Yukiya Arashiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yukiya Arashiro
Bruxelles et Etterbeek - Brussels Cycling Classic, 6 septembre 2014, départ (A166).JPG

Yukiya Arashiro lors de la Brussels Cycling Classic 2014

Informations
Nom dans la langue maternelle
新城幸也Voir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires

Yukiya Arashiro (新城幸也, Arashiro Yukiya?), né le à Ishigaki, est un coureur cycliste japonais membre de l'équipe Bahrain-Merida. Il est avec Fumiyuki Beppu le premier Japonais à avoir terminé le Tour de France, en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yukiya Arashiro durant les Quatre Jours de Dunkerque 2009

Formé en France, à l'ES Aumale[1], Yukiya Arashiro devient Champion du Japon espoirs en 2005, et intègre l'année suivante la nouvelle formation japonaise Cycle Racing Vang[2]. Au sein de cette équipe, où il court pendant trois saisons, il remporte notamment le titre de Champion du Japon en 2007, puis le Tour de Okinawa en 2008. Il découvre également les courses du circuit européen, s'illustrant notamment sur le Tour du Limousin, qu'il termine à la troisième place en 2006 et 2008, et dont il remporte une étape en 2008.

Ces résultats obtenus en France, ainsi que son sens offensif et ses qualités de sprinteur[1] lui valent de rejoindre en 2009 l'équipe ProTour française BBox Bouygues Telecom. À l'occasion du Tour de France 2009, il est avec Fumiyuki Beppu le premier Japonais à terminer le Tour, à la 129e place[3],[4]. Arashiro y obtient une cinquième place lors de la deuxième étape. En fin de saison, il termine à la quatorzième place de Paris-Bourges.

En 2010, il participe au Tour d'Italie. Échappé en compagnie de Jérôme Pineau, Julien Fouchard et Paul Voss lors de la 5e étape, il parvient à éviter le retour du peloton et prend la troisième place[5]. Il remporte par la suite le critérium de Quillan avant de terminer neuvième des Championnat du monde sur route disputés à Geelong en Australie. Dans la foulée, il termine cinquième du Paris-Tours. Il met un terme à sa saison lors de la Japan Cup qu'il finit, comme pour les championnats du monde sur route, à la neuvième place.

En 2011, Arashiro devient successivement Champion d'Asie sur route et vice-champion du Japon. Il ne participe à aucun grand tour cette année-là, sa meilleure performance en Europe restant sa cinquième place finale à Paris-Corrèze en août.

En 2012, il est échappé lors de la cinquième étape du Tour de France qui mène les coureurs à Rouen mais est rattrapé à 2 km de l'arrivée. Le , il remporte le Tour du Limousin 2012[6].

L'année suivante Yukiya Arashiro obtient un nouveau titre de Champion du Japon de cyclisme sur route et termine quatre-vingt-dix neuvième du Tour de France. Au mois d'août, il se classe second du Tour du Limousin derrière le coureur suisse Martin Elmiger.

En 2014, il est dixième de l'Amstel Gold Race, participe au Giro où il épaule son leader Pierre Rolland ainsi qu'au Tour de France qu'il termine à la 65e position du classement général.

Lors de Liège-Bastogne-Liège 2015, il chute et est atteint d'un traumatisme crânien et d'une fracture de l'omoplate gauche. Devant initialement enchaîner avec le Tour de Romandie, il ne peut y participer et est suppléé par Pierre Rolland[7]. Il n'est pas non plus aligné sur le Tour de France par ses dirigeants mais participe pour la première fois au Tour d'Espagne qu'il termine 65e. En fin de saison il quitte l'équipe continentale professionnelle Europcar et rejoint la formation italienne Lampre-Merida[8].

En janvier 2016, Arashiro est médaillé d'argent du championnat d'Asie sur route. Aligné en février sur le Tour du Qatar, il ne termine pas l'épreuve en raison d'une chute au cours de la cinquième étape qui a pour lui comme conséquence une fracture du fémur gauche[9]. Au mois de septembre il fait le choix de quitter la formation Lampre-Merida et s'engage avec l'équipe Bahrain-Merida[10].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Sur le Mont-Royal en 2011

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

7 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Calendrier mondial UCI 240e[11] 218e[12]
UCI World Tour 197e[13]
UCI Asia Tour 33e[14] 35e[15] 7e[16] 18e[17] nc[18] 7e[19] 242e[20] 29e[21] 67e[22]
UCI Europe Tour 448e[23] 220e[24] 269e[25] 409e[26] 416e[27] 102e[28] 152e[29] 377e[30]
UCI Oceania Tour 46e[31] 6e[32]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Big expectations follow Arashiro to Le Tour de Langkawi, cyclingnews.com, 9 février 2008
  2. New Japanese team presented, cyclingnews.com, 6 mars 2006
  3. Arashiro and Beppu complete their maiden Tours, cyclingnews.com, 26 juillet 2009
  4. Kisso Kawamuro (engagé en 1926 et 1927) et Daisuke Imanaka (1996) ont été les premiers participants japonais mais ne sont pas parvenus au bout de la course
  5. (en) « Motivated Arashiro makes breakaway succeed », sur cyclingnews.com,
  6. Y. Arashiro gagne le Tour du Limousin, Le Figaro, 17 août 2012.
  7. « Fracture pour Arashiro, Pierre Rolland au Tour de Romandie », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  8. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 15 octobre 2015)
  9. « Fracture du fémur pour Arashiro », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  10. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 21 septembre 2016)
  11. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  15. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  16. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  17. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  18. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  24. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  25. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  30. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  31. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  32. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :