Xavier Breton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Breton (homonymie).
Xavier Breton
Image illustrative de l'article Xavier Breton
Fonctions
Député de l'Ain
Élu dans la 1re circonscription
En fonction depuis le
(10 ans et 9 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
18 juin 2017
Législature XIIIe, XIVe, XVe
Prédécesseur Jean-Michel Bertrand
Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
En fonction depuis le
(1 an, 5 mois et 25 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
1er adjoint au maire de Bourg-en-Bresse

(6 ans, 11 mois et 19 jours)
Élection 18 mars 2001
Maire Jean-Michel Bertrand
Biographie
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Darney (Vosges, France)
Parti politique UMP
Les Républicains
Profession cadre territorial
Résidence Bourg-en-Bresse (Ain)

Xavier Breton, né le à Darney, est un homme politique français, membre du parti Les Républicains. Il est député de l'Ain depuis 2007 et conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Xavier Breton est originaire de Lorraine où sa famille a vécu à Nancy puis à Mirecourt et enfin à Darney. Son père travaille chez Électricité de France (EDF) avant de s'installer comme courtier en assurances. Il a des attaches dans le Jura à Saint-Julien-sur-Suran.

Formation[modifier | modifier le code]

Il est titulaire du diplôme de Sciences-Po Paris en 1987. Après avoir fait son service militaire dans la cavalerie en Allemagne, il est aujourd'hui officier de réserve.

Activité professionnelle[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle comme chef de cabinet du maire de Saint-Malo. Il rejoint ensuite le président du conseil général de l'Yonne. En 1990[1] il s'installe dans l'Ain, d'abord à Belley puis à Bourg-en-Bresse. En tant qu'agent territorial, le président du conseil général lui confie l'aménagement du territoire et les affaires européennes.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Élu local[modifier | modifier le code]

Xavier Breton est premier adjoint au maire de Bourg-en-Bresse, Jean-Michel Bertrand, et vice-président de la communauté d'agglomération de Bourg-en-Bresse de 2001 à 2008. Il assure l'intérim du maire pendant sa maladie et après sa mort en février 2008.

À partir de mars 2008, il est conseiller municipal de Bourg-en-Bresse et président du groupe municipal minoritaire de la Droite et du Centre. La liste qu'il conduit au municipales de 2014 dans la ville préfecture de l'Ain est battue par la liste du maire sortant socialiste.

Député[modifier | modifier le code]

Il est élu député le pour la XIIIe législature, dans la 1re circonscription de l'Ain, face au socialiste Jean-François Debat, avec 53,66 % des voix. Il succède ainsi à Jean-Michel Bertrand qui n'a pu se présenter à sa propre succession. Il fait partie du groupe UMP et de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales.

Le , il est réélu député de la 1re circonscription au second tour avec 51,59 % des voix en battant le candidat socialiste Jean-François Debat.

Il est membre de la commission des affaires culturelles et de l'éducation ainsi que de la commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi sur l'enfance délaissée et l'adoption. Il est également vice-président du groupes d'amitiés avec la Pologne.

Candidat à un troisième mandat lors des élections législatives de juin 2017, il est devancé au premier tour par Laurent Mallet, candidat de La République en marche !, mais il est réélu au second tour avec 53,75 % des voix[2].

Conseiller régional[modifier | modifier le code]

Le , il est élu conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes sur la liste de Laurent Wauquiez[3]. Il démissionne de son poste de conseiller municipal de Bourg-en-Bresse dans la foulée, pour se mettre en conformité avec la réglementation sur le cumul des mandats.

En février 2016, il participe à une lecture à trois voix de l'encyclique du pape François Laudato si’ avec le cardinal Philippe Barbarin et le maire de Grenoble Éric Piolle.

Il soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[4] et fait partie des 61 élus de l'Ain qui l'ont parrainé pour la présidentielle 2017.

Groupes d'études[modifier | modifier le code]

Président : Filière véhicules industriels

Vice-Président : Illettrisme - Pénibilité du travail et maladies professionnelles

Secrétaire : Agro-alimentaire et filière agricole

Membre : Conjoints survivants - Croissance en Afrique - Écoconstruction - Élevage - Enfant - Laïcité - Langue des signes - Maladies orphelines - Pauvreté, précarité et sans abri - Plasturgie - Prévention et lutte contre les profanations des lieux de culte et cimetières - Réserve citoyenne - Ruralité

Activité parlementaire[modifier | modifier le code]

Ses travaux[modifier | modifier le code]

Révision de la loi de bioéthique.

Concomitance des renouvellements des conseils généraux et des conseils régionaux (10 interventions) Équilibre des finances publiques.

Projet de loi de finances pour 2012, corapporteur du Budget Éducation nationale et réalisation d'une étude sur les RASED, réseaux d'aide spécialisée aux élèves en difficulté.

Immigration intégration et nationalité.

Bilan de l'application de la loi pour l'égalité des droits et des chances la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Débat sur la mise en œuvre de la loi relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie.

Épreuve de formation aux premiers secours.

Interdiction de la différence de taux de sucre entre les régions d'outre-mer et la métropole.

Conditionnements alimentaires contenant du bisphénol A.

Ses rapports parlementaires[modifier | modifier le code]

12/10/2011 — Avis N° 3806 (Tome IV) de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation sur le projet de loi de finances pour 2012.

13/12/2010 — Rapport d'information N° 3028 en conclusion des travaux d'une mission d'information sur les rythmes de vie scolaire.

Le 20 octobre 2009, Xavier Breton et Alain Marc, député de L'Aveyron ont remis un rapport sur les évaluations dans l'enseignement primaire. Ce rapport est le résultat d'une mission confiée aux deux députés à la suite des nombreuses critiques adressées aux évaluations nationales ayant eu lieu dans les classes de CE1 et de CM2 au cours de l'année scolaire 2008-2009. Les deux députés préconisent une meilleure association de la communauté éducative à l'organisation des évaluations, une clarification de l'objectif des évaluations et une amélioration de leur contenu, ainsi que la mise en place progressive d'une véritable culture de l'évaluation en France.

Ses propositions de loi[modifier | modifier le code]

Xavier Breton est l'auteur de plusieurs propositions de lois :

29/04/2011 — Lutter contre l'illettrisme : Proposition de loi N° 3348 visant à déclarer le refus de l'échec scolaire Grande cause nationale 2012.

19/04/2010 — Contribuer à mettre fin aux décharges toxiques "à ciel ouvert" à proximité des bidonvilles : Proposition de loi N° 2423 permettant la coopération internationale des collectivités territoriales et de leurs groupements dans les domaines de la collecte, du traitement et de la valorisation des déchets.

30/06/2008 — Proposition de loi N° 859 visant à permettre le droit de rachat de son propre capital par le souscripteur d'un contrat d'assurance-vie.

04/02/2008 — Proposition de loi N° 458 visant à interdire certaines pratiques électorales abusives.

Xavier Breton a également cosigné près de 135 propositions de lois.

Ses amendements[modifier | modifier le code]

Xavier Breton a été l'auteur et le cosignataire de plus de 190 amendements entre 2007 et 2012.

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

  • Conseiller municipal de Bourg-en-Bresse de 2001 à 2015 (démission pour cumul de mandats).
  • Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes depuis le 1er janvier 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Dazy, « Xavier Breton quitte le conseil municipal », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  2. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 19 juin 2017)
  3. Philippe Cornaton, « Région Rhône-Alpes Auvergne : La droite remporte l’élection, l’Ain a quinze nouveaux conseillers », Voix de l'Ain,‎ (lire en ligne)
  4. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]