Bleu russe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bleu Russe
{{#if:
Bleu Russe
Bleu Russe

Espèce Chat (Felis silvestris catus)
Région d’origine
Région Controversée, viendrait de Drapeau de la Russie Russie ou du pourtour méditerranéen.
Caractéristiques
Silhouette Allongée, de type médioligne foreign
Poids Entre 2,5 et 3,5 kg pour la femelle, entre 3,5 et 4,8 kg pour le mâle
Poil Court et épais
Robe Bleue, noire ou blanche
Tête Fine, allongée
Yeux Grands, de couleur verte
Oreilles Légèrement arrondies, plutôt grandes, assez verticales.
Queue Longue et droite, épaisse à la base vers un bout effilé
Standards

Le bleu russe est une race de chat aux origines controversées (Russie ou pourtour méditerranéen). Ce chat est caractérisé par sa robe épaisse et pelucheuse d'une couleur bleue argentée et par ses yeux verts.

Origines[modifier | modifier le code]

Les origines du bleu russe, sont controversées. Une première théorie avance que la race pourrait être originaire du port russe d'Arkhangelsk où elle était appréciée comme animal de compagnie, puis chassée pour sa fourrure chaude, puis avoir été introduite en Angleterre dans les années 1860 par des marins, d'où son surnom de « bleu d'Arkhangelsk », et le nom de bleu russe qui lui est donné aujourd'hui. Une autre hypothèse avance que ces chats pourraient venir du bassin méditerranéen et même peut-être d'Espagne. La race aurait donc des origines communes avec le chartreux, ce qui lui a valu d'être parfois surnommée « Chat de Malte » ou « Chat Espagnol bleu ».

En France, le bleu russe, fit sa première apparition en 1925 sous le nom de « Chat de Malte ». C'est cette année-là également que les premiers bleu russe étaient exposés. En 1939, le nom Bleu russe fut officialisé. Après la Seconde Guerre mondiale, comme d'autres races, il faillit presque disparaitre complètement, mais fut sauvé par les Britanniques et les Scandinaves qui le transformèrent en croisant les sujets restants avec notamment des siamois : la race y perdit son style original, puis revint à un style plus authentique dans les années 1960.

La race reste rare en France, probablement en raison de la forte présence de chartreux et de british shorthair bleus. La concentration la plus importante de bleu russe se trouve dans les pays anglo-saxons et d'Europe du Nord.

Le bleu russe en France aujourd'hui[modifier | modifier le code]

On a vraiment commencé à parler du bleu russe en France en 1995 grâce à quelques personnes passionnées qui ont créé un club de race afin de promouvoir la race auprès du grand public. Marie Aillaud et Jacky Dubuquoy ont introduit le bleu russe en France et ont travaillé à l’amélioration de la race en mixant des chats d’origine géographique diverse, nordique, anglaise et américaine. Marie Aillaud a introduit le premier bleu Russe en France en 1978.

Depuis 2004, on ne parle plus seulement du bleu russe mais aussi de ses deux variétés à poil court Russe Blanc et Russe Noir et de sa variété à poil mi-long le Nebelung. Les standards qui existaient déjà pour chaque variété étaient de véritables « copié-collé » avec mariages autorisés mais restaient juxtaposés Le LOOF lors de sa refonte totale des standards félins en 2007, les a alors réunis en une seule race, le russe, englobant dans un même standard les quatre variétés avec mariages autorisés, s’alignant ainsi sur d’autres fédérations européennes (WCF, TICA entre autres).

Standard[modifier | modifier le code]

Le portrait du bleu russe

Il y a deux « types » principaux de Bleu russe. Il y a le type anglais avec des patons fort et des oreilles bien droites, un pelage gris foncé et des yeux émeraude. Puis le type américain, qui a un pelage légèrement plus clair que le type anglais, des oreilles plus horizontales et des yeux verts plus pâles.

Le type américain est plus élancé, de genre « foreing » (siamois). Le type anglais est plus « massif » et « semi-cobby ». L'ossature est fine mais les muscles puissants. Les membres sont longs et fins, proportionnées au corps, avec de petites pieds. La queue est épaisse à la base et va en s'affinant jusqu'à une extrémité effilée.

Les yeux sont en forme de noix, bien ouverts et grands. Ils doivent être du vert le plus intense possible, bien que chez les chatons ils soient encore jaune-vert.

La couleur de sa robe est le bleu, mais il existe aussi des variétés très rares de bleu russe, Le Russe blanc et le Russe noir. Il y a aussi une variété à poil mi-long, le Nebelung. Des croisements sont autorisés avec cette dernière race.

Certaines personnes confondent d'ailleurs souvent le Bleu russe, avec le Chartreux ou le Korat, trois races à la robe bleue.

Caractère[modifier | modifier le code]

Bleu Russe d'un an
Les yeux verts du bleu russe

Le bleu russe est souvent décrit comme un chat assez vif et intelligent. On le dit discret, avec un miaulement doux et mélodieux. On dit également qu'il est casanier et méfiant envers les étrangers mais tendre envers son propriétaire. Il serait sociable avec les autres animaux, n'aimerait pas particulièrement le bruit ni les enfants et préfèrerait sa tranquillité, et une vie de famille calme.

Ces traits de caractère sont toutefois parfaitement individuels en fonction de l'histoire de chaque chat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Standards[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]