Aimé Césaire (métro de Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aimé Césaire
Vue du tunnel arrivant à la station en chantier (novembre 2017).
Vue du tunnel arrivant à la station en chantier (novembre 2017).
Localisation
Pays France
Ville Aubervilliers
Coordonnées
géographiques
48° 54′ 30″ nord, 2° 22′ 41″ est

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Aimé Césaire
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
-29 m
Historique
Mise en service décembre 2021 (prévision)[1]
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station non défini
Ligne(s) (12)
(12)

Aimé Césaire est une future station de la ligne 12 du métro de Paris. Avec Mairie d'Aubervilliers, elle devrait être mise en service en 2021.

La station[modifier | modifier le code]

La station, dont l'ouverture était prévue pour mi-2019, sera située place Henri-Rol-Tanguy à Aubervilliers, à proximité du canal Saint-Denis. Elle desservira un ancien quartier industriel en pleine mutation ainsi que des zones densément peuplées mais très éloignées de moyens de transports lourds. Elle s’étendra sous l’avenue Victor-Hugo, dans le prolongement du puits du canal, l’ouvrage qui avait servi à l’introduction du tunnelier, jusqu’à la place Henri-Rol-Tanguy à l’angle de l'avenue Victor-Hugo et de la rue de la Commune-de-Paris. D'une surface de 1 300 m2 environ sur trois niveaux souterrains, elle comptera quatre accès, un au nord et trois au sud, dont un doté d’un ascenseur[2].

De l'autre côté du canal, un puits sur l'avenue Victor Hugo servira à la ventilation et d'accès pompiers[3].

Pendant les travaux, la RATP fait état de difficultés techniques pour la station Mairie d'Aubervilliers avec un sol sablonneux et une nappe phréatique qui affleure à 4 mètres. Selon elle, 16 mois des deux ans de retard seraient imputables aux réseaux concessionnaires. Le tunnel est utilisé pendant le chantier pour amener le béton et évacuer les déchets et eaux polluées. Une hydrofraise creuse des tranchées jusqu’à 40 m de profondeur avant d’y couler le béton des parois de soutènement de l’enceinte de station. Cette opération débute en avril 2016, préalablement aux travaux sur la dalle de couverture puis à l’aménagement de la station, qui devait ouvrir fin 2019[4].

La présence non prévue d’eau, de sable et de gypse a retardé le chantier qui a dû recourir à la congélation des sols pour consolider le terrain afin de poursuivre le creusement. Un bouclier de terre congelé sur plus d’1,80 m d’épaisseur et plusieurs mètres de diamètre est installé sur un réseau de tubes de refroidissement long de 1 700 m pour y faire passer pendant plusieurs mois, dès juillet 2016, une saumure mélange d’eau et de sel refroidi à −35 °C pour geler et ainsi solidifier les sols[5].

Dénomination[modifier | modifier le code]

Après la mort du poète martiniquais Aimé Césaire en 2008, des élus ont souhaité donner son nom à une station de métro. Jean-Christophe Lagarde, maire de Drancy, a proposé alors qu'il soit donné à la station un moment nommée Proudhon - Gardinoux[6] mais, la RATP exigeant que l'odonymie du quartier soit en rapport avec le nom de la station, le STIF a décidé en 2011 que la station Proudhon - Gardinoux porterait le nom Front Populaire[7]. C'est en revanche la station provisoirement nommée Pont de Stains qui fut dénommée Aimé Césaire[8], en référence au square Aimé Césaire inauguré le à proximité[9].

À proximité[modifier | modifier le code]

Le canal Saint-Denis est un lieu de promenade en plein réaménagement.

Prolongement prévu[modifier | modifier le code]

La réalisation de cette station a lieu dans le cadre du prolongement de la ligne 12 jusqu'à Mairie d'Aubervilliers. En première phase, seule la station Front Populaire est ouverte depuis le 18 décembre 2012, mais le gros œuvre du tunnel sur la section qui comprendra les stations Aimé Césaire et Mairie d'Aubervilliers a été réalisé, le tunnelier ayant creusé jusqu'à la gare RER de La Courneuve - Aubervilliers pour prévoir une voie de garage. La construction des deux stations a commencé à l'automne 2014, la réalisation des parois moulées d'Aimé Césaire commençant en février 2016, et l'ouverture de ces deux stations initialement prévue à l'horizon 2017[10], est repoussée à mi-2019 en raison de divers problèmes administratifs et techniques[11], puis à décembre 2021[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Paris: Le prolongement de la ligne 12 du métro retardé de deux ans, sur www.20minutes.fr. Consulté le 23 septembre 2018
  2. 2 NOUVELLES STATIONS, Site web du prolongement de la ligne 12 au cœur d’Aubervilliers.
  3. En chemin n°1, journal de la RATP sur le prolongement de la ligne 12. Voir aussi : http://www.la12enchemin.fr
  4. Nathalie Revenu, « Aubervilliers : au cœur du chantier des deux dernières stations de la ligne 12 », leparisien.fr, (consulté le 19 avril 2016)
  5. Jean-Gabriel Bontinck, « Métro du Grand Paris : on congèle pour creuser sans risque ! », leparisien.fr, (consulté le 25 mars 2018)
  6. « Une station de métro Aimé Césaire », Ville de Drancy, (consulté le 3 avril 2010).
  7. Conseil du STIF du 9 février 2011, communiqué de synthèse.
  8. « Jacques Salvator se mobilise pour la « station Aimé Césaire » », Ville d'Aubervilliers, (consulté le 3 avril 2010).
  9. « Le Panthéon d’Auber », Ville d'Aubervilliers, (consulté le 9 décembre 2011).
  10. Étape 2 travaux préparatoires, sur www.la12enchemin.fr. Consulté le 27 août 2012
  11. Le Monde.fr avec AFP, « Grand Paris : le prolongement des lignes 12 et 14 du métro retardé », sur www.lemonde.fr, Le Monde, (consulté le 24 octobre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]