Antoni Kępiński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antoni Kępiński

Antoni Kępiński, né le 16 novembre 1918 à Dolyna en Ukraine actuelle, mort le 8 juin 1972 à Cracovie en Pologne) est un psychiatre polonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1936, il débute des études de médecine à l'Université Jagellonne de Cracovie

Il soumit à la critique les conceptions mystiques de Carl Gustav Jung, ayant préféré s'émanciper par une critique radicale (en particulier de ce qu'il considéra comme des aspects spiritualistes dans la psychologie jungienne mieux nommée psychologie analytique) pour finalement cocréer la sienne.

Dans son livre La psychopathologie des névroses, il a introduit la notion de « métabolisme (échange) d'information » pour décrire les régularités des relations stables entre les individus.

Ses travaux, inspirés des approches de Jung, ont permis à Aushra Augustinavichute de créer la théorie de la socionique, créée dans la sphère soviétique et équivalente au Myers Briggs Type Indicator développé dans la sphère occidentale.

Ancien détenu des camps de concentration nazis, il a participé à un programme de réadaptation des survivants du camp d'Auschwitz. Sa carrière médicale a été exceptionnelle, il est devenu l'un des meilleurs chercheurs polonais dans le domaine de la psychiatrie. Ses théories sur le métabolisme de l'information et de psychiatrie axiologique font référence dans le domaine[non neutre] et son œuvre finale comporte plus de 140 publications, dont plusieurs livres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]