Élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes
204 sièges du conseil régional
et
Type d’élection Élections régionales
BBB 2702 (31899199258) (cropped).jpg Laurent Wauquiez – LR
Sièges en 2015 103
Najat Vallaud-Belkacem 2014 Paris Marathon t083915.jpg Najat Vallaud-Belkacem – PS
Sièges en 2015 36
AndreaKotarac.jpg Andréa Kotarac – PL
Sièges en 2015 31
Bruno Bonnell 03.jpg Bruno Bonnell – LREM
Sièges en 2015 13
PhotoCC2 Campagne015 (cropped).jpg Cécile Cukierman – PCF
Sièges en 2015 8
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Fabienne Grébert – ÉCO
Sièges en 2015 4
Président du conseil régional
Sortant
Laurent Wauquiez
LR

Les élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes auront lieu les et afin de renouveler les membres du conseil régional de la région française d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Système électoral[modifier | modifier le code]

L’hôtel de région à Lyon.

Le Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes est doté de 204 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal mais celui ci est combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin en deux tours de scrutin. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage, ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité en comprenant alternativement un candidat homme et une candidate femme[1].

Au premier tour, la liste ayant obtenue la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchies le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête[1].

Si aucune liste n'a recueillie la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenues au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenus au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête qu'elle ait obtenue ou non la majorité absolue[1].

Une fois les nombres de sièges attribués à chaque liste au niveau régional, ceux ci sont répartis entre les sections départementales, au prorata des voix obtenues par la liste dans chaque département.

Contexte régional[modifier | modifier le code]

Conseil régional sortant[modifier | modifier le code]

France AuRA detail Parliament 2015.svg
Président du Conseil régional
Laurent Wauquiez (LR)
Parti Sigle Élus Groupe
Majorité (109 sièges)
Les Républicains LR 61 Les Républicains, divers droite et société civile
Divers droite DVD 22
Mouvement démocrate MoDem 1
VIA, la voie du peuple VIA 1
Union des démocrates et indépendants UDI 17 Les Démocrates
Les Centristes LC 6
Mouvement radical MR 1
Opposition de gauche (50 sièges)
Parti socialiste PS 24 Socialiste et démocrate
Divers gauche DVG 5
Cap écologie 1
Parti communiste français PCF 7 Communiste, Gauche républicaine et socialiste
Gauche républicaine et socialiste GRS 1
Europe Écologie Les Verts EÉLV 4 Rassemblement citoyens, écologistes et solidaires
La France insoumise LFI 1
Divers gauche DVG 2
Parti radical de gauche PRG 5 Parti radical de gauche - le Centre gauche
Opposition d'extrême-droite (34 sièges)
Rassemblement national RN 31 Rassemblement national
Divers extrême-droite EXD 3 Non-inscrits
Minorité (11 sièges)
La République en marche LREM 4 La Région en marche
Territoires de progrès TdP 2
Mouvement démocrate MoDem 5 Mouvement démocrate et indépendants

Candidats[modifier | modifier le code]

Listes Ain Allier Ardèche Cantal Drôme Isère Loire Haute-Loire Puy-de-Dôme Rhône Métropole de Lyon Savoie Haute-Savoie
Faire entendre le camp des travailleurs Christophe Marchisio
(LO)
Chantal Gomez
(LO)[2]
Chantal Helly
(LO)
Olivier Minoux
(LO)
Naci Yildirim
(LO)
Ensemble pour notre région Florence Pisani
(LFI)
Marcelle Desjours
(PCF)[3]
Vincent Dugua
(PCF)
Carole Touzy[3]
(PCF)
Olivier Crenn
(LFI)
Émilie Marche
(LFI)[4]
Cécile Cukierman
(PCF)
Guy Richard[3]
(LFI)
Boris Bouchet[3]
(PCF)
Jérémy Martinez
(E!)
Farouk Ababsa
(LFI)
Sébastien Pointet
(PCF)
Magali Romaggi
(LFI)
Écologie AuRA Maxime Meyer
(ÉCO)
Anne Babian-Lhermet
(EÉLV)
Florence Cerbaï
(EÉLV)
Natacha Muracciole
(EÉLV)
Olivier Royer
(EÉLV)
Myriam Laïdounis-Denis
(EÉLV)
Olivier Longeon
(EÉLV)
Renaud Daumas
(ÉCO)
Grégoire Verrière
(G·s)
Cécile Aubert-Michel
(EÉLV)
Pascale Bonniel-Chalier
(EÉLV)
Claudie Léger
(ÉCO)
Fabienne Grébert
(ÉCO)
L'Alternative Florence Blatrix-Contat
(PS)
Yannick Monnet (PCF) Laurent Ughetto
(PS)
Franck Rey
(PS)
Samuel Arnaud
(PS)
Marie-Noëlle Battistel
(PS)
Marie-Hélène Riamon
(PS)
Laure Villard
(PS)
Anna Aubois
(PS)
Bernard Chaverot
(PRG)
Najat Vallaud-Belkacem
(PS)
François Chemin
(PS)
Jean-Baptiste Baud
(PS)
#AURALP Olga Givernet
(LREM)
Bénédicte Peyrol
(LREM)
Ambroise Méjean
(LREM)
Catherine Amalric
(MR)
Célia de Lavergne
(LREM)
Caroline Abadie
(LREM)
Christelle Créac'h
(DVC)
Cécile Gallien
(LREM)
Dominique Giron
(MR)
Nadine Baudet
(MR)
Bruno Bonnell
(MR)
Marina Ferrari
(MoDem)
Kinga Igloi
(LREM)
Liste LR Olivier Amrane
(LR)
Nicolas Daragon
(LR)
Laurent Wauquiez
(LR)
Brice Hortefeux
(LR)
Une région qui vous protège Thibaut Monnier
(RN)
Gilles Lacroix[5]
(RN)
Agnès Marion
(RN)
Andréa Kotarac
(PL)

Lutte ouvrière (LO)[modifier | modifier le code]

Comme en 2015, c'est Chantal Gomez, dessinatrice technique retraitée, qui est désignée pour conduire la liste « Faire entendre le camp des travailleurs » de Lutte ouvrière[2].

Parti communiste français (PCF) - La France insoumise (LFI) - Ensemble ! (E!) - Génération climat (GE)[modifier | modifier le code]

Cécile Cukierman, sénatrice de la Loire, a été désignée cheffe de file par le Parti communiste français en vue des élections[6]. Alors que début janvier 2021 la France insoumise désigne le binôme Magali Romaggi-Gabriel Amard pour mener leur liste[7], une alliance entre les deux partis est conclue en mars 2021, avec Cécile Cukierman comme cheffe de file, dans l'optique de « tenter d'élargir cette union de la gauche »[8]. Le 12 mars 2021, le mouvement Ensemble ! annonce rejoindre l'alliance[9]. Le 22 mars 2021, Génération climat, un mouvement issu des « marches pour le climat », rejoint la liste[10].

Pôle écologiste (EÉLV - G·s - - MdP) - Place publique (PP) - Nouvelle Donne (ND) - Mouvement Région Savoie (MRS)[modifier | modifier le code]

Fabienne Grébert, conseillère municipale de la majorité d'Annecy, conseillère communautaire du Grand Annecy, vice-présidente du syndicat mixte du lac d'Annecy, conseillère régionale d'opposition, a été désignée tête de la liste « Écologie AuRA » par Europe Écologie Les Verts, dans laquelle figurent les formations liées au Pôle écologiste : Génération.s[11], Génération écologie et le Mouvement des progressistes[12], à l’exception de Cap écologie, ayant rejoint la liste menée par le PS. À ceux-ci s'ajoutent les mouvements Place publique, Nouvelle Donne, Mouvement Région Savoie, Allons Enfants et Transition écologiste et citoyenne[13].

Parti socialiste (PS) - Parti radical de gauche (PRG) - Cap écologie (CÉ) - Gauche républicaine et socialiste (GRS) - Parti communiste français diss. (PCF) - Gauche démocratique et sociale (GDS) - Liberté Écologie Fraternité (LEF)[modifier | modifier le code]

Après avoir été pressentie, Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre des Droits des femmes puis ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche lors de présidence de François Hollande, officialise sa candidature le à la tête d'une alliance entre le Parti socialiste, le Parti radical de gauche, Cap écologie et la Gauche républicaine et socialiste[14]. Le 15 avril, Gauche Démocratique et Sociale[15] (GDS) - Manufacture de la Cité[16] annoncent rejoindre l'union de Najat Vallaud-Belkacem. Le 16 avril, le PCF de l'Allier annonce rejoindre dès le premier tour la liste de Najat Vallaud-Belkacem. Le 26 avril, Liberté Écologie Fraternité annonce rejoindre cette liste.

Mouvement radical (MR) - La République en marche (LREM)[modifier | modifier le code]

Sans attendre de désignation officielle, la députée de l’Ain Olga Givernet commence sa campagne en vue de ces élections[17].

Début février, le député MR Bruno Bonnell est pressenti pour devenir chef de file[18]. Le , il annonce avoir été choisi comme tête de liste[19].

Les Républicains (LR) - Union des démocrates et indépendants (UDI)[modifier | modifier le code]

Laurent Wauquiez, le Président du Conseil régional sortant, a fait de cette réélection une priorité[20]. Il n'a pas encore annoncé sa candidature.

Debout la France (DLF)[modifier | modifier le code]

Gerbert Rambaud sera à nouveau tête de liste de son parti[21].

Parti localiste (PL) - Rassemblement national (RN)[modifier | modifier le code]

Le Rassemblement national a désigné Andréa Kotarac, membre du Parti localiste, comme son chef de file[22].

Sondages[modifier | modifier le code]

Premier tour[modifier | modifier le code]

Institut Date Échantillon Aucun LO LFI PCF PS-PRG EÉLV 100%C LREM-MoDem-MR LR-UDI DLF PL-RN UPR Autre
Gomez Kotarac Aubin Cukierman Belkacem Debat Kohlhaas Grébert Lafond Véran Lavergne Bonnell Wauquiez Rambaud Boudot Kotarac Fédèle
Ipsos 27 au 29 avril 2021 1 000 9 2 5 (Cuckierman) 11 13 16 31 3 19
OpinionWay
(pour La Droite sociale)
17 au 22 mars 2021 1 095 20 2 7 (Cuckierman) 12 13 13 29 3 19 2
Harris Interactive
(pour EELV)
9 au 15 février 2021 1 001 2 7 (Cuckierman) 10 10 16 27 24 4
Ifop 16 au 23 novembre 2020 897 7 12 (Belkacem) 12 13 31 3 20 2
7 10 (Debat) 13 14 31 3 20 2
OpinionWay au 1 036 24 1 6 8 (Debat) 17 1 18 (avec UDI) 30 (sans UDI) 3 16 <1
24 1 6 9 (Debat) 16 1 17 31 3 16 <1
24 1 6 9 (Debat) 16 1 18 30 3 16 <1
OpinionWay 9 au 1 009 26 2 7 3 10 8 16 33 4 17
27 2 7 4 10 8 16 34 4 15
27 2 7 3 9 9 16 (sans MoDem) 35 (avec MoDem) 3 16
31 2 11 (Kotarac) 16 (Debat) 18 34 3 16
32 3 9 (avec EÉLV) 12 (Debat) 22 35 4 15

En gras sur fond coloré, la liste arrivée en tête ; en gras, les listes pouvant se qualifier pour le second tour.

Second tour[modifier | modifier le code]

Institut Date Échantillon Aucun LFI-PCF EÉLV-PS-PRG LREM-MoDem-MR LR-UDI RN
Kotarac Cukierman Kohlass Grébert Debat Belkacem Véran Lavergne Bonnell Wauquiez Boudot Kotarac
Ipsos 27 au 29 avril 2021 1 000 10 26 (Belkacem) 20 34 20
27 (Grébert) 19 34 20
OpinionWay
(pour La Droite sociale)
17 au 22 mars 2021 1 095 26 27 (Belkacem) 16 35 22
Ifop 16 au 23 novembre 2020 897 32 (Grébert) 43 25
26 (Grébert) 15 36 23
OpinionWay au 1 036 26 28 (Kohlass) 21 (avec UDI) 33 (sans UDI) 18
27 28 (Kohlass) 20 34 18
27 28 (Kohlass) 20 34 18
OpinionWay 9 au 1 009 28 10 18 19 35 18
27 12 (Kotarac, sans PCF) 12 (avec PCF) 20 39 17
30 23 (Debat) 22 38 17


Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des élections régionales de 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges +/-
Voix % Voix %
Chantal Gomez[23] LO
Cécile Cukierman PCF-LFI-E!-GC
Fabienne Grébert[24] EÉLV-G•s--MdP-PP-ND-MRS
Najat Vallaud-Belkacem PS-PRG-GRS--PCF
Bruno Bonnell[25] LREM-MoDem-Agir-TdP-MR
Andréa Kotarac PL-RN-LDP
Votes valides
Votes blancs
Votes nuls
Total 100 100 204 en stagnation
Abstentions
Inscrits / Participation

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Le mode de scrutin pour les élections régionales », sur vie-publique.fr (consulté le 16 octobre 2020)
  2. a et b https://www.lutte-ouvriere.org/en-regions/auvergne-rhone-alpes/presse/le-parti-lutte-ouvriere-lance-sa-campagne-pour-les-travailleurs-en-auvergne-rhone-alpes-156115.html
  3. a b c et d « Élections régionales : les noms des chefs de file départementaux de la liste PCF-LFI ont été dévoilés », sur La Montagne, (consulté le 29 avril 2021)
  4. « Photowatt, les propositions de Cécile Cukierman pour un projet industriel », Le travailleur alpin, 12 mars 2021
  5. « Régionales : Gilles Lacroix, tête de liste dans le Cantal, pour le Rassemblement national. », sur La Montagne, (consulté le 30 avril 2021)
  6. « Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes : Cécile Cukierman cheffe de file des communistes », sur lyonmag.com
  7. « Élections régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes », sur le site de La France Insoumise (consulté le 26 janvier 2021)
  8. « Élections régionales en AURA : Cécile Cukierman tête de liste d'une union Parti communiste-France insoumise », sur francebleu.fr (consulté le 1er mars 2021)
  9. https://twitter.com/LFIbinomeAuRA/status/1370422636090683394/photo/1
  10. « La liste LFI - PCF -Ensemble ! s’élargit à « Génération Climat » », sur www.facebook.com/generationclimat.officiel,
  11. « Fabienne Grebert sera la tête de liste des écologistes pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes », sur lamontagne.fr, (consulté le 26 janvier 2021)
  12. Françoise Salle, « Fabienne Grébert, candidate EELV aux régionales : « L’écologie, c’est l’essentiel, l’urgence et l’action » », sur leprogres.fr,
  13. « Appel pour une région écologiste et solidaire », sur appel-aura-ecologie.fr
  14. « Najat Vallaud-Belkacem (PS) officiellement candidate à la présidence de la Région Auvergne-Rhône-Alpes », sur lamontagne.fr,
  15. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :0
  16. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :1
  17. « Régionales : Olga Givernet (LREM) est en pré-campagne », sur leprogres.fr, (consulté le 26 janvier 2021)
  18. Jean-Philippe Cavaillez, « Régionales : Bruno Bonnell favori pour devenir le chef de file LREM », sur leprogres.fr,
  19. Le Lyonnais Bruno Bonnell sera le candidat LREM à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, 5 février 2021, Aude Henry
  20. « Laurent Wauquiez concentré sur les élections régionales », sur lefigaro.fr, (consulté le 26 janvier 2021)
  21. « DLF - Gerbert Rambaud »
  22. « Régionales 2021 : Andrea Kotarac tête de liste du Rassemblement National en Auvergne-Rhône-Alpes », sur lyonmag.com, (consulté le 3 mars 2021)
  23. « Nos listes dans les régions », Lutte ouvrière, no 2746,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  24. Centre France, « Politique - Fabienne Grebert sera la tête de liste des écologistes pour les élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes », sur lamontagne.fr, (consulté le 6 février 2021)
  25. « Régionales : LREM désigne ses chefs de file et espère limiter la casse », sur publicsenat.fr, (consulté le 6 février 2021)