Tour de l'Ain 2010

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de l'Ain 2010
Tour de l'Ain 2010 - final - bilan.jpg

Les lauréats du Tour de l'Ain 2010

Généralités
Course
Étapes
5
Date
10 août - 14 août
Distance
576,8 kilomètres
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
108
Coureurs à l'arrivée
90
Vitesse moyenne
41,65 km/h
Résultats
Vainqueur
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 22e édition de la course cycliste Tour de l'Ain a eu lieu du 10 au 14 août 2010. La course compte au classement de l'UCI Europe Tour 2010.

La victoire finale est revenue à l'Espagnol Haimar Zubeldia.

Les étapes[modifier | modifier le code]

Pour la première fois depuis 2001, le Tour de l'Ain se dispute sur cinq jours de course[1]. Ce jour supplémentaire permet la mise en place d'un prologue. Il se déroule dans la commune d'Ambérieu-en-Bugey sur la distance de trois kilomètres. La topographie des deux premières étapes qui relient Lagnieu à Saint-Vulbas et Villars-les-Dombes à Trévoux est relativement plane, contrairement aux deux dernières, entre Montmerle-sur-Saône et Arbent puis Culoz et Belley qui sont constituées de plusieurs ascensions. 576,8 kilomètres sont à parcourir pour les coureurs avec l'ascension des 20,5 kilomètres du col du Grand Colombier jugé comme l'un des plus durs de France[2].

Détail Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 10 août Ambérieu-en-Bugey - Ambérieu-en-Bugey 3,0 Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia
1re étape 11 août Lagnieu - Saint-Vulbas 144,4 Drapeau : France Stéphane Poulhiès Drapeau : France Romain Feillu
2e étape 12 août Le Parc des oiseaux, Villars-les-Dombes - Trévoux, Saône Vallée 138,8 Drapeau : France Romain Feillu Drapeau : France Romain Feillu
3e étape 13 août Montmerle-sur-Saône, 3 Rivières - Arbent, Plastics Vallée Oyonnax 164,5 Drapeau : France Maxime Bouet Drapeau : France Tony Gallopin
4e étape 14 août Culoz, Col du Grand Colombier - Belley 126,1 Drapeau : Pays-Bas Wout Poels Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia

La course[modifier | modifier le code]

Prologue[modifier | modifier le code]

Contrairement aux années précédentes, un prologue est mis en place pour l'édition 2010 du Tour de l'Ain[3]. D'une longueur de trois kilomètres, celui-ci est entièrement tracé dans la commune d'Ambérieu-en-Bugey. Le premier kilomètre de l'épreuve est descendant suivi d'un kilomètre et demi sur une zone plane puis 500 mètres montants[4].

Haimar Zubeldia vainqueur du prologue.

Haimar Zubeldia[5] remporte l'épreuve et devient le premier leader de la course. Il devance au classement Wilco Kelderman de neuf millièmes de seconde puis Laurent Mangel[6].

Classement du prologue[6]
Coureur Pays Équipe Temps Moyenne
1 Haimar Zubeldia Drapeau de l'Espagne Espagne RadioShack en 3 min 38,49 s 49,43 km/h
2 Wilco Kelderman Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank Continental + 0,08 s
3 Laurent Mangel Drapeau de la France France Saur-Sojasun 0,31 s
4 Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 0,60 s
5 Matthieu Boulo Drapeau de la France France Roubaix Lille Métropole 1,02 s
6 Tony Gallopin Drapeau de la France France Cofidis 1,48 s
7 Moreno Hofland Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Rabobank Continental 1,61 s
8 Tejay van Garderen Drapeau des États-Unis États-Unis Columbia-HTC 1,81 s
9 Romain Feillu Drapeau de la France France Vacansoleil 2,14 s
10 Steve Morabito Drapeau de la Suisse Suisse BMC Racing 3,13 s

1re étape[modifier | modifier le code]

Trois des quatre échappés de la première étape traversant Gevrieux.

La première étape a eu lieu entre Lagnieu et Saint-Vulbas sur une distance de 144,4 kilomètres[7]. Une seule difficulté est proposée aux coureurs, il s'agit du col de Fay situé à 25 kilomètres de l'arrivée[8].

Dès le départ, des attaques ont lieu et quatre coureurs se retrouvent échappés au quatorzième kilomètre. Avant d'être repris l'un d'entre eux, Geoffrey Soupe, sort seul. Trois autres coureurs, Julien Loubet, Ronan Racault et Chris Barton, le rejoignent et constituent la longue échappée du jour[9]. Le groupe reste lié jusque dans la montée du col de Fay où Ronan Racault et Chris Barton ne suivent pas le rythme. Geoffrey Soupe parvient également à distancer Julien Loubet pour franchir le col en tête et ainsi devenir leader du classement de la montagne. Mais sous l'impulsion de l'équipe Saur-Sojasun et malgré le retour de Francisco Pérez dans le final de l'étape, les deux coureurs sont repris à un kilomètre et demi de l'arrivée. Stéphane Poulhiès s'adjuge la victoire d'étape[10] devant Romain Feillu. Ainsi, grâce aux six secondes de bonifications accordées au second de l'étape, il devient le nouveau leader du classement général avec quatre secondes d'avance sur Haimar Zubeldia.

Classement de l'étape[11]
Coureur Pays Équipe Temps Bonification
1 Stéphane Poulhiès Drapeau de la France France Saur-Sojasun en 3 h 22 min 09 s 10 s
2 Romain Feillu Drapeau de la France France Vacansoleil + m.t. 6 s
3 Jean-Lou Paiani Drapeau de la France France Équipe de France espoir m.t. 4 s
4 Romain Hardy Drapeau de la France France Bretagne-Schuller m.t.
5 Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto m.t.
6 Laurent Mangel Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t.
7 Maxime Bouet Drapeau de la France France AG2R La Mondiale m.t.
8 Gaël Malacarne Drapeau de la France France Bretagne-Schuller m.t.
9 Karsten Kroon Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas BMC Racing m.t.
10 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France Caisse d'Épargne m.t.

2e étape[modifier | modifier le code]

L'équipe Cofidis lors de la présentation dans l'arène de spectacle du Parc des oiseaux.

La seconde étape est une étape de plaine courue sur 134,7 kilomètres. Le départ est donné devant le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes et l'arrivée à Trévoux, commune limitrophe du département du Rhône. La seule côte répertoriée au Grand-prix de la montagne se situe au kilomètre 38,2 à Saint-Martin-du-Mont[12]. Il s'agit d'une côte de quatrième catégorie. Un sprint intermédiaire attribuant des points au classement du meilleur sprinteur est mis en place à Neuville-sur-Ain au kilomètre 33,3.

Durant l'étape, trois coureurs sont échappés à partir du vingtième kilomètre. Il s'agit de Aleksejs Saramotins, Thomas Voeckler et Yevgeniy Sladkov[13]. Cependant, l'étape étant propice à une arrivée groupée, les équipes de sprinteur, notamment celle du maillot jaune, ne permettent pas à ces coureurs prendre suffisamment d'avance pour espérer gagner l'étape. Le dernier rescapé de l'échappée, Aleksejs Saramotins, est repris à un kilomètre de l'arrivée. Romain Feillu, deuxième la veille, gagne et conforte sa première place au classement général[14].

Classement de l'étape[15]
Coureur Pays Équipe Temps Bonification
1 Romain Feillu Drapeau de la France France Vacansoleil en 3 h 02 min 10 s 10 s
2 Steve Chainel Drapeau de la France France Bouygues Telecom + 1 6 s
3 Tony Gallopin Drapeau de la France France Cofidis m.t. 4 s
4 Nacer Bouhanni Drapeau de la France France FDJ m.t.
5 John Murphy Drapeau des États-Unis États-Unis BMC Racing m.t.
6 Fabien Bacquet Drapeau de la France France BigMat-Auber 93 m.t.
7 Stéphane Poulhiès Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t.
8 Fumiyuki Beppu Drapeau du Japon Japon RadioShack m.t.
9 Kalle Kriit Drapeau de l'Estonie Estonie Cofidis m.t.
10 Romain Hardy Drapeau de la France France Bretagne-Schuller m.t.

3e étape[modifier | modifier le code]

Victoire attribuée à Maxime Bouet, premier du peloton.

La troisième étape est la plus longue de cette édition du Tour de l'Ain. Elle comporte 164,5 kilomètres entre Montmerle-sur-Saône et Arbent et se décompose en deux parties. La première avec le départ de la Dombes et la traversée de la Bresse est relativement plane puis les premiers contrefort des monts du Jura avec l'arrivée dans le Haut-Bugey possède un relief plus montagneux. Cinq côtes sont aux programmes, elles sont toutes situées dans les 70 derniers kilomètres[16]. Les deux premières côtes franchies sont de troisième catégorie, puis le col du Berthiand, placé à 28 kilomètres de l'arrivée est de première catégorie. Les deux dernières ascensions sont classées en deuxième puis quatrième catégorie.

Comme la veille, trois coureurs sont échappés. Il s'agit de Benoît Daeninck, Jean-Marc Bideau et Cyril Bessy[17]. Le groupe parvient à prendre plus de quatre minutes d'avance, mais l'écart se réduit lorsque les premières difficultés débutent et l'échappée est terminée à quatre kilomètres de l'arrivée. Le suisse Steve Morabito parvient à s'extirper du peloton à deux kilomètres de l'arrivée et franchir la ligne d'arrivée en tête, mais est déclassé pour n'avoir pas respecter le sens de franchissement d'un carrefour giratoire dans les derniers kilomètres[18]. Maxime Bouet, premier du peloton est désigné vainqueur de l'étape. Tony Gallopin termine troisième et devient le nouveau leader du classement général[19].

Classement de l'étape[20]
Coureur Pays Équipe Temps Bonification
1 Maxime Bouet Drapeau de la France France AG2R La Mondiale en 4 h 09 min 55 s 10 s
2 Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto + m.t. 6 s
3 Tony Gallopin Drapeau de la France France Cofidis m.t. 4 s
4 Romain Hardy Drapeau de la France France Bretagne-Schuller m.t.
5 Christophe Le Mével Drapeau de la France France FDJ m.t.
6 Arnold Jeannesson Drapeau de la France France Caisse d'Épargne m.t.
7 Thierry Hupond Drapeau de la France France Skil-Shimano m.t.
8 Fabrice Jeandesboz Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t.
9 Wout Poels Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil m.t.
10 Hubert Dupont Drapeau de la France France AG2R La Mondiale m.t.

4e étape[modifier | modifier le code]

L'équipe Cofidis impose le tempo derrière les échappées au début du col du Grand Colombier.
Victoire de Wout Poels devant David Moncoutié.

La dernière étape a lieu entre Culoz et Belley sur une distance de 126,1 kilomètres. La première partie de l'étape tracé dans le Bas-Bugey ne comporte pas de difficulté[21]. Après le passage du sprint intermédiaire d'Artemare est placée l'ascension de la côte de Champagne-en-Valromey classée en troisième catégorie puis le col classé hors catégorie du Grand Colombier placé 35 kilomètres de l'arrivée et qui constitue la dernière difficulté de la course.

À l'arrivée, un groupe de quatre coureurs se présente pour le sprint. Wout Poels gagne l'étape devant David Moncoutié et Thibaut Pinot[22]. Quatrième de l'étape, Haimar Zubeldia ne reçoit pas de bonification de temps contrairement à Wouter Poels qui récupère dix secondes. Au classement général, les deux hommes se retrouvent dans la même seconde, et sont départagés grâce au temps enregistré durant le prologue[23]. Haimar Zubeldia est donc déclaré vainqueur du Tour de l'Ain 2010 pour deux dixièmes de seconde.

Classement de l'étape[24]
Coureur Pays Équipe Temps Bonification
1 Wout Poels Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Vacansoleil en 3 h 15 min 39 s 10 s
2 David Moncoutié Drapeau de la France France Cofidis + m.t. 6 s
3 Thibaut Pinot Drapeau de la France France FDJ m.t. 4 s
4 Haimar Zubeldia Drapeau de l'Espagne Espagne RadioShack m.t.
5 Fabrice Jeandesboz Drapeau de la France France Saur-Sojasun 3 s
6 Johann Tschopp Drapeau de la Suisse Suisse Bouygues Telecom m.t.
7 Thierry Hupond Drapeau de la France France Skil-Shimano 5 s
8 Jérôme Coppel Drapeau de la France France Saur-Sojasun m.t.
9 Greg Van Avermaet Drapeau de la Belgique Belgique Omega Pharma-Lotto 28 s
10 Maxime Méderel Drapeau de la France France BigMat-Auber 93 38 s

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[25]
1. Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia RadioShack 13 h 44 min 32 s
2. Drapeau : Pays-Bas Wout Poels Vacansoleil + 0,2 s
3. Drapeau : France David Moncoutié Cofidis 5 s
4. Drapeau : États-Unis Tejay van Garderen Columbia-HTC 7 s
5. Drapeau : France Thibaut Pinot FDJ 10 s
6. Drapeau : France Jérôme Coppel Saur-Sojasun 11 s
7. Drapeau : France Fabrice Jeandesboz Saur-Sojasun 13 s
8. Drapeau : Suisse Johann Tschopp Bouygues Telecom 19 s
9. Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet Omega Pharma-Lotto 23 s
10. Drapeau : France Tony Gallopin Cofidis 31 s
Maillot jaune : Haimar Zubeldia


Classement par points[26]
1. Drapeau : France Romain Feillu Vacansoleil 47
2. Drapeau : Belgique Greg Van Avermaet Omega Pharma-Lotto 47
3. Drapeau : France Maxime Bouet AG2R La Mondiale 38
4. Drapeau : France Romain Hardy Bretagne-Schuller 38
5. Drapeau : France Tony Gallopin Cofidis 37
6. Drapeau : Pays-Bas Wout Poels Vacansoleil 35
7. Drapeau : Espagne Haimar Zubeldia RadioShack 31
8. Drapeau : France David Moncoutié Cofidis 20
9. Drapeau : France Fabrice Jeandesboz Saur-Sojasun 20
10. Drapeau : France Thibaut Pinot FDJ 17
Maillot vert : Romain Feillu


Classement de la montagne[27]
1. Drapeau : France Benoît Daeninck Roubaix Lille Métropole 39
2. Drapeau : Pays-Bas Wout Poels Vacansoleil 31
3. Drapeau : France Thibaut Pinot FDJ 21
4. Drapeau : France Jean-Marc Bideau Bretagne-Schuller 20
5. Drapeau : France Cédric Pineau Roubaix Lille Métropole 15
6. Drapeau : France David Moncoutié Cofidis 11
7. Drapeau : France Geoffrey Soupe Équipe de France espoir 10
8. Drapeau : Suisse Johann Tschopp Bouygues Telecom 10
9. Drapeau : France Arnaud Courteille Équipe de France espoir 10
10. Drapeau : États-Unis Tejay van Garderen Columbia-HTC 7
Maillot à pois : Benoît Daeninck


Classement du meilleur jeune[28]
1. Drapeau : États-Unis Tejay van Garderen Columbia-HTC 13 h 44 min 39 s
2. Drapeau : France Thibaut Pinot FDJ + 3 s
3. Drapeau : France Tony Gallopin Cofidis 24 s
4. Drapeau : Pays-Bas Wilco Kelderman Rabobank Continental 31 s
5. Drapeau : France Romain Hardy Bretagne-Schuller 43 s
6. Drapeau : France Thomas Bonnin Équipe de France espoir 47 s
7. Drapeau : France Thomas Damuseau Skil-Shimano 6 min 31 s
8. Drapeau : France Yoann Barbas Équipe de France espoir 6 min 39 s
9. Drapeau : France Romain Bardet Équipe de France espoir 7 min 21 s
10. Drapeau : France Matthieu Boulo Roubaix Lille Métropole 8 min
Maillot blanc : Tejay van Garderen


Classement par équipes[29]
1. Drapeau : France AG2R La Mondiale 41 h 20 min 06 s
2. Drapeau : Pays-Bas Vacansoleil + 38 s
3. Drapeau : France Cofidis 45 s
4. Drapeau : États-Unis RadioShack 50 s
5. Drapeau : France FDJ 1 min 14 s
6. Drapeau : Belgique Omega Pharma-Lotto 3 min 13 s
7. Drapeau : Espagne Caisse d'Épargne 6 min 19 s
8. Drapeau : France Équipe de France espoir 7 min 25 s
9. Drapeau : Pays-Bas Skil-Shimano 9 min 51 s
10. Drapeau : France BigMat-Auber 93 11 min 15 s
Meilleure équipe : AG2R La Mondiale

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général
Jersey yellow.svg
Maillot jaune
Classement par points
Jersey green.svg
Maillot vert
Classement de la montagne
Jersey white dots on red.svg
Maillot à pois
Classement du meilleur jeune
Jersey white.svg
Maillot blanc
Classement par équipes Prix de la combativité
P Haimar Zubeldia Haimar Zubeldia Haimar Zubeldia Haimar Zubeldia Wilco Kelderman Rabobank Continental Haimar Zubeldia
1 Stéphane Poulhiès Romain Feillu Stéphane Poulhiès Geoffrey Soupe HTC-Columbia Geoffrey Soupe
2 Romain Feillu Romain Feillu Tony Gallopin Vacansoleil
3 Maxime Bouet Tony Gallopin Benoît Daeninck Benoît Daeninck
4 Wout Poels Haimar Zubeldia Tejay van Garderen AG2R La Mondiale Jérôme Coppel
Classements finals Haimar Zubeldia Romain Feillu Benoît Daeninck Tejay van Garderen AG2R La Mondiale Jérôme Coppel

Les coureurs engagés[modifier | modifier le code]

Dix-huit équipes sont invitées pour cette édition du Tour de l'Ain[30] ce qui représente un peloton de 108 coureurs. Rein Taaramäe le tenant du titre n'est pas engagé pour cette édition. Cependant quelques coureurs font office de favori[2] comme Haimar Zubeldia, Steve Morabito, Marco Pinotti ou Tejay van Garderen. Quelques coureurs français sont également désignés comme tête d'affiche à l'instar des coureurs de la Cofidis David Moncoutié et Damien Monier ou encore le champion de France Thomas Voeckler. Christophe Le Mével, Maxime Bouet, Cyril Dessel, John Gadret, Jérôme Coppel et Brice Feillu en complètent la liste.

Cofidis
FDJ
AG2R La Mondiale
HTC-Columbia
Caisse d'Épargne
Omega Pharma-Lotto
RadioShack
BBox Bouygues Telecom
Saur-Sojasun
BMC Racing Team
Skil-Shimano
Vacansoleil
BigMat-Auber 93
Bretagne-Schuller 
Roubaix Lille Métropole 
Rabobank Continental
Équipe nationale de France
Équipe nationale du Kazakhstan

(A: Abandon; NP: Non partant; HD: Hors délais.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « De retour à 5 jours ! », sur http://www.tourdelain.com/,‎ (consulté le 13 août 2010).
  2. a et b « Présentation du Tour de l'Ain », sur http://www.velo101.com/ (consulté le 14 août 2010).
  3. « Prologue - Mardi 10 août », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 11 août 2010).
  4. [PDF] « Profil du prologue », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 11 août 2010).
  5. « Zubelbia premier leader », sur http://www.eurosport.fr/,‎ (consulté le 11 août 2010).
  6. a et b [PDF] « Classement de l'étape - prologue Ambérieu », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 11 août 2010).
  7. « Étape 1 : mercredi 11 août 2010 », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 11 août 2010).
  8. [PDF] « Profil de l'étape 1 », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 11 août 2010).
  9. « Quatre questions à Geoffrey Soupe », sur http://www.directvelo.com/ (consulté le 11 août 2010).
  10. « Poulhies au sprint », sur http://www.lequipe.fr/ (consulté le 11 août 2010).
  11. [PDF] « Classement de l'étape Lagnieu - Saint-Vulbas », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 12 août 2010).
  12. [PDF] « Profil de l'étape 1 », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 12 août 2010).
  13. « Tour de l'Ain: encore Romain Feillu », sur http://www.lyonpremiere.info/ (consulté le 13 août 2010).
  14. « Feillu au sprint », sur http://www.lequipe.fr/ (consulté le 13 août 2010).
  15. [PDF] « Classement de l'étape Villars-les-Dombes - Trévoux », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 13 août 2010).
  16. [PDF] « Profil de l'étape 3 », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 13 août 2010).
  17. « Bouet et Gallopin numéros Ain ! », sur http://www.velo101.com/ (consulté le 13 août 2010).
  18. « 3e étape : Maxime Bouet (AG2R) vainqueur », sur http://www.leparisien.fr/ (consulté le 13 août 2010).
  19. [PDF] « Classement général à l'issue de la troisième étape », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 13 août 2010).
  20. [PDF] « Classement de l'étape Montmerle-sur-Saône - Arbent », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 13 août 2010).
  21. « Étape 4 - le parcours », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  22. « Haimar Zubeldia vainqueur final », sur http://www.cyclismactu.net/ (consulté le 14 août 2010).
  23. « 4e et dernière étape : victoire de l'Espagnol Zubeldia », sur http://www.leparisien.fr/ (consulté le 14 août 2010).
  24. [PDF] « Classement de l'étape Culoz - Belley », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  25. [PDF] « Classement général final », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  26. [PDF] « Classement par points final », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  27. [PDF] « Classement de la montagne final », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  28. [PDF] « Classement final du meilleur jeune », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  29. [PDF] « Classement final de la meilleure équipe », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 14 août 2010).
  30. « Les équipes 2010 », sur http://www.tourdelain.com/ (consulté le 7 août 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :