Tetiana Tchornovol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tetiana Tchornovol
Image illustrative de l'article Tetiana Tchornovol
Tetiana Tchornovil en décembre 2012.

Naissance 4 juin 1979 (35 ans)
Kiev (RSS d'Ukraine)
Nationalité Drapeau : Ukraine Ukrainienne
Profession Journaliste

Tetiana Tchornovol, née le 4 juin 1979 à Kiev, est une journaliste ukrainienne et ancienne militante politique du parti d'extrême droite UNA-UNSO dont elle a été la porte-parole[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Manifestations de Maïdan[modifier | modifier le code]

Journaliste au journal en ligne Ukrayinska Pravda, elle est violemment agressée le 25 décembre 2013 par deux hommes dans la banlieue de Kiev, provoquant un tollé dans le pays. Selon l'opposition ukrainienne, cette agression aurait eu lieu du faitdes articles très critiques envers le président Viktor Ianoukovytch et ses proches qu'elle a rédigé ; ces derniers parlent de « provocations » visant à les discréditer en ce contexte de manifestations en Ukraine[2].

L'après Maïdan[modifier | modifier le code]

Tchornovol est nommée responsable d'un comité national anti-corruption le 26 février 2014, lors de la formation du gouvernement d'Arseni Iatseniouk, elle en démissionne le 18 août 2014 pour protester contre le manque de moyens et de soutiens, car selon elle « les anciens schémas de corruption, surtout, perdurent, [...] la corruption, elle profite à trop de monde, y compris au sein du nouveau pouvoir. »[3]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été l'épouse de Nikolaï Berezovii, ancien député UDAR, qui a rejoint le bataillon Azov et est mort dans le Donbass le 10 août 2014[4],[5].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (uk) Віра Черемних, « Тетяна Чорновол: справедливість — ремесло і доля », Журналіст України, National Journalists' Union of Ukraine,‎ février 2011 (lire en ligne)
  2. AFP, « Ukraine : l'agression d'une journaliste opposante au régime suscite un tollé » sur Le Parisien, 25 décembre 2013
  3. « Tetiana Tchornovol, la responsable anticorruption du gouvernement ukrainien démissionne » Le Monde, 18 août 2014
  4. Tetiana Chornovol, « The final goodbye to my Mykola — tomorrow », Euromaidan Press,‎ 12 août 2014
  5. Alec Luhn et and agencies, « Russia to send humanitarian convoy into Ukraine in spite of warnings », The Guardian,‎ 11 août 2014 (lire en ligne)