Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
UDAR
УДАР
Image illustrative de l'article Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme
Logo officiel
Présentation
Chef Vitali Klitschko
Fondation 24 avril 2010
Siège Kiev, Ukraine
Verkhovna Rada
40 / 450
Idéologie Libéralisme, proeuropéanisme
Affiliation internationale aucune
Affiliation européenne Parti populaire européen (observateur)
Coalition Bloc Petro Porochenko
Couleurs Rouge, blanc
Site web klichko.org/

L'Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme (en ukrainien : Український демократичний альянс за реформи Віталія Кличка), abrégé UDAR (УДАР, « coup » en français) est un parti politique ukrainien dirigé par le boxeur et champion du monde des poids-lourds Vitali Klitschko. L'UDAR a succédé au parti « Capital européen », fondé en 2005. Dans sa forme actuelle, le parti a été fondé le 24 avril 2010, sur les bases du Bloc Vitali Klitschko, un parti local implanté à Kiev. UDAR a une ligne politique anticorruption et pro-européenne. Au niveau international, elle est liée par un partenariat à l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), à l'International Republican Institute et au National Democratic Institute for International Affairs[1]. Le 17 août 2014, le parti s'allie avec l'Union panukrainienne « Solidarité » pour former le Bloc Petro Porochenko en vue des élections législatives ukrainiennes de 2014.

Historique[modifier | modifier le code]

« Capital européen »[modifier | modifier le code]

« Capital européen » a été fondé en mars 2005 par l'homme d'affaires Lev Partshaladze. Le parti s'est présenté sans succès aux élections législatives de 2006, ne recueillant que 0,04 % des suffrages exprimés. Il ne participe pas aux élections législatives anticipées de l'année suivante. En février 2009, le parti se rebaptise « Nouveau pays ». Lev Partshaladze se fait élire conseiller municipal de Kiev en 2008 sous les couleurs du Bloc Vitali Klitschko. Il a par la suite été exclu du groupe politique du Bloc en décembre 2010, ayant trop souvent tendance à déroger à la discipline de groupe lors des votes.

Le Bloc Vitali Klitschko[modifier | modifier le code]

La formation du Bloc Vitali Klitschko procède de l'alliance de deux partis locaux à Kiev. En décembre 2005, le parti PORA et le Parti pour l'Ordre et les réformes créent le bloc Parti civique, pour concourir aux élections municipales de Kiev en mars 2006. Le bloc choisit comme tête de liste Vitali Klitschko, champion du monde de boxe dans la catégorie poids lourds. Le Parti civique se rebaptise alors Bloc Vitali Klitschko « PORA-POP ». Cette alliance gagne 14 sièges de conseillers municipaux. Le Bloc explose rapidement après les municipales. Au cours des élections ayant lieu simultanément pour élire le maire de Kiev, Klitschko reçoit 26 % des suffrages exprimés.

En 2008 le Bloc Vitali Klitschko se reforme pour les nouvelles municipales, mais avec des partenaires différents : le Mouvement du peuple pour l'Ukraine, « Capital européen » et les Sociaux-démocrates ukrainiens. Leur liste remporte 10,6 % des suffrages exprimés et 15 sièges au conseil municipal de Kiev. Klitschko perd en revanche beaucoup de voix lors de l'élection du maire : il remporte seulement 17,9 % des suffrages exprimés.

Le 14 octobre 2008, il annonce toutefois que la participation de son bloc aux prochaines élections législatives est sérieusement envisagée, ajoutant que la faisabilité de cette participation dépendait grandement de la volonté de ses alliés potentiels, notamment le Parti européen d'Ukraine.

UDAR[modifier | modifier le code]

Lors d'un congrès qui s'est tenu le 24 avril 2010, le parti « Nouveau pays » se rebaptise Alliance démocratique ukrainienne pour la réforme et porte Vitali Klitschko à sa présidence. L'acronyme UDAR est adopté au cours de l'été.

Au cours des élections locales de 2010, UDAR remporte environ 400 sièges dans les conseils municipaux et les conseils d'Oblast (parlements régionaux).

En septembre 2011 Klitschko annonce qu'il a entrepris des négociations avec d'autres partis politiques pour les faire fusionner avec UDAR en vue des élections législatives de 2012. En décembre 2011, les négociations échouent toutefois avec Position civile, qui préfère rallier le parti « Patrie » de Ioulia Tymochenko.

UDAR ne rejoint pas le Comité de résistance contre la dictature lancé par plusieurs leaders de l'opposition au gouvernement de Viktor Ianoukovitch. Le 22 janvier 2012, elle annonce tout de même un accord pour mener des actions communes avec le comité.

À partir de mars 2010, UDAR monte en puissance dans les sondages d'intentions de vote. La plupart des enquêtes indiquent que le parti serait en mesure d'obtenir au moins 5 % des suffrages exprimés, et donc de faire son entrée à la Rada, le Parlement ukrainien. Les listes constituées autour de l'UDAR pour les législatives rassemblent des personnalités politiques d’obédiences idéologiques très diverses, qui couvrent l'ensemble du spectre politique ukrainien.

En juillet 2012, Vitali Klitschko annonce que UDAR ne coopérera pas avec le Parti des régions s'il entre au Parlement. Il se situe de fait clairement dans le camp de l'opposition.

Lors des élections législatives d'octobre 2012, UDAR fait son entrée au Parlement avec près de 14 % des suffrages exprimés et quarante députés, dont 34 élus à la proportionnelle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Партнери sur le site officiel en langue ukrainienne du parti