Aldo Maccione

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aldo Maccione

Naissance (78 ans)
Turin, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Acteur
Films notables Mais où est donc passée la septième compagnie ?
L'aventure c'est l'aventure

Aldo Maccione est un acteur italien né le à Turin (Italie). Acteur de comédie, il a tourné dans son pays d'origine, mais c'est en France qu'il est devenu une vedette et où il a fait l'essentiel de sa carrière dans les années 1970 et 80.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir gagné un radio-crochet dans les années 1960, il est engagé par un théâtre turinois où il se fait remarquer en imitant les stars de l'époque comme Jerry Lewis et Clark Gable. Venu travailler à Paris, il fait les entractes de l'Olympia avec son groupe italien, le quatuor « Les Brutos ». Ils se produisent aux quatre coins de la planète.

Entre quelques scopitones (ancêtres des clips) dont un tourné par son futur réalisateur, Claude Lelouch, et quelques émissions télé de variété, il crée un nouveau groupe parodique, « les Tontos », qui se produit six ans d'affilée à l'Emporium de Barcelone. C'est en accompagnant Sacha Distel à Londres et à l'Olympia qu'il crée et popularise sa marque de fabrique : « Aldo la classe » !

En 1970, Claude Lelouch, amusé par sa démarche cambrée « empruntée » à Alberto Sordi, lui donne son premier rôle au cinéma dans Le Voyou. En 1972, il retrouve Claude Lelouch pour L'aventure c'est l'aventure où, aux côtés de vedettes comme Lino Ventura, Charles Denner et Jacques Brel, il fait une célèbre démonstration de groupe de sa démarche.

Dans les années 1970, les rôles comiques se succèdent. Il apparaît dans le premier volet de la Septième Compagnie en 1973 (Henri Guybet reprendra son rôle dans les deux épisodes suivants), mais aussi aux côtés de Pierre Richard (Je suis timide mais je me soigne, C'est pas moi, c'est lui) ou Jean-Paul Belmondo (L'Animal).

Les années 1980 s'avèrent glorieuses et il est une vedette qui permet à des comédies de se monter sur son seul nom. Il abandonne son personnage d'« Aldo la classe » à la fin des années 1980 et a du mal à donner un nouveau souffle à sa carrière, faisant néanmoins quelques apparitions dans des films ou téléfilms.

En 2005, il apparaît dans le film français Travaux, on sait quand ça commence... aux côtés de Carole Bouquet et Jean-Pierre Castaldi, dans le rôle d'un carreleur un peu trop imbu de sa personne.

Il vit désormais à Saint-Paul-de-Vence dans les Alpes-Maritimes.

À partir du , il participe à la troisième saison de La Ferme Célébrités en Afrique qu'il quitte le 5 février 2010, pour cause de problèmes de santé.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Reviens Titina / La Classe
  • 1972 : J'adore (En duo avec Sheila)
  • 1982 : Le dragueur classe
  • 1982 : Plus beau que moi tu meurs (B.O. du film)
  • 1982 : Qu'est-ce que c'est que ce gars-là

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Ayant acquis l'essentiel de sa notoriété en France, il est peu connu en Italie, où il a surtout travaillé comme acteur de second rôles.
  • Il est caricaturé dans l'album d'Astérix La Rose et le Glaive page 34, sous les traits d'un légionnaire romain qui aimerait servir dans la légion féminine. On le voit dans une pose qu'il affectionne beaucoup dans ses films : la marche du séducteur.
  • Il a tourné dans des publicités télévisées de pizza, de charcuterie italienne, de petits gâteaux sucrés en forme de cœur et de caramels en bâton. À la suite de cette dernière publicité, il a acquis une grande notoriété auprès des plus jeunes, notamment du fait de sa démarche si typique.

Liens externes[modifier | modifier le code]