Xiaolongbao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Xiǎolóngbāo, shoronpo, syaorongbao, dans leur panier à étuver.
La queue au restaurant de Nanxiang, à côté de Yuyan, d'où seraient originaires les xiǎolóngbāo.

Un xiǎolóngbāo (chinois simplifié : 小笼包 ; chinois traditionnel : 小籠包), également translittéré en shoronpo en japonais (prononciation on’yomi (suivant la prononciation chinoise), kanji : 小籠包) ou syao rong bao en coréen (hangul : 샤오롱바오) est une variété de raviolis originaire du village de Nanxiang (南翔镇), dans le district de Jiading, à Shanghaï (Sud de la Chine). Il contient une farce de viande et légumes) et du bouillon, emballés dans une raviole de pâte de blé. Le jus qu'ils contiennent est obtenu en incorporant à la farce de la gelée de viande qui va se liquéfier sous l'effet de la chaleur. Ils sont cuits à l'étuvée. Les xiao long bao sont très populaires en Chine, au Japon et à Taïwan.

Leur nom signifie littéralement « petit » (xiǎo/sho, ), « enveloppé » (bāo/po, ) (préparé dans un) « long » (lóng/ron, , ustensile en bois pour la cuisson vapeur). On trouve, des plats très proche, dans les restaurants de la cuisine cantonaise, avec les dim sum (点心 / 點心, diǎnxīn, cantonais Jyutping : dim² sam¹, « petit cœur »), raviolis à la vapeur de Canton, mais sans soupe au milieu.

Ils sont aussi connus comme les raviolis de Shanghai.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Goubuli baozi, raviolis de Tianjin, de la taille des baozi, contenant également un jus.
  • Khinkali, de Géorgie, similaire au goubuli baozi, mais comportant, comme le Xiao long boa, également un jus.

Sur les autres projets Wikimedia :