce publiquement une intervention devant les sénateurs pour s'opposer à la nomination de Penfield, tandis que le Neptune est toujours en route vers Los Angeles. Nelson contacte Grafton qui lui affirme apprécier Penfield mais ne l'avoir jamais rencontré. Pénétrant dans le bureau de Nelson par une fenêtre, l'homme au bras de fer est à deux doigts de tuer son assistante, Angie, mais celle-ci l'aperçoit à temps et ses cris le font fuir. La fille de Penfield vient demander à Nelson de ne finalement pas témoigner: elle explique ce revirement par ses craintes pour la sécurité de Nelson, puis par des ordres qu'elle aurait reçus. Par sécurité, Nelson décide de passer la nuit dans le Neptune. L'homme au bras de fer s'introduit dans le sous-marin mais il est repéré et capturé. Nelson, Kowalski et le tueur embarquent dans un avion qui doit les emmener à Washington, mais celui-ci est étrangement vide. Tippy apparait peu après le décollage, toujours en hôtesse de l'air : elle lui apprend que l'avion appartient à Grafton. Pendant ce temps, Angie informe Crane que Nelson n'est pas dans le bon avion : Crane a vite fait d'identifier l'aéroplane parti au même moment et se rend chez Grafton, au Nouveau-Mexique, accompagné de Sharkey et Norton. Sur place, l'homme d'affaire explique à Nelson qu'il est à l'origine de la carrière de Penfield, qu'il a entièrement façonné : ainsi l'homme le plus détesté d'Amérique contrôle le politicien le plus populaire du pays. Grafton annonce à Nelson qu'il va le tuer pour l'empêcher de témoigner. On comprend que l'attitude de Tippy visait à protéger son père. Crane s’est laissé intercepter par les gardes de Grafton. Il lance un fumigène tandis que ses deux collègues attaquent. Dans la bagarre qui suit Penfield puis Grafton sont accidentellement tués par les hommes du millionnaire. Epilogue : les journaux déplorent la mort du très populaire politicien en première page et ne font qu’évoquer celle de Grafton. Rien n’a filtré de la trahison démasquée par Nelson.

Informations complémentaires :

Le rôle (muet) de l'homme au bras de fer est interprété par Charles Dierkop, acteur reconnaissable à son nez cassé, qu'on peut voir entre autres dans Butch Cassidy et le Kid.

7. La Soif du pouvoir (The Deadliest Game)

Guidé par le capitaine Crane, le Président américain fait la visite inaugurale d'un abri anti-atomique sous-marin conçu par l'amiral Nelson. Ce dernier surveille la visite depuis le Neptune. Le général Hobson l'accompagne : d'une part, c'est sa société qui a construit l'abri, d'autre part il serait le chef des armées en cas de crise, en particulier d'empêchement du Président ou du vice-Président. Dans l'abri, le réacteur nucléaire a des ratés, comme s'il subissait une attaque par une onde électronique. Hobson accuse les russes et préconise de les frapper préventivement, ce que le Président refuse. L'origine du signal perturbateur est identifiée, sur le territoire même des États-Unis, au Weymouth College en Virginie. Hobson retourne à Washington, non sans avoir prévenu Nelson qu'il déclencherait l'attaque en cas de disparition du Président. Nelson soupçonne une malveillance interne et se rend à Weymouth grâce au sous-marin volant, accompagné de Kowalski et Sharkey. Préalablement, Nelson a été équipé d'un émetteur qui lui permet de signaler sa position au Neptune. Nelson fait prévenir le Président par Morton d'une possible traitrise et lui fait demander de rester isolé avec Crane. Hobson rejoint les 3 marins dans leur hôtel pour s'unir à leur recherche. Nelson lui propose de rester plutôt dans la chambre pour veiller sur la radio qui leur permet de rester en contact avec le Président. Les marins partis, Hobson appelle ses agents pour les prévenir de leur arrivée afin de les éliminer : il ne sait pas que Nelson a mis la radio sur écoute pour avoir la preuve des agissements du général. Convaincu de la trahison de Hobson, Nelson renvoie Sharkey pour l'arrêter. Les deux hommes restants sont attaqués par les sbires de Hobson, mais les éliminent. Grâce à un détecteur de fréquences, Nelson identifie la source d'émission de l'onde perturbatrice dans une librairie du collège. Pendant ce temps Sharkey surprend Hobson en train de détruire la radio et les deux hommes se battent mais Hobson s'échappe. Nelson et Kowalski entrent dans la boutique et reconnaissent le docteur Lydia Parrish, qui a collaboré à la conception de la base sous-marine. Elle les neutralisent grâce à un pistolet à rayon électrique. Dans l'abri sous-marin, le saboteur se trahit quand il comprend qu'il est condamné à mourir avec les autres, sans possibilité de s'échapper. À l'intérieur de la boutique, Parrish dévoile à Nelson sa complicité avec Hobson dans un coup d'État visant à prendre le pouvoir pour détruire la Russie dans la crainte que celle-ci n'attaque la première. Hobson, venu constaté que la situation est bien en mains, décide de retourner à l'hôtel pour prendre le commandement des armées. Il ne sait pas que son complice dans la base sous-marine est neutralisé, et pense donc que le Président est désormais éliminé alors qu'il est toujours vivant. Prévenu grâce à l'émetteur, Morton rejoint la boutique, non sans avoir dû affronter les complices de Hobson. L'émetteur de Nelson est découvert par Parrish, mais il est piégé et explose ce qui permet à Nelson de reprendre le dessus. Nelson, Kowalski et Morton retournent à la chambre d'hôtel, juste à temps pour neutraliser le général alors qu'il tente de déclencher l'attaque.

8. Le Léviathan (Leviathan)

Dans leur station sous-marine, le docteur Anthony Sterling et son assistante Cara Sloan étudient les éruptions à proximité d’une fissure dans la croûte terrestre descendant jusqu’au magma quand leur plongeur est attaqué par un requin géant. Clara Sloan rejoint Nelson dans les bureaux de son institut pour le convaincre de mettre le Neptune à la disposition des chercheurs, ce qu’il refuse. Mais le Docteur Sterling, joint par visiophone, réussit à le convaincre. Dans le sous-marin, Sloan mélange un produit avec le sel de cuisine ; elle-même refuse de manger salé. Peu de temps après, Riley signale avoir vu un monstre marin. Rapidement, ces visions se multiplient : des objets sous-marins sont signalés par le sonar mais invisibles par les occupants du sous-marin, et inversement. Nelson finit par être convaincu qu’il ne s’agit que du produit de leur imagination et fait continuer sa route au sous-marin. Le Docteur Sterling confirme qu’il est lui aussi sujet à des visions et met en cause les gaz ou les radiations volcaniques. Nelson et Sloan rejoignent le laboratoire sous-marin avec la soucoupe, tout en croisant des poissons gigantesques (que Nelson considère toujours comme imaginaires). Dans la station Nelson découvre que Sterling est devenu un géant : celui-ci explique que c'est le résultat de ses plongées répétées à proximité des gaz émis par la fissure. Le docteur explique que les occupants du sous-marin ont été drogués par Sloan pour qu’ils croient avoir des hallucinations quand ils verraient de vrais poissons géants et qu’ils ne soient pas tentés de s’enfuir ou de détruire la zone avant d'avoir discuté avec lui. Nelson veut donner l’ordre au Neptune de tirer des missiles nucléaires pour reboucher la fissure, mais Sterling s’y oppose et tente de neutraliser Nelson. Le Neptune poursuit sa course vers la station, au milieu des « faux » poissons géants, mais finit par en percuter un « vrai » à la stupéfaction de Crane. Nelson s’échappe en sous-marin volant mais Sloan refuse de l’accompagner. Devenu difforme et aussi grand que le Neptune, Sterling attaque le sous-marin qui riposte par des torpilles sans effet. Alors que Sterling est prêt à écraser le Neptune avec un rocher, celui-ci riposte par une décharge électrique qui le fait vaciller et tomber dans la fissure, et détruisant au passage le laboratoire.

9. Le Pacificateur (The Peacemaker)

Informés par les services de renseignements américains, Nelson et Crane assistent de loin à une impressionnante explosion nucléaire au pôle nord. La bombe est testée par une puissance ennemie, a priori un petit pays asiatique. Cette bombe est le fruit des travaux du Docteur Everett Lang, un savant nucléaire américain qui a fui son pays il y a 10 ans, pour aider ladite puissance ennemie. Lang pense qu'en aidant celle-ci à se doter d'une arme extraordinairement puissante, il ré-équilibrera les forces entre les deux pays ce qui contribuera à la paix mondiale. Malheureusement, une fois constatée la réussite du test, le chef du camp adverse fait tirer sur Lang et ses assistants. Lang survit à ses blessures et est caché par des locaux. Il contacte les américains et les informe qu'une bombe encore plus grande a été construite et placée dans une fosse océanique : son explosion entrainera un cataclysme qui rayera l'Occident de la carte. Lang propose son aide contre son pardon et l'utilisation du Neptune. Crane, déguisé en asiatique, rejoint Lang et l'exfiltre. Le Neptune atteint le point où est immergée la bombe dont le détonateur est désamorcé sous l'eau par Nelson et Lang, malgré ses protections. Remontée dans le Neptune, la bombe est censée être désamorcée par Lang : en fait, celui-ci a construit un nouveau détonateur qu'il tient à la main. Il menace de faire exploser la bombe, ce qui entrainerait la fin de l'humanité, si les puissances mondiales ne se mettent pas d'accord sur un plan de désarmement immédiat. Ayant étudié les plans de Lang, Nelson en déduit que l'explosion ne serait pas immédiate. Les puissances n'arrivant pas à un accord, Nelson et ses hommes attaquent Lang qui déclenche le mécanisme, mais Nelson arrive à empêcher la catastrophe, la bombe, à la puissance amoindrie, explosant sous l'eau.

Informations complémentaires :

Le rôle du Docteur Lang est tenu par l'acteur et futur réalisateur américain John Cassavetes.

10. Les Saboteurs de l'inconnu (The Silent Saboteurs)

11. Le Facteur X (The X Factor)

12. La Révolte des machines (The Machines Strike Back)

13. Le Monstre de l'au-delà (The Monster from Outer Space)

14. L'Île aux dinosaures (Terror on Dinosaur Island)

15. Le Tueur des abîmes (Killers of the Deep)

16. La Bête des profondeurs (Deadly Creature Below!)

17. Le Vaisseau fantôme (The Phantom Strikes)

18. Le ciel flambe (The Sky's On Fire)

19. Cimetière sous la mer (Graveyard of Fear)

20. Zone interdite (The Shape of Doom)

21. La Malédiction du pirate (Dead Men's Doubloons)

22. Un par un (The Death Ship)

23. Pris au piège (The Monster's Web)

24. Les Hommes poissons (The Menfish)

25. L'Androïde (The Mechanical Man)

26. Le Retour du fantôme (The Return of the Phantom)

Troisième saison (1966-1967)[modifier | modifier le code]

  1. L'Envahisseur (Monster from the Inferno)
  2. Loup-Garou (Werewolf)
  3. Le jour de la fin du monde (The Day the World Ended)
  4. Terreur à Morcora (Night of Terror)
  5. Les jouets diaboliques (The Terrible Toys)
  6. Le Pacte (Day of Evil)
  7. Le Rachat (Deadly Waters)
  8. La Créature de la lagune (Thing from Inner Space)
  9. Le Duel (The Death Watch)
  10. Les Visiteurs (Deadly Invasion)
  11. Le Sous-marin hanté (The Haunted Submarine)
  12. Les Mutants (The Plant Man)
  13. L'Ennemi inconnu (The Lost Bomb)
  14. L'Empreinte du monstre (The Brand of the Beast)
  15. La Créature des eaux (The Creature)
  16. Surgis du passé (Death from the Past)
  17. Créature de feu (The Heat Monster)
  18. Les Hommes rochers (The Fossil Men)
  19. La Sirène (The Mermaid)
  20. La Momie (The Mummy)
  21. L'Homme de l'ombre (Shadowman)
  22. Aux portes de la nuit (No Escape from Death)
  23. L'Île du jour maudit (Doomsday Island)
  24. Mannequins de cire (The Wax Men)
  25. Mission suicide (Deadly Cloud)
  26. Détruisez le Neptune ! (Destroy Seaview!)

Quatrième saison (1967-1968)[modifier | modifier le code]

  1. L'Alchimiste (Fires of Death)
  2. Les Poupées diaboliques (The Deadly Dolls)
  3. La Caverne hantée (Cave of the Dead)
  4. Rendez-vous avec la peur (Journey with Fear)
  5. Ordres secrets (Sealed Orders)
  6. L'Homme aux cent visages (Man of Many Faces)
  7. Le Passager (Fatal Cargo)
  8. Prisonniers du temps (Time Lock)
  9. Le Sauvetage (Rescue)
  10. L'Invasion (Terror)
  11. Un temps pour mourir (A Time to Die)
  12. Explosion (Blow Up)
  13. Les Amphibiens mortels (Deadly Amphibians)
  14. Le Retour de Barbe Noire (The Return of Blackbeard)
  15. Le Farfadet terrible (Terrible Leprechaun)
  16. L'Homme-homard (The Lobster Man)
  17. Cauchemar (Nightmare)
  18. L'Abominable homme des neiges (The Abominable Snowman)
  19. La Base secrète (Secret of the Deep)
  20. L'Homme-bête (Man-Beast)
  21. Jungle sauvage (Savage Jungle)
  22. Glace de feu (Flaming Ice)
  23. L'Attaque (Attack!)
  24. Au bord de l'abîme (Edge of Doom)
  25. L'Épreuve (The Death Clock)
  26. Point de non retour (No Way Back)

Commentaires[modifier | modifier le code]

La série est remarquable par la présence, dans de nombreux épisodes, de créatures improbables et par les sujets abordés, tels que les risques du nucléaire ou les problèmes de pollution maritime.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Jon Abbott, Irwin Allen Television Productions, 1964-1970, MacFarland and Company, 1996 ;

Max Philippe Morel, Voyage au fond des mers, guide pour la série d'Irwin Allen, Lulu.com, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]