Tielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tielle
Image illustrative de l’article Tielle
Tielle sétoise.

Lieu d’origine Sète
Date XXe siècle
Place dans le service entrée
Température de service chaude ou froide
Ingrédients tourte garnie de poulpes, mélangés à une sauce tomate pimentée

La tielle, ou tielle à la sétoise, est une spécialité culinaire de Sète, originaire d'Italie et d'Espagne.

Historique[modifier | modifier le code]

La tielle sétoise est dérivée de la tiella di Gaeta en Italie[1]. Son nom vient du nom du plat utilisé pour la cuire, la tiella (en ciociaria), dérivé du latin tegilium, « ce qui couvre »[1].

La tielle permettait aux agriculteurs et aux pêcheurs d'avoir un repas complet qui se conservait quelques jours. Bien que les migrants de Gaète l'aient importée au XIXe siècle, on peut dire qu'elle est dérivée des empanadas d'Espagne. En effet, les soldats espagnols contrôlaient la région de Gaete entre le XVIe et le XVIIe siècle.

La tielle a été importée de Gaète à Sète par les immigrés italiens à la fin du XIXe siècle[1]. Ce fut Adrienne Verducci (née Pagès)[2],[3](1896-1962), qui fut la première à la commercialiser à partir de 1937. La tielle traditionnelle est aujourd'hui fabriquée et commercialisée, notamment par ses descendants.

Une labellisation IGP est en cours pour protéger ce plat emblématique de la région[4].

Composition[modifier | modifier le code]

Tielle sétoise.jpg

La tielle est une tourte ronde, aux bords cannelés, marqués de quignons, avec une garniture faite de poulpes ou d’autres céphalopodes, coupés plus ou moins finement, mélangés à une sauce tomate pimentée. La pâte est une pâte à pain.

Elle se consomme généralement en entrée, froide ou tiède selon les goûts et la saison.

Il existe plusieurs tailles de tielles. La tielle en portion fait entre 9 et 12 cm de diamètre ; la tielle moyenne, entre 16 et 19 cm, et la grande tielle, entre 21 et 25 cm.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Anne Cazaubon, « La Tielle Sétoise ou tielle de pouffre », Europe 1, 8 aout 2016.
  2. « La tielle de l'île singulière », sur cabotages.fr.
  3. « Histoire de la tielle », sur www.tourisme-sete.com (consulté le 14 mai 2019)
  4. Voir sur midilibre.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]