Sonny Colbrelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sonny Colbrelli
Image dans Infobox.
Sonny Colbrelli lors du Grand Prix de Denain 2016
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
08.2010-12.2010Colnago-CSF (stagiaire)
08.2011-12.2011Colnago-CSF (stagiaire)
2012Colnago-CSF Inox
2013Bardiani Valvole-CSF Inox
2014-2016Bardiani CSF
2017-2019Bahrain-Merida
2020Bahrain-McLaren
2021-Bahrain Victorious
Principales victoires

Sonny Colbrelli (né le , à Casto, dans la province de Brescia, en Lombardie) est un coureur cycliste italien, membre de l'équipe Bahrain Victorious. Professionnel depuis 2012, son profil atypique de sprinteur-puncheur lui permet de briller sur de nombreuses courses, notamment les classiques. Durant sa carrière, il a remporté Paris-Roubaix en 2021, le championnat d'Europe et le championnat d'Italie en 2021, le Benelux Tour en 2021, ainsi que plusieurs courses d'un jour du calendrier italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sonny Colbrelli naît le , à Casto, dans la province de Brescia, en Lombardie. Il commence le cyclisme à dix ans environ, en catégorie giovanissimi G5, au Team Valle Sabbia. Il reste membre de ce club jusqu'en catégorie junior[1]. En catégorie espoirs, de 2009 à 2011, il court chez Zalf Désirée Fior. Il prend la sixième place du championnat du monde sur route espoirs 2010. En 2010 et 2011, il est stagiaire au sein de l'équipe professionnelle Colnago-CSF, qui le recrute en 2012.

2012 - 2016 : les débuts professionnels avec Bardiani CSF[modifier | modifier le code]

En 2012 Sonny Colbrelli fait ses débuts professionnels avec l'équipe Bardiani CSF dès janvier avec le Tour de San Luis[2]. Durant cette année, il termine deuxième de la Coppa Bernocchi derrière son coéquipier Sacha Modolo.

En 2014, il prend la sixième place de Milan-San Remo avant d'obtenir son premier succès professionnel lors de 2e étape du Tour de Slovénie après plusieurs podiums dans d'autres courses. Colbrelli figure parmi une liste de onze coureurs sélectionnés pour la course en ligne des championnats du monde 2014[3]. En fin d'année il prolonge le contrat qui le lie à son équipe[4].

Au cours de la saison 2015 le coureur italien doit attendre l'été et la première étape du Tour du Limousin pour engranger sa première victoire de l'année à Limoges devant le Palais des Sports de Beaublanc. Il remporte par la suite le classement général de l'épreuve française puis le Grand Prix Bruno Beghelli. Il est également troisième du Tour du Piémont à l'automne. Initialement présélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond, Colbrelli n'est pas dans la sélection finale italienne de neuf coureurs. Il est néanmoins présent aux États-Unis comme remplaçant pour cette épreuve[5].

En 2016 il gagne le Grand Prix de Lugano au premier semestre. Durant l'été il court en France et s'adjuge les deux dernières étapes du Tour du Limousin[6]ainsi qu'une étape du Tour du Poitou-Charentes. En Italie il gagne en l'espace de quelques jours la Coppa Agostini, la Coppa Sabatini puis la course des Trois vallées varésines[7].

Depuis 2017 : le World Tour avec Bahrain-Merida[modifier | modifier le code]

Au mois de septembre 2016 il s'engage avec la formation Bahrain-Merida[8]. Il rejoint plusieurs de ses compatriotes au sein de cette nouvelle équipe dont Vincenzo Nibali qui doit en être un des fers de lance. Il remporte sa première victoire sous le maillot de sa nouvelle formation lors de la seconde étape de Paris-Nice.

Son arrivée dans une équipe World Tour lui permet de disputer un plus grand nombre de classiques, et en l'absence du leader Heinrich Haussler, blessé, une grande liberté lui est offerte sur ces courses. Il s'impose sur la Flèche brabançonne et obtient plusieurs places d'honneur : septième du Grand Prix E3, neuvième de l'Amstel Gold Race, dixième du Tour des Flandres, treizième de Milan-San Remo et de Gand-Wevelgem. Après ce début de saison réussi, il prend part au Tour de Romandie, au Critérium du Dauphiné et au Tour de Slovénie, où il obtient de nouvelles places d'honneur, puis son premier Tour de France. Deux fois sixième d'étape, il dira y avoir souffert de la chaleur. En fin de saison, il s'illustre à nouveau lors des classiques, en World Tour avec une troisième place à la Bretagne Classic et une dixième place au Grand Prix de Québec, et en Italie où il gagne la Coppa Bernocchi et monte sur le podium du Grand Prix Bruno Beghelli et de la Coppa Sabatini. Il dispute à nouveau le championnat du monde sur route, mais ne s'y trouve pas dans un « bon jour » (59e).

En 2018, Colbrelli est récompensé des résultats obtenus en 2017 en se voyant attribuer un rôle de leader sur les classiques au parcours accidenté, notamment le Tour des Flandres et Milan-San Remo[9]. En août, il termine quatorzième du championnat d'Europe sur route à Glasgow[10]. Il remporte en octobre 2019 le Grand Prix Beghelli[11].

En août 2020, il se classe troisième du championnat d'Italie sur route[12] puis participe au Tour de France en tant qu'équipier de Mikel Landa.

Sonny Colbrelli au Mont Ventoux lors du Tour de France 2021
Sonny Colbrelli au Mont Ventoux lors du Tour de France 2021.

En 2021, en début de saison, il se classe notamment 6e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, 8e de Milan-San Remo et 4e de Gand-Wevelgem. Il remporte la 2e étape ainsi que le classement par points du Tour de Romandie. Par la suite, il remporte la 3e étape du Critérium du Dauphiné.

Il remporte le titre de champion d'Italie. Sur le Tour de France, il se classe 3e à Tignes et 2e à Saint-Gaudens. En fin de saison, il gagne le Tour de Benelux, le titre de champion d'Europe puis Paris-Roubaix à sa première participation.

Profil[modifier | modifier le code]

Il a un profil de sprinteur à l'aise sur des parcours vallonnés et est endurant[13]. Il ambitionne de remporter Milan-San Remo, une course qui peut correspondre à ses capacités[14]. Faisant partie des rares sprinteurs qui passent relativement bien les bosses, ce qui fait de lui un puncheur-sprinteur, le Tour de France 2021 a révélé en lui de nouvelles aptitudes de grimpeur, ceci étant notamment dû à une perte de poids de 3 kilos.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

5 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI America Tour 300e[15] 393e[16] 139e[17]
UCI Asia Tour 99e[18] 347e[19] 133e[20] nc[21]
UCI Europe Tour 314e[22] 165e[23] 147e[24] 59e[25] 2e[26] 11e[27]
UCI Oceania Tour 28e[28]
Légende : nc = non classé

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Yes we like...Sonny Colbrelli », sur allezandy.blogspot.fr, (consulté le )
  2. (it) « Sonny Colbrelli "Il mio 2012 merita un bel 7" », sur ciclismoweb.net
  3. (en) Stephen Farrand, « Nibali, Visconti and Aru confirmed for Italian team for World Championships », sur cyclingnews.com,
  4. « Transfert - Sonny Colbrelli reste chez Bardiani-CSF », sur cyclismactu.fr, (consulté le )
  5. (en) « News shorts: Italy name their nine-man team, Keukeleire extends with Orica-GreenEdge », sur cyclingnews.com,
  6. Alexandre Mignot, « Tour du Limousin : Colbrelli bisse, Rosskopf résiste », sur cyclingpro.net, (consulté le )
  7. « L'actu du 16 septembre », sur velo101.com, (consulté le )
  8. « le journal des transferts », (consulté le )
  9. (en) « Colbrelli targets major Classics win in 2018 », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  10. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le )
  11. « L'Équipe - L'actualité du sport en continu. », sur L'Équipe (consulté le )
  12. « Championnat d'Italie (CN) - Le titre pour Nizzolo », sur velo-club.net, (consulté le )
  13. « Mémorial Marco Pantani — Colbrelli prend sa chance », sur velo101.com,
  14. Xavier Colombani, « Le Top 10 des coureurs italiens », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  15. (en) « UCI America Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  16. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  17. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  18. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  19. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  21. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  24. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  27. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  28. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :