Alfred Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Alfred Bruce Douglas)
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Douglas en 1896.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Douglas.

Alfred Bruce Douglas, né dans le Worcestershire le 22 octobre 1870 et mort dans le Sussex de l'Ouest le 20 mars 1945, est un poète anglais. Il est notamment connu pour sa relation avec l'écrivain Oscar Wilde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publie ses premiers poèmes Autumn Days, dans The Oxford en 1890. Surnommé Bosie (signifiant en anglais « joli garçon » ou « adorable garçon ») par sa famille et ses amis, il devient célèbre pour sa relation avec Oscar Wilde, qu'il a rencontré à la fin de l'été 1891. Les deux hommes ont seize ans d'écart.

Portrait par Félix Vallotton paru dans La Revue blanche en 1896.

En 1892, il publie son poème Deux amours, qui fait allusion à l'homosexualité et s'achève sur un vers célèbre : l'amour qui n'ose pas dire son nom.

La première collection de ses poèmes est publiée en France en 1896, alors qu'Oscar Wilde est en prison. À sa sortie, les deux hommes poursuivent sporadiquement leur relation en Italie et en France, jusqu'au décès d'Oscar Wilde en 1900.

En 1902, il se marie avec Olive Custance. La même année, il a un fils, prénommé Raymond. Mais Olive le quitte en 1913 et Raymond, psychiquement malade, est interné dans un hôpital psychiatrique en 1927.

Il traduit en anglais les Protocoles des sages de Sion, un texte antisémite, en 1919. En 1923, il est mis en prison et condamné aux travaux forcés pour calomnie envers Winston Churchill, qu'il accusait de participer à une conspiration juive[1]. Lors de son incarcération, il écrit un texte intitulé In Excelsis, en allusion au De Profundis d'Oscar Wilde, qu'il avait pourtant renié en 1918.

Il compose également à cette époque une série de sonnets, Sonnets et Lyrics (1935).

Il meurt le 20 mars 1945 d'une insuffisance cardiaque à Lancing, dans le Sussex de l'Ouest.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
Alfred Douglas et Oscar Wilde, avant le procès, en 1894
  • Poems (1896)
  • Tails with a Twist 'by a Belgian Hare' (1898)
  • The City of the Soul (1899)
  • The Duke of Berwick (1899)
  • The Placid Pug (1906)
  • The Pongo Papers and the Duke of Berwick (1907)
  • Sonnets (1909)
  • The Collected Poems of Lord Alfred Douglas (1919)
  • In Excelsis (1924)
  • The Complete Poems of Lord Alfred Douglas (1928)
  • Sonnets (1935)
  • Lyrics (1935)
  • The Sonnets of Lord Alfred Douglas (1943)
Varia
  • Oscar Wilde and Myself (1914)
  • Foreword, Frank Harris, New Preface to the 'Life and Confessions of Oscar Wilde (1925)
  • The Autobiography of Lord Alfred Douglas (1929; 2nd ed. 1931)
  • The True History of Shakespeare's Sonnets (1933)
  • Preface, Robert Harborough Sherard, Bernard Shaw, Frank Harris, and Oscar Wilde (1937)
  • Without Apology (1938)
  • Oscar Wilde: A Summing Up (1940)
  • The Principles of Poetry (1943)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. WINSTON CHURCHILL AND THE LITIGIOUS LORD, par Michael T. McMenamin, été 1997