Trinité - d'Estienne d'Orves (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir D'Estienne d'Orves.
Trinité - d'Estienne d'Orves
La plaque de la station.
La plaque de la station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 9e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 35″ nord, 2° 20′ 00″ est

Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
Trinité - d'Estienne d'Orves

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Trinité - d'Estienne d'Orves
Caractéristiques
Zone 1
Transit annuel 2 296 191 (2013)
Historique
Mise en service 5 novembre 1910
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 3108
Ligne(s) (12)
Correspondances
Bus 26 32 43 68 81 OpenTour
Noctilien (N) N01
(12)

Trinité - d'Estienne d'Orves est une station de la ligne 12 du métro de Paris, située dans le 9e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

La station est ouverte le 5 novembre 1910.

Elle porte le nom de l’église de La Trinité, dédiée à la sainte Trinité chrétienne, construite par Ballu entre 1861 et 1867.

Sur les quais de la station décarossée, des traces d'une ancienne affiche.

Son nom est également dû à la place d'Estienne-d'Orves qui rend hommage à Honoré d'Estienne d'Orves (Verrières-le-Buisson, 1901 - Mont Valérien, 1941), officier de marine rallié au général de Gaulle, dont le nom a été attribué au square et à la place situés devant l'église. Il fut envoyé en mission en France dès décembre 1940. Trahi, il fut arrêté pendant une mission en France occupée, en . Il fut fusillé le au mont Valérien par les occupants allemands.

En 2011, 2 192 391 voyageurs sont entrés à cette station[1]. Elle a vu entrer 2 296 191 voyageurs en 2013 ce qui la place à la 232e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[2],[3].

En 2016, à l'occasion d'une rénovation de la station, le décarrossage fait réapparaître des affiches des années 1960[4],[5].

Services aux voyageurs[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

La station possède un accès principal sur la place d'Estienne-d'Orves et un accès secondaire débouchant rue de Châteaudun, doté d'un entourage en fer forgé.

Quais[modifier | modifier le code]

En 2017, les quais sont en cours de rénovation.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La station est desservie par les lignes 26, 32, 43, 68, 81 et OpenTour du réseau de bus RATP et, la nuit, par la ligne N01 du réseau Noctilien.

À proximité[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr. Consulté le 5 novembre 2012.
  2. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr, consulté le 31 août 2014.
  3. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2013.
  4. « Des affiches des années 1950 dans le métro parisien », bigbrowser.blog.lemonde.fr, (consulté le 5 mars 2016)
  5. « PHOTOS. De vieilles affiches ressurgissent dans le métro de Paris », nouvelobs.com, (consulté le 5 mars 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]