Vira (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vira
Vira (Ariège)
Le village depuis la route d'En Bayourt.
Blason de Vira
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Intercommunalité Communauté d'agglomération Pays Foix-Varilhes
Maire
Mandat
Jean-François Spriet
2020-2026
Code postal 09120
Code commune 09340
Démographie
Gentilé Virassiens
Population
municipale
158 hab. (2018 en diminution de 5,95 % par rapport à 2013)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 03′ 08″ nord, 1° 45′ 34″ est
Altitude Min. 288 m
Max. 577 m
Superficie 5,28 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Pamiers
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton du Val d'Ariège
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
Voir sur la carte administrative de Occitanie (région administrative)
City locator 14.svg
Vira
Géolocalisation sur la carte : Ariège
Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Vira
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vira
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vira
Liens
Site web [1]

Vira est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Virassiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune du piémont pyrénéen située sur le Douctouyre, affluent de l'Hers-Vif en rive gauche.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vira[1]
Rieucros Viviès
Arvigna Vira
Calzan Dun

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Vira est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Pamiers, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 53 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

D'importants combats eurent lieu à Vira et dans la vallée à partir du entre Maquisarts d'une part, et les Allemands et la milice, d'autre part.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Tranché de sinople et d'or[6].
Commentaires : Le Fossat et Vira ont le même blason. (D'Hozier)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1904 1904 Bernard CANAL    
1904 1912 Paul CHARRY    
1912 1919 Emmanuel RAYNAL    
1919 1929 Antonin MARTINET    
1929 1945 Léopold AUTHIE    
1945 1953 Henri RAYNAL    
1953 1954 Louis GELLY    
1954 1977 Yvonne GELLY    
1977 1989 Rémi MAURY    
1989 1995 Marcel PERIES    
1995 2001 Jean SERRANO    
mars 2001 2008 Philippe BABIN    
mars 2008 En cours Jean-François SPRIET DVG Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8]. En 2018, la commune comptait 158 habitants[Note 3], en diminution de 5,95 % par rapport à 2013 (Ariège : +0,25 %, France hors Mayotte : +2,36 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
229218170275260256265280314
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
317326278257287270261210211
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
17815715213111396999884
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
897197100120130139166166
2018 - - - - - - - -
158--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

La proximité de Pamiers a également une influence déterminante sur l'équilibre de la commune, qui a connu une forte croissance ces dernières années.

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité est essentiellement agricole notamment vigne, production de semences, élevage dans le cadre d'une association foncière pastorale.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Catherine (XIXe siècle).
  • Monument en hommage aux combats du .

Vie pratique[modifier | modifier le code]

La communauté de vie (écoles, manifestations...) correspond à la vallée du Douctouyre, petite rivière qui traverse Vira.

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune de Vira possède une école dans le cadre du regroupement pédagogique de la vallée du Douctouyre

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. Armorial de France
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :