Wout Poels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wout Poels
Wout Poels.JPG

Wout Poels sur le Tour de l'Ain 2013.

Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Taille
183 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
65 kgVoir et modifier les données sur Wikidata
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
2009-2010 Vacansoleil
2011-2013 Vacansoleil-DCM
2014 Omega Pharma-Quick Step
2015- Sky
Principales victoires

Wout Poels (né le à Venray) est un coureur cycliste néerlandais. Professionnel depuis 2009, il est membre de l'équipe Sky depuis 2015. Il a notamment remporté Liège-Bastogne-Liège en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Wout Poels naît le 1er octobre 1987 à Venray dans la province de Limbourg. Imitant son frère aîné Norbert, il commence le cyclisme à 13 ans, en 2001, en s'inscrivant au club R & TC Buitenlust[2],[3].

Wout Poels intègre en 2006 l'équipe continentale Fondas-P3 Transfer, dont son frère est membre depuis l'année précédente. En 2008, il remporte le Tour de León.

Début de carrière professionnelle chez Vacansoleil[modifier | modifier le code]

En 2009, l'équipe P3 Transfer-Batavus devient Vacansoleil. Wout Poels y devient professionnel[4]. En 2010, il remporte en août l'étape reine du Tour de l'Ain devant les Français David Moncoutié et Thibaut Pinot. Il termine deuxième du classement général, dans le même temps que le vainqueur final, l'Espagnol Haimar Zubeldia[5].

L'année suivante, après avoir disputé le Tour de France, son premier grand tour, il remporte à nouveau une étape sur le Tour de l'Ain[6]. En tête de l'épreuve au départ de la dernière étape, il ne peut pas accompagner Thibaut Pinot et David Moncoutié dans l'ascension finale du col du Grand Colombier. Pinot remporte l'étape devant Moncoutié qui gagne le classement final. Poels termine à la deuxième place finale[7]. Il dispute ensuite le Tour d'Espagne. Durant la première semaine, il est notamment deuxième de la cinquième étape, à Valdepeñas de Jaén, où il est devancé par Joaquim Rodríguez après 400 mètres derniers mètres en montée. Quatrième de la quatorzième étape à La Farrapona, il est deuxième le lendemain, à l'Alto de l'Angliru, après avoir mené la poursuite dans cette ascension derrière Juan José Cobo, qui s'empare du maillot rouge[8]. Il termine 17e du classement général.

Lors du Tour de France 2012, Poels est victime d'une chute collective à 25 km de l'arrivée de la 6e étape. Il se relève mais doit abandonner au bout de 10 kilomètres. Conduit à l'hôpital, il lui est diagnostiqué des blessures à un rein, à la rate, à un poumon ainsi que trois côtes fracturées[9].

Sur le podium durant le Tour de l'Ain 2013.

Poels retourne à la compétition en février 2013 à l'occasion du Tour de l'Algarve[10]. Il a comme objectifs pour cette saison les Championnats des Pays-Bas et le Tour de France[11]. En mars, Poels est dixième de Tirreno-Adriatico[11]. Il prend la dixième place de Tirreno-Adriatico en mars et la neuvième place du Tour du Pays basque en avril. En juillet, il termine 28e du Tour de France. Le mois suivant, il remporte une étape du Tour de l'Ain, dont il prend la huitième place. Il prend ensuite le départ du Tour d'Espagne, qu'il abandonne lors de la quatorzième étape.

2014 : Omega Pharma-Quick Step[modifier | modifier le code]

En 2014, Wout Poels est recruté par l'équipe belge Omega Pharma-Quick Step. En avril, il remporte une étape du Tour du Pays basque et termine à la dixième place du classement général de cette course. Il dispute ensuite les classiques ardennaises, où il est notamment quinzième de la Flèche brabançonne et douzième de la Flèche wallonne. Le mois suivant, il participe au Tour d'Italie en tant qu'équipier de Rigoberto Uran en haute montagne. Il l'aide à prendre la deuxième place du classement général[8] et termine pour sa part 21e. Quinzième du Tour de Pologne en août, il est ensuite 38e du Tour d'Espagne. Il est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde 2014[12] et en prend la 57e place.

Depuis 2015 chez Sky[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

Wout Poels pendant le Tour de France 2015.

En septembre 2014, Wout Poels est recruté pour les saisons 2015 et 2016 par l'équipe britannique Sky[13], afin notamment d'aider Christopher Froome en montagne[14]. Il commence sa saison 2015 en février, au Tour d'Oman, en tant que leader de Sky[15]. Il termine cette course à la quinzième place. Il dispute ensuite Tirreno-Adriatico. Sa victoire lors de la quatrième étape lui permet de prendre la tête du classement général. Il la perd cependant le lendemain, au profit de Nairo Quintana, et finit à la septième place du classement général. La suite de sa saison est calquée sur le programme de Chris Froome. Il dispute ainsi le Tour de Catalogne, gagné par son coéquipier Richie Porte, l'Amstel Gold Race, la Flèche wallonne, le Critérium du Dauphiné, remporté par Froome. En juillet, il est au départ du Tour de France, aux Pays-Bas. Sélectionné pour aider Froome en montagne[16], il s'illustre notamment lors de la dernière étape alpestre. Avec Richie Porte, il accompagne son leader dans l'ascension de l'Alpe d'Huez, limitant l'avance prise par Nairo Quintana, et permettant à Froome de gagner son deuxième Tour de France. Septième de cette étape, Poels termine 44e du classement général[17],[18].

Le Tour terminé, Wout Poels retrouve la possibilité de courir pour lui-même[19]. En août, il est huitième du Tour du Poitou-Charentes et du Grand Prix de Plouay. Il mène Sky au Tour de Grande-Bretagne. Il en remporte la cinquième étape devant Edvald Boasson Hagen, et prend la deuxième place du classement général derrière ce dernier. Début octobre, il est cinquième de Milan-Turin, douzième du Tour de Lombardie. Il est à la lutte avec Esteban Chaves pour gagner la troisième étape du Tour d'Abou Dabi. Alors qu'il est en tête, Poels chute dans l'ultime virage permettant à Chaves de s'imposer en solitaire[20].

2016 : victoire sur Liège-Bastogne-Liège[modifier | modifier le code]

Le 24 avril, il remporte dans un sprint à quatre Liège-Bastogne-Liège, 28 ans après Adrie van der Poel, le dernier Néerlandais vainqueur de la Doyenne. Il s'agit également de la première victoire sur une classique « Monument » pour l'équipe Sky.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Wout Poels (à droite) avec son coéquipier Borut Božič pendant le Tour de France 2011.

Tour de France[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI World Tour 51e[23] 114e[24] 140e[25] 138e[26] 84e[27]
UCI Europe Tour 199e[28] nc[29] 128e[30]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2006 au 2 mai 2007
  2. Du 3 mai 2007 au 31 décembre 2007
  3. Alberto Contador, initialement vainqueur de l'épreuve espagnole, a été déclassé en février 2012 par le tribunal arbitral du sport[21]. Poels, quatrième initialement, est alors reclassé troisième.
  4. Initialement prévu sur une plus longue distance, la première étape devient donc un prologue mais est toujours considérée comme une étape en contre-la-montre normal par l'UCI

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Wout Poels », sur vacansoleildcm.fr (consulté le 21 février 2012)
  2. (nl) « Wout Poels: ‘Ooit win ik de Tour de France’ », sur venrayboeit.nl (consulté le 12 février 2016)
  3. (nl) « Wout Poels », sur woutpoels.nl (consulté le 12 février 2016)
  4. « Biografie », sur woutpoels.nl (consulté le 14 juillet 2015)
  5. Tour de l’Ain #4 : Zubeldia vainqueur final
  6. « Tour de l’Ain #3 : Poels domine Rolland », sur velochrono.fr (consulté le 12 août 2011)
  7. « Tour de l’Ain #4 : Pinot et Moncoutié en jettent », sur velochrono.fr (consulté le 14 août 2011)
  8. a et b (en) « Poels aiming to be Froome’s right-hand man at Tour de France », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 1er mars 2016)
  9. (en) « Poels to be transferred to Maastricht intensive care unit », sur cyclingnews.com,‎
  10. (en) Shane Stokes, « Poels returns to racing seven months after devastating Tour de France crash », sur velonation.com,‎
  11. a et b Jerome Christiaens, « Poels, le retour à la normale », sur velochrono.fr,‎
  12. Yohann Tritz, « Mondiaux 2014 - Les Pays-Bas sans Robert Gesink », sur cyclismactu.net,‎
  13. (nl) « Wout Poels verruilt QuickStep definitief voor Team Sky », sur nu.nl,‎ (consulté le 13 février 2016)
  14. (en) « Wout Poels ready to be key support for Froome at Tour de France », sur cyclingweekly.co.uk,‎ (consulté le 29 février 2016)
  15. >(nl) « Wout Poels krijgt kopmanschap Sky in Oman », sur wielerflits.nl,‎ (consulté le 1er mars 2016)
  16. « Du costaud chez Sky pour le Tour de France », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 29 février 2016)
  17. (nl) « Pinot wint op Alpe d’Huez, Froome houdt geel », sur nrc.nl,‎ (consulté le 29 février 2016)
  18. (nl) « Poels in tranen op Alpe d'Huez na standhouden Froome », sur nu.nl,‎ (consulté le 29 février 2016)
  19. (en) « Poels enjoying freedom to race at Tour of Britain », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 mars 2016)
  20. « Tour d'Abu Dhabi: Chaves vainqueur après la chute de Poels à 100 m de l'arrivée », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  21. « Contador suspendu deux ans ! », sur lequipe.fr,‎
  22. « 04 Mar-06 Mar 2011 - General classification: San Pedro del Pinatar - Murcia », sur uci.infostradasports.com (consulté le 9 juillet 2012)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  24. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  25. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  26. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 5 octobre 2015)
  28. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  29. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  30. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :