Frontenaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Frontenaud
Frontenaud
L'église Saint-Étienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Louhans
Canton Canton de Cuiseaux
Intercommunalité Bresse louhannaise intercom'
Maire
Mandat
Maryvonne Berthaud
2014-2020
Code postal 71580
Code commune 71209
Démographie
Population
municipale
743 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 11″ nord, 5° 17′ 42″ est
Altitude Min. 181 m
Max. 213 m
Superficie 15,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Frontenaud

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Frontenaud
Liens
Site web frontenaud71.gandi-site.net

Frontenaud est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Frontenaud fait partie de la Bresse louhannaise.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Croix Bruailles Sagy Rose des vents
N Le Miroir
O    Frontenaud    E
S
Varennes-Saint-Sauveur Dommartin-lès-Cuiseaux

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église de style gothique flamboyant abrite un retable de la première moitié du XVIe siècle.

Entre l'église et le cimetière se trouve un calvaire du XVe : d'un côté est sculpté le Christ en croix et de l'autre une Vierge à l'Enfant tandis que les deux autres faces se terminent en forme de gargouille. À la base sont sculptées des coquilles Saint-Jacques qui pourraient avoir un lien avec le chemin du pèlerinage du même nom. Frontenaud était autrefois un village de tradition d'eau et comptait vers 1856 sept moulins alimentés par la Gizia, la Dourlande et le bief de l'étang d'Essart. Le moulin du Venay sur la Gizia est encore bien conservé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2008 Michel Vandroux    
mars 2008 en cours Maryvonne Berthaud    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2015, la commune comptait 743 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2010 (Saône-et-Loire : -0,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8129559049811 0911 0711 1191 1461 183
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1821 1121 0971 0881 1171 1251 0791 1161 137
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0981 0841 029902941937836824761
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
767717648606601646691741741
2015 - - - - - - - -
743--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Croix du cimetière.
  • Ville fleurie : deux fleurs.
  • L'église, placée sous le vocable de saint Étienne.
  • Cimetière de Frontenaud.
  • Calvaire.
  • Moulins.
  • Le château des Crozes, construit à partir de 1874 par l'architecte François Dulac pour Jules Logerotte (1823-1884), conseiller municipal de Frontenaud puis conseiller général du canton de Cuiseaux et finalement député de l'arrondissement de Louhans. Bel exemple d'architecture du XIXe siècle, ce château, qui abrite aujourd'hui l'administration d'un EPAD, possède au rez-de-chaussée un grand salon orné d'intéressantes peintures exécutées par l'artiste Paul Pompon sur le thème de l'histoire de France[5].
  • Source « Primerose ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  5. « L'histoire de France au château des Crozes à Frontenaud », article d'Annie Bleton-Ruget paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 181 de décembre 2014, pages 19 à 22.