Mykola Azarov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mykola Azarov
Микола Азаров
Image illustrative de l'article Mykola Azarov
Fonctions
14e Premier ministre ukrainien

(&&&&&&&&&&&014193 ans, 10 mois et 17 jours)
Président Viktor Ianoukovytch
Gouvernement Azarov I et II
Législature VIe, VIIe
Prédécesseur Oleksandr Tourtchynov (intérim)
Ioulia Tymochenko
Successeur Serhiy Arbuzov (intérim)
Arseni Iatseniouk
Ministre des Finances
Président Viktor Iouchtchenko
Premier ministre Viktor Ianoukovytch
Prédécesseur Viktor Pynzenyk
Successeur Viktor Pynzenyk
Premier ministre ukrainien
(par intérim)
Président Leonid Koutchma
Prédécesseur Viktor Ianoukovytch
Successeur Ioulia Tymochenko
Président Leonid Koutchma
Prédécesseur Viktor Ianoukovytch
Successeur Viktor Ianoukovytch
Vice-Premier ministre
Président Leonid Koutchma
Premier ministre Viktor Ianoukovytch
Prédécesseur Stanislav Stachevsky
Successeur Oleksandr Tourtchynov
Biographie
Nom de naissance Nikolai Ianovitch Pakhlo
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Kalouga, RSFS de Russie
Drapeau de l’URSS Union soviétique
Nationalité soviétiqueukrainienne
Parti politique Parti des régions

Mykola Azarov
Premiers ministres ukrainiens

Mykola Ianovytch Azarov (en ukrainien : Микола Янович Азаров, né Pakhlo[1]), né le à Kalouga en Union soviétique (actuelle Russie), est un homme politique ukrainien.

Proche de Viktor Ianoukovytch, président de l'Ukraine, Azarov, qui dirigea le ministère des Finances et porta le titre de vice-Premier ministre, prend la présidence du Parti des régions, puis est élu Premier ministre par la Verkhovna Rada, sur la proposition du Président Ianoukovytch, le .

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Azarov suit des études de géologie et de minéralogie à l'université d'État de Moscou et travaille en République socialiste soviétique de Russie jusqu'à son installation en RSS d'Ukraine en 1984.

Il entreprend une carrière politique en Ukraine, devenant député à la Verkhovna Rada Oukraïny (nom du Parlement monocaméral ukrainien) de 1994 à 1998 et président de la commission budgétaire entre 1995 et 1997. Il est à la tête de l'administration fiscale entre 1996 et 2002.

On le dit alors très proche du président Leonid Koutchma.

Vice-Premier ministre[modifier | modifier le code]

À la nomination au poste de Premier ministre de Viktor Ianoukovytch en novembre 2002, Azarov devient vice-Premier ministre et ministre des Finances.

Azarov assume la charge de premier ministre par intérim entre le 7 et le lorsque Viktor Ianoukovytch, alors candidat à l'élection présidentielle de 2004 pour remplacer Leonid Koutchma, doit se démettre de ses fonctions après un vote de défiance des députés de l'opposition, qui seuls avaient pu rentrer au siège du Parlement.

Une fois la campagne électorale close, Ianoukovytch reprend sa place de Premier ministre.

Devant sa probable défaite face à Viktor Iouchtchenko pour l'élection présidentielle, Ianoukovytch démissionne du poste de Premier ministre le 31, démission effective le 5 janvier suivant. Azarov redevient ainsi Premier ministre par intérim jusqu'à la nomination de Ioulia Tymochenko le par le nouveau président Viktor Iouchtchenko.

En mars 2006, il est élu à nouveau député sur la liste de Viktor Ianoukovytch. Et lors de la formation du gouvernement de Ianoukovytch en août 2006, il obtient le poste de ministre des Finances jusqu'au .

Premier ministre[modifier | modifier le code]

Composition de la Rada de 2007 à 2012.

Le , le Parlement ukrainien investit Mykola Azarov Premier ministre avec 242 voix sur 450 députés. Il devient également chef du Parti des régions, succédant au président Viktor Ianoukovytch.

Il est à la tête d'une coalition parlementaire réunissant le Parti des régions, le Parti communiste d'Ukraine et le Bloc Lytvyn, ainsi que quelques députés des autres partis, essentiels pour obtenir la majorité.

Pour expliquer l'absence de femmes dans son gouvernement, Mykola Azarov affirme, le , que la mise en œuvre de réformes en temps de crise n'est pas une « affaire de femmes[2] ».

Il annonce, en 2011, qu'il portera les couleurs de son parti, le Parti des régions, lors des élections législatives d'octobre 2012.

Le 3 décembre 2012, Azarov démissionne, rendant son mandat de Premier ministre au président Ianoukovitch, son cabinet continuant à expédier les affaires courantes[3],[4]. Le 5 décembre, le chef de l'État confie que, « si Azarov a de bonnes chances de rester Premier ministre, cela pourrait dépendre, en partie, des personnalités conviées à y siéger »[5]. Le 13 décembre suivant, Azarov est reconduit dans ses fonctions par le vote des députés de son parti, le Parti des régions, le vote des communistes et de douze députés indépendants. Il forme le second gouvernement Azarov. À la suite des événements de l'hiver 2013-2014, il donne des ordres pour réprimer les manifestants de la place Maïdan[réf. nécessaire], 5 sont tués, 60 sont disparus certains sont découverts morts et nus dans la forêt alentour. Une enquête devra déterminer sa responsabilité. Il démissionne à nouveau le 28 janvier 2014[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :