American curl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
American Curl
{{#if:
American curl femelle à poil court, primée en exposition féline FIFé à Helsinki en 2006.
American curl femelle à poil court, primée en exposition féline FIFé à Helsinki en 2006.

Espèce Chat (Felis silvestris catus)
Région d’origine
Région Drapeau des États-Unis États-Unis
Caractéristiques
Silhouette Médioligne semi-foreign.
Taille De taille moyenne.
Poids 3 à 5 kg[1]
Poil Court ou mi-long.
Robe Toutes les robes admises
Tête Triangulaire, présentant des formes arrondies.
Yeux En forme de noix, espacés d'un œil. Toutes couleurs admises.
Oreilles Incurvées vers l'intérieur du crâne en forme de croissant de lune.
Queue De taille égale à celle du corps. En forme de plume pour le poil long.
Standards

L'american curl est une race de chat originaire des États-Unis. Ce chat de taille petite à moyenne est caractérisé par ses oreilles recourbées.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« American curl » signifie « américain bouclé », ce qui fait référence à l'origine de la race (les États-Unis) et à la forme typique des oreilles[2].

Origines[modifier | modifier le code]

Le premier spécimen est une chatte à robe noire, à poil long[3] et aux yeux jaunes[2] appelée « Shulamith[1] ». Cette jeune femelle possède naturellement des oreilles courbées vers l'arrière. Elle est recueillie à Lakewood[4], durant l'été 1981 par un couple de californiens, Grace et Joe Ruga. Lorsque le 12 décembre 1981 Shulamith met bas une portée de quatre chatons dont deux ont les oreilles recourbées, elle attire particulièrement l'attention du couple Ruga[4]. Le caractère héréditaire de la courbure des oreilles leur donne la possibilité d'utiliser leurs chats comme fondateurs d'une nouvelle race[5].

En octobre 1983, Shulamith et ses chatons sont présentés par une amie du couple Nancy Kestrel dans une exposition féline[4] à Palm Springs, où ils rencontrent un vif succès[6]. Le standard est écrit par rapport aux caractéristiques physiques de Shulamith[3]. En 1985, The International Cat Association (TICA) est la première fédération à reconnaître la race. En 1991, la Cat Fancier Association (CFA) reconnaît à son tour l'american curl[4]. Bien que la fondatrice de la race ait les poils longs, des chatons à poil court sont apparus dès la première portée. L'american curl est donc la première race reconnue par la Cat Fancier Association (CFA) pour deux longueurs de poils[3].

Dans les années 1990, Christiane Sacase compte trois élevages principaux en France. La race est considérée comme rare, notamment parce que tous les chatons ne naissent pas avec les oreilles recourbées[4]. En 1993, Desmond Morris estime que moins de 1 000 sujets existaient[5]. La forme particulière de l'oreille, qui ne semble pas être un désavantage ou source de douleur pour le chat, est parfois vue comme une difformité artificiellement maintenue par les éleveurs. La race est ainsi diversement appréciée dans le monde de l'élevage[5].

En France, la race est officiellement reconnue en 1985 et le premier mâle voit le jour en mars 1988[réf. nécessaire]. La race étant encore récente, elle est peu représentée (environ 3000 sujets dans le monde)[réf. nécessaire].

Standard[modifier | modifier le code]

Article connexe : Morphologie du chat.

Corps[modifier | modifier le code]

Un American Curl tabby âgé de six mois

De type médioligne semi-foreign, le corps, de taille moyenne, s'inscrit dans un rectangle. La longueur du corps est égale à une fois et demi la hauteur au garrot. Les mâles sont souvent plus grands que les femelles. L’encolure est mince et assez longue. La musculature est longue et tonique tandis que l'ossature est équilibrée, c'est-à-dire ni trop lourde ni trop fine. De longueur moyenne, les pattes sont bien parallèles entre elles, d'ossature moyenne. Les pieds de taille moyenne sont de forme ronde. Épaisse à la base, la queue est aussi longue que le corps[7].

Tête[modifier | modifier le code]

La forme de la tête est triangulaire, avec des yeux en forme de noix. Sujet écaille de tortue silver.

La tête, de taille moyenne, est triangulaire, plus longue que large et sans face plane. Vu de profil, elle forme des courbes douces du crâne jusqu’au nez plutôt droit. Le museau, aux contours arrondis, est dans le prolongement du triangle de la tête, sans stop. Le menton est ferme. En proportion avec la tête les yeux sont modérément grands, espacés l'un de l'autre de la largeur d'un œil environ. En forme de noix, la ligne supérieure de l’œil est de forme ovale et la ligne inférieure est ronde. espacés l’un de l’autre d’environ la largeur d’un œil. Toutes les couleurs uniformes sont acceptées ; la préférence va au sujet présentant des tons brillants et vifs[7].

Oreilles[modifier | modifier le code]

Oreille d'american curl vue de profil. Entièrement repliée.
L'extrémité ne dois pas être repliée jusqu'au dos de l'oreille, comme c'est le cas ici.
Un sujet à oreilles droites.

Les oreilles, décrites comme formant des croissants de lune, sont caractéristiques de la race. Cette forme particulière ne doit en aucun cas empêcher les mouvements naturels du chat. Elles forment un arc de 90° minimum et de 180° maximum vers l’arrière. Un cartilage rigide est présent sur au moins un tiers de la longueur[7] : au contraire des autres chats, l'american curl présente donc des oreilles fermes au toucher[4]. L’extrémité est flexible et arrondie. Un chat présentant un cartilage mou, ou au contraire l'extrémité des oreilles calcifié sera refusé en exposition. L'intérieur est ouvert et contient de préférence des poils ; une oreille totalement refermée est interdite. Larges à la base et modérément grandes, elles sont espacées d’environ la largeur d’une oreille. La pointe de l’oreille ne doit jamais toucher le crâne, ni le dos de l’oreille. La courbure doit être symétrique aux deux oreilles[7].

En exposition, un sujet présentant des oreilles placées trop bas ou pincées, ou encore dont le cartilage est ondulé, s'expose à des pénalités. Les american curl à oreilles droites sont considérés comme des auxiliaires d’élevage. Le LOOF ne leur donnent pas accès au championnat[7].

Robe[modifier | modifier le code]

Le LOOF accepte les robes à poil court ou à poil long. Toutes les couleurs et patrons sont acceptés. Les sujets à poils courts doivent présenter une fourrure uniformément courte, soyeuse, bien couchée sur le corps avec peu de sous-poil. Les sujets à poils longs ont une fourrure fine, soyeuse et bien couchée sur le corps. Le sous-poil n'est pas très abondant. La queue est en forme de plume, assez bien fournie. Dans tous les cas, une robe rêche ou laineuse, un abondant sous-poil ou la présence d'une épaisse collerette sont pénalisés en exposition[7].

Soin[modifier | modifier le code]

L'entretien de sa fourrure est considéré comme facile en raison de la faible abondance du sous-poil[2], un brossage hebdomadaire est suffisant[2]. Pour la version à poil mi-long, il est conseillé de démêler la fourrure tous les jours avec un peigne en fer et à la brosse, notamment en période de mue[4].

L'american curl est considéré comme une race robuste, de reproduction facile. Selon Chrisitane Sacase, il serait assez exigeant et demanderait un bac à litière renouvelé fréquemment[4].

Les oreilles doivent être surveillées et nettoyées avec une lingette imprégnée de lotion, il est déconseillé d'utiliser des cotons-tiges[2].

Caractère[modifier | modifier le code]

Un american curl à poil court réalise un parcours d'agility féline.

Les traits de caractère ne sont pas décrits dans les standards, ils restent parfaitement individuels et sont fonctions de l'histoire de chaque chat[8]. Les promoteur de la race considèrent que l'american curl « agit comme un chaton toute sa vie »[5]. Le Dr Bruce Fogle décrit l'american curl comme un chat jour, curieux et sociables, ce qu'il attribue à l'origine orientale de la race.[1]. Christiane Sacase décrit l'american curl comme discret, silencieux, sociable avec les autre animaux, joueur et équilibré[4]. Desmond Morris relève les termes suivants pour qualifier le caractère de la race : malin, curieux, placide, joueur, vif, capricieux, amical, affectueux, intelligent et chapardeur[5].

Élevage[modifier | modifier le code]

Le travail de sélection, outre le maintien évident de la courbure des oreilles, s'axe sur l'obtention d'un type médioligne semi-étranger. De nombreuses couleurs de robe se sont par ailleurs développées[4].

Il est reconnu trois degrés d'inclinaisons des oreilles. Le premier degré présente une courbure très peu marquée. Le deuxième degré est plus courbé, presque en angle droit. Le troisième degré, le plus apprécié, est décrit comme en forme de « croissant de lune »[6],[4]. Les chatons naissent avec des oreilles droites. Le cartilage commence à s'assécher et à durcir à l'âge de un à trois jours, puis se détend progressivement. L'oreille ne se stabilise que vers quatre mois[5]. La courbure finale est impossible à évaluer à la naissance[1].

La maturité est atteinte entre deux et trois ans[6].

Deux associations d'éleveurs existent aux Etats-Unis : l'American Curl Cat Club et l'United Society of American Curls[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Fogle 2007, p. 100
  2. a, b, c, d et e « Fiche de race l'american curl », sur loof.asso.fr, Livre officiel des origines félines (consulté le 24 août 2014)
  3. a, b et c Fogle 2007, p. 181
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Sacase 1994, p. 26
  5. a, b, c, d, e et f Morris 1996, p. 201
  6. a, b et c Milena Band Brunetti (trad. Nathalie Rossi), Le grand livre des chats de race, Paris, DeVecchi,‎ 2007, 256 p. (ISBN 978-2-7328-8884-2), p. 168-171
  7. a, b, c, d, e et f « Standards LOOF de l'american curl poil court et poil long », sur loof.asso.fr, Livre officiel des origines félines,‎ 19 décembre 2013 (consulté le 24 août 2014)
  8. Bernard-Marie Paragon et Jean-Pierre Vaissaire, Encyclopédie du chat, Paris, Sang de la Terre, coll. « Encyclopédie du… »,‎ 16 avril 2003, 128 p. (ISBN 2-7476-0058-0 et 978-2-7476-0058-3, OCLC 470427034, notice BnF no FRBNF39163233)
  9. Morris 1996, p. 202

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]