Boulette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la boulette en tant que mets. Pour les autres significations, voir Boulette (homonymie).
Boulettes chinoises servies en Malaisie.

Boulette est un terme qui s'applique à plusieurs mets de forme plus ou moins arrondie, composés, en tout ou partie, de fruits, légumes, céréales, viandes ou poissons, souvent roulés en boule à la main. Elle peut être sucrée ou salée.

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique équatoriale[modifier | modifier le code]

Le foufou ou fufu est un aliment de base pour de nombreux peuples d’Afrique équatoriale. Ce sont des boules de pâte de féculents divers (maïs, manioc…), cuites à la vapeur. Par extension, on appelle foufou toute pâte obtenue du mélange de la farine (n'importe laquelle) et de l'eau bouillante. Il existe plusieurs versions du foufou en Afrique.

Afrique de l'Est[modifier | modifier le code]

Le tihlo est préparé à partir de farine d'orge rôtie. Il est originaire de la région du Tigré, en Éthiopie et est maintenant très populaire dans l'Amhara et s'est répandu plus au sud[1].

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

Les souskluitjies sont des boulettes cuites à la vapeur, parfois préparées avec de la farine ordinaire et avec l'ajout de fruits secs, de vanille ou d'autres saveurs. Elles sont souvent servies avec un sirop parfumé à la cannelle ou une sauce à la crème[2],[3].

Les melkkos sont formées en mettant du lait, une cuillère à café à la fois, dans de la farine sèche. La farine s'accroche au lait et forme des boulettes, qui sont ensuite bouillies dans un mélange de lait et de beurre. Elles sont servies chaudes et saupoudrées de sucre à la cannelle[4].

Amérique[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Les boulettes sont un plat très populaire aux États-Unis. Elles peuvent être faites avec des œufs, du lait, de la levure ou uniquement avec de la farine et de l'eau et sont préparées de différentes façons.

Les boulettes cuites au four : sucrées, elles sont faites en enveloppant le fruit, souvent une pomme entière, dans la pâte et cuites au four jusqu'à ce qu'elles soient dorées et que l'intérieur devienne tendre. Utilisées comme variante de la simple brioche, elles sont accompagnées d'une sauce sucrée à la cannelle et on y rajoute souvent de la cassonade ou du caramel ;

Les boulettes bouillies sont fabriquées à partir de farine pour former une pâte. On y rajoute du poulet bouilli ou du bouillon de dinde pour la cuisson. L'épaisseur et la taille des boulettes de pâte dépendent du cuisinier. La taille n'affecte pas le gout mais l'épaisseur. Les boulettes peuvent éventuellement être servies avec de la viande ; les variétés populaires de boulettes de pâte dans le Sud peuvent être fourrées au poulet, dinde, jambon, haricot de Lima, fraises, pomme…

Dans les monts Allegheny, en Pennsylvanie, les boulettes sont consommées sous forme de pot pie, avec du jambon et des pommes de terre.

Dans la soupe de poulet, les bouchées sont cuites dans du bouillon de poulet et des légumes.

Les boulettes sont aussi utilisées pour accompagner le burgoo[5].

Au Québec, le ragoût de boulettes, à base de bœuf et porc hachés et de légumes, est un plat traditionnel.

Amérique latine[modifier | modifier le code]

Il existe une grande variété de tamales, différents d'un pays à l'autre et d'une région à l'autre, cuites à l'étouffée et enrobées de feuilles de bananier. On trouve aussi les empanadas qui diffèrent des boulettes de pâte traditionnelles car elles sont frites, et la pâte n'est pas coupée en morceaux.

Cuisine caribéenne[modifier | modifier le code]

Dans les Antilles françaises, le plat est appelé « dombrés ». On prépare les dombrés avec des boulettes de farines cuites dans une sauce onctueuse de haricots rouges ou de lentilles avec des épices et une viande fondante, le plus souvent du porc ou du bœuf.

Cuisine jamaïcaine[modifier | modifier le code]

Cuisine brésilienne[modifier | modifier le code]

Cuisine chilienne[modifier | modifier le code]

Cuisine péruvienne[modifier | modifier le code]

Cuisine portoricaine[modifier | modifier le code]


Asie[modifier | modifier le code]

Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

La cuisine du Moyen-Orient, Jordanie, Syrie, Liban, est très riche en boulettes : dans son Petit traité de la boulette, Pierre-Brice Lebrun détaille une recette mésopotamienne de boulettes, qui, née à Babylone, date de quatre mille ans. Elle a été exportée en Andalousie avant de se développer aux quatre coins du Maghreb.

Les falafels sont des boulettes frites de pois chiches et de fèves. En Jordanie et au Liban, on les déguste avec de l'houmous.

Mongolie[modifier | modifier le code]

Les boulettes sont aussi très appréciées en Mongolie, où elles se trouvent sous plusieurs formes : khuushuur (frits) ou buuz (cuits à la vapeur). Elles sont composées de viande et de gras de bœuf ou de mouton, d'ail et d'oignon coupés finement. Ces mets sont très appréciés lors des fêtes traditionnelles.

Chine[modifier | modifier le code]

La cuisine chinoise regorge de boulettes différentes. Elles sont notamment mangées au déjeuner, en dimsum.

Japon[modifier | modifier le code]

Boulettes au matcha.

La cuisine japonaise inclut les boulettes au matcha, c'est-à-dire au thé vert.

Les takoyaki et dango sont d'autres types de boulettes.

Europe[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

Nocken, sauce tomate.
Thüringer Klöße.

Dans la cuisine allemande, on retrouve les Thüringer Klöße, sortes de boulettes de pommes de terre. Leur préparation implique de presser la pâte de patates pour en enlever l'eau. Elles sont bouillies.

Belgique[modifier | modifier le code]

On cuisine les fricadelles, ainsi qu'une spécialité locale de Liège, les boulets à la liégeoise, servis dans une sauce à base de sirop local (le sirop de Liège, fabriqué à partir de jus de pommes et poires aux alentours de Liège). On mange des boulettes de viande partout en Belgique, avec des recettes différentes, sous des noms différents, ballekes et vitoulets[6],[7].

On appelle aussi boulette un fromage de ferme fait à partir de lait cru écrémé (boulette de Nivelles, de Beaumont, de Huy, etc.) qui fait l'objet d'une IGP [8].

Balkans[modifier | modifier le code]

Les Ćevapici sont répandus dans les Balkans.

Suède[modifier | modifier le code]

La cuisine suédoise comporte le kroppkaka, une boulette de pomme de terre avec des oignons et du bacon à l'intérieur, et les köttbullar.

Europe orientale[modifier | modifier le code]

En Pologne, on trouve des kluski et des kotelett.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Ashenda Fistival Tigrai », Tigrai Online (consulté le 12 avril 2019).
  2. (en) «Souskluitjie: dumplings in cinnamon syrup », www.geniuskitchen.com (consulté le 12 avril 2019).
  3. (en) «Souskluitjie: South Africa dumplings in custard sauce », www.geniuskitchen.com (consulté le 12 avril 2019).
  4. (en) « Melkkos », taste.co.za (consulté le 12 avril 2019).
  5. « Kentucky Bourbon Burgoo », www.epicurious.com (consulté le 12 avril 2019).
  6. Pierre-Brice Lebrun les recense dans son international Petit traité de la boulette (avec Mireille Gayet (illustrations), Le Sureau, 2009 (ISBN 2911328450), prix Cerise sur le Gâteau du Festival des littératures gourmandes [Paris]).
  7. « Vitoulets de Charleroi », www.gastronomie-wallonne.be (consulté le 12 avril 2019).
  8. [PDF] « Association des producteurs de boulettes », agriculture.wallonie.be (consulté le 12 avril 2019).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :