Saison 2017 de l'équipe cycliste Bahrain-Merida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bahrain-Merida 2017
Logo Bahrain-Merida 2017.jpg
Généralités
Équipe
Code UCI
TBMVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Pays
Sport
Effectif
30 (dont 3 stagiaires)Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Directeurs sportifs
Sponsors
Bahreïn, Merida Bikes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
11Voir et modifier les données sur Wikidata

La saison 2017 de l'équipe cycliste Bahrain-Merida est la première de cette équipe.

Préparation de la saison 2017[modifier | modifier le code]

Sponsors et financement de l'équipe[modifier | modifier le code]

Le budget de Bahrain-Merida pour cette saison est estimé à 15 à 18 millions d'euros[1]. L'équipe est financée principalement par un consortium d'entreprises bahreïniennes, la plus importante étant la Bahrain Petroleum Company (en) (BAPCO)[1], qui se sont engagées pour trois ans[2]. L'intention du prince Nasser ben Hamed Al Khalifa de créer ou reprendre une équipe cycliste financée par le royaume du Bahreïn a été annoncée en début d'année 2016, et la famille royale Al Khalifa a officialisé en juillet 2016 son soutien ainsi que le lancement de l'équipe en 2017[3],[4]. Selon le manager général de Brent Copeland, l'objectif est de faire connaître Bahreïn « en termes de tourisme et de responsabilité sociale », et de faire découvrir la pratique du cyclisme aux Bahreïniens[2].

L'entreprise taïwanaise Merida Bikes (en) est sponsor-titre et fournisseur de cycles[4]. Les coureurs roulent ainsi sur les modèles Reacto, Scultura et Warp de Merida[5].

Le maillot de l'équipe, créé par la société Sportful, est majoritairement rouge, afin de rappeler la couleur du drapeau de Bahreïn. Une bande noire traverse le torse. Les manches sont bleu marine, et arborent une ligne verte en référence la marque Merida[6],[7].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

Cette saison étant la première de l'équipe Bahrain-Merida, les coureurs sont, en conséquence, tous nouveaux. Dès sa première saison l'équipe frappe fort sur le marché des transferts en faisant signer la star italienne Vicenzo Nibali.

Objectifs[modifier | modifier le code]

L'objectif de l'équipe pour une première saison est de se faire une place au sein du peloton UCI World Tour. Vincenzo Nibali arrive de chez Astana avec qui il a remporté le Tour d'Italie 2016. L'italien défendra son titre et rêve de remporter la centième édition du Giro. Afin de réaliser cet objectif il envisage de renoncer aux Classiques.[8]

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

L'équipe Bahrain-Merida commence sa saison en janvier, en Australie, avec le Tour Down Under, première épreuve UCI World Tour de l'année. Giovanni Visconti et le sprinteur Niccolò Bonifazio y sont les leaders. Ils sont accompagnés d'Ondřej Cink, Janez Brajkovič, Tsgabu Grmay, Chun Kai Feng et Yukiya Arashiro[9]. Troisième de la troisième étape derrière Caleb Ewan et Peter Sagan, Niccolò Bonifazio offre à l'équipe son premier podium[10],[11].

Les coureurs de Bahrain-Merida au Tour de San Juan.

Vincenzo Nibali commence sa saison fin-janvier en Argentine, au Tour de San Juan. Valerio Agnoli, Manuele Boaro, Ramūnas Navardauskas, Kanstantsin Siutsou et Franco Pellizotti l'y accompagnent. Ces six coureurs forment un premier « noyau » de la sélection de Bahrain-Merida pour le Tour d'Italie et sont réunis dès le début d'année pour cet objectif[12]. Ramūnas Navardauskas remporte la troisième étape de cette course, un contre-la-montre. C'est la première victoire de l'équipe Bahrain-Merida[13]. Navardauskas occupe la première place du classement général pendant deux jours. Il est détrôné par Bauke Mollema lors de l'« étape-reine », dont Nibali prend la dixième place[14], et termine septième du classement général, devant Nibali huitième. Bahrain-Merida remporte le classement par équipes.

Coureurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Cycliste Date de naissance Nationalité Équipe 2016
Valerio Agnoli Drapeau de l'Italie Italie Astana
Yukiya Arashiro Drapeau du Japon Japon Lampre-Merida
Manuele Boaro Drapeau de l'Italie Italie Tinkoff
Grega Bole Drapeau de la Slovénie Slovénie Nippo-Vini Fantini
Niccolò Bonifazio Drapeau de l'Italie Italie Trek-Segafredo
Borut Božič Drapeau de la Slovénie Slovénie Cofidis
Janez Brajkovič Drapeau de la Slovénie Slovénie UnitedHealthcare
Ondřej Cink Drapeau de la République tchèque République tchèque Multivan Merida Biking (VTT)
Sonny Colbrelli Drapeau de l'Italie Italie Bardiani CSF
Chun Kai Feng Drapeau : Taipei chinois Taipei chinois Lampre-Merida
Iván García Drapeau de l'Espagne Espagne Klein Constantia
Enrico Gasparotto Drapeau de l'Italie Italie Wanty-Groupe Gobert
Tsgabu Grmay Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie Lampre-Merida
Heinrich Haussler Drapeau de l'Australie Australie IAM
Jon Ander Insausti Drapeau de l'Espagne Espagne Euskadi Basque Country-Murias
Ion Izagirre Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar
Javier Moreno Drapeau de l'Espagne Espagne Movistar
Ramūnas Navardauskas Drapeau de la Lituanie Lituanie Cannondale-Drapac
Antonio Nibali Drapeau de l'Italie Italie Nippo-Vini Fantini
Vincenzo Nibali Drapeau de l'Italie Italie Astana
Domen Novak Drapeau de la Slovénie Slovénie Adria Mobil
Franco Pellizotti Drapeau de l'Italie Italie Androni Giocattoli-Sidermec
David Per Drapeau de la Slovénie Slovénie Adria Mobil
Luka Pibernik Drapeau de la Slovénie Slovénie Lampre-Merida
Kanstantsin Siutsou Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Dimension Data
Giovanni Visconti Drapeau de l'Italie Italie Movistar
Meiyin Wang Drapeau de la République populaire de Chine Chine Wisdom-Hengxiang
Stagiaire Date de naissance Nationalité Équipe 2017
Andrea Garosio Drapeau de l'Italie Italie Colpack
Mark Padun Drapeau de l'Ukraine Ukraine Colpack
Andrea Toniatti Drapeau de l'Italie Italie Colpack

Encadrement[modifier | modifier le code]

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Avec onze victoires, Bahrain-Merida est l'équipe World Tour ayant le moins gagné en 2017[15],[16]. Elle termine à la quatorzième place du classement par équipe de l'UCI World Tour.

Les meilleurs résultats sont venus de Vincenzo Nibali, leader autour duquel l'équipe a été construite. Vainqueur à quatre reprises, il s'impose notamment sur le Tour de Lombardie en fin de saison, se classe deuxième du Tour d'Espagne et troisième du Tour d'Italie[15],[16], et termine à la cinquième place de l'UCI World Tour.

Victoires[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgVictoires
Date Course Pays Classe Vainqueur
25 janv. 3e étape du Tour de San Juan ARG Argentine 2.1 LTU Ramūnas Navardauskas
6 mars 2e étape, Paris-Nice FRA France 2.UWT ITA Sonny Colbrelli
12 avr. Flèche brabançonne BEL Belgique 1.HC ITA Sonny Colbrelli
23 avr. Classement général, Tour de Croatie CRO Croatie 2.1 ITA Vincenzo Nibali
23 mai 16e étape du Tour d'Italie ITA Italie 2.UWT ITA Vincenzo Nibali
28 mai 8e étape du Tour du Japon JPN Japon 2.1 ESP Jon Ander Insausti
23 juin Contre-la-montre masculin aux championnats d'Éthiopie de cyclisme sur route ETH Éthiopie CN ETH Tsgabu Grmay
21 août 3e étape du Tour d'Espagne FRA France 2.UWT ITA Vincenzo Nibali
14 sept. Coppa Bernocchi ITA Italie 1.1 ITA Sonny Colbrelli
30 sept. Tour d'Émilie ITA Italie 1.HC ITA Giovanni Visconti
7 oct. Tour de Lombardie ITA Italie 1.UWT ITA Vincenzo Nibali

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Les tableaux suivants représentent les résultats de l'équipe dans les principales courses du calendrier international (les cinq classiques majeures et les trois grands tours). Pour chaque épreuve est indiqué le meilleur coureur de l'équipe, son classement ainsi que les accessits glanés par Bahrain-Merida sur les courses de trois semaines.

Classiques[modifier | modifier le code]

Classique Milan-San Remo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
Coureur (classement) Sonny Colbrelli (13e) Sonny Colbrelli (10e) Niccolò Bonifazio (89e) Ion Izagirre (5e) Vincenzo Nibali (1er)

Grands tours[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie Tour de France Tour d'Espagne
Coureur (classement) Vincenzo Nibali (3e) Janez Brajkovič (45e) Vincenzo Nibali (2e)
Accessits 1 victoire d'étape
(Vincenzo Nibali)
1 victoire d'étape
(Vincenzo Nibali)

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Who is really behind the Bahrain-Merida team? », sur cyclingweekly.co.uk, (consulté le 7 janvier 2017)
  2. a et b (en) « Bahrain-Merida team officially presented in Croatia - Gallery », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  3. (en) « Prince Nasser confirms creation of new Bahrain Cycling Team », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  4. a et b (en) « Bahrain cycling project confirms Merida as secondary sponsor », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  5. « Vélos 2017 — Le Merida Reacto Team de Bahrain-Merida », sur velo101.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  6. (en) « A closer look at Nibali's Bahrain Merida 2017 kit », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  7. (en) « Bahrain-Merida reveals new jersey », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 janvier 2017)
  8. « Nibali va faire l'impasse sur les Classiques », sur www.cyclismactu.net, (consulté le 11 janvier 2017)
  9. (en) « Stetina leads Trek-Segafredo at the Tour Down Under », sur cyclingnews.com, (consulté le 9 janvier 2017)
  10. (en) « Bonifazio plays the waiting game with Ewan », sur sbs.com.au, (consulté le 24 janvier 2017)
  11. (en) « First podium for BAHRAIN MERIDA team », sur bna.bh, (consulté le 24 janvier 2017)
  12. (en) « Nibali's Bahrain-Merida squad for Giro d'Italia takes shape in San Juan », sur cyclingnews.com, (consulté le 24 janvier 2017)
  13. (en) « Nibali is still team leader at Vuelta a San Juan, says Navardauskas », sur cyclingnews.com, (consulté le 26 janvier 2017)
  14. « Tour de San Juan — Costa et Mollema rois de l'étape-reine », sur velo101.com, (consulté le 2 février 2017)
  15. a et b (en) « End of season ratings: How did each WorldTour team perform in 2017? », sur cyclingweekly.com, (consulté le 31 octobre 2017)
  16. a et b (en) « 2017 Team Victory Rankings », sur inrng.com, (consulté le 31 octobre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :