Campos Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Campos Racing
Logo
Discipline Formule 2
GP3 Series
WTCC
European F3 Open
Localisation Valence, Espagne
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau : Espagne Adrián Campos
Team Manager Drapeau : Espagne Adrián Campos
Pilotes Drapeau : Italie Luca Ghiotto
Drapeau : Israël Roy Nissany
Drapeau : Italie Leonardo Pulcini
Drapeau : Finlande Simo Laaksonen
Drapeau : Mexique Diego Menchaca
Caractéristiques techniques
Résultats

Campos Racing est une écurie automobile espagnole, fondée par l'ancien pilote de Formule 1 Adrián Campos en 1997.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation, succès puis difficultés en World Series by Nissan (1997-2004)[modifier | modifier le code]

Ancien pilote de Formule 1 chez Scuderia Minardi, l'espagnol Adrián Campos fonde en 1997 sa propre écurie Campos Motorsport. En 1998, l'écurie basée à Valence fait ses débuts dans ce championnat avec les deux espagnols Marc Gené et Antonio García. La saison est largement dominée par Campos qui remporte les deux titres, pilotes avec Gené et des écuries. Garcia reste dans l'écurie en 1999 et le novice Fernando Alonso devient son équipier. Alonso domine son compatriote et éclot aux yeux du grand public en étant sacré champion. L'écurie obtient de nouveau le titre par équipes. Garcia entame sa troisième saison avec Campos et, pour la première fois, un pilote non-espagnol, le Français Patrice Gay l'épaule. Antonio Garcia remporte le titre tandis que Patrice Gay termine cinquième du championnat. Pour la troisième fois consécutive, Campos s'adjuge des deux titres.

L'écurie perd de sa superbe en 2001 et ne réussit que rarement à trouver le chemin de la victoire. En 2004, Campos quitte le championnat et s'engage en European F3 Open. Sergio Hernández se classe sixième à la fin de la saison et Campos termine troisième.

Premier engagement en GP2 Series et objectif Formule 1 (2005-2009)[modifier | modifier le code]

En 2005, Campos passe au niveau supérieur et s'engage dans la nouvelle discipline du GP2 Series qui remplace la Formule 3000 et nouvelle antichambre de la Formule 1. La première saison est difficile pour l'écurie qui termine à la douzième et dernière place du championnat avec Juan Cruz Álvarez et de nouveau Sergio Hernández comme pilotes. En 2006, Campos fait à peine mieux, car même si le duo de pilotes est modifié, Adrián Vallés termine seizième et Félix Porteiro vingt-deuxième. L'écurie termine douzième du championnat, ne devançant que Durango.

En 2007, Campos recrute l'expérimenté Giorgio Pantano, ex-pilote Jordan Grand Prix en Formule 1 en 2004 et les performances décollent. Grâce à trois victoires (deux pour Pantano, une pour Vitaly Petrov), Campos se classe troisième du championnat des équipes et Pantano termine troisième du championnat des pilotes. Petrov, qui dispute sa première saison complète en GP2, se classe treizième.

Vitaly Petrov à Silverstone en 2008.

L'année 2008 est marquée par la création du GP2 Asia Series, déclinaison asiatique et hivernale du GP2. Le championnat a lieu de janvier à avril et Campos y participe avec Vitaly Petrov, Diego Nunes puis Ben Hanley ; l'écurie termine troisième. Petrov est prolongé pour la saison 2008 de GP2 et Ben Hanley est, dans un premier temps, son équipier. Après trois meetings, il est évincé et remplacé par Lucas di Grassi. En 14 courses, le Brésilien inscrit 63 points. Petrov remporte une course, en Hongrie, et se classe septième du championnat. La structure espagnole se voit récompensée par son premier titre constructeur.

Durant l'intersaison 2008-2009, Campos prend de nouveau part au GP2 Asia, avec Petrov et Sergio Pérez. Ils obtiennent une victoire chacun et l'écurie finit une nouvelle fois troisième.

Début 2009, Alejandro Agag, manager de Fernando Alonso, rachète l'équipe de GP2 et la renomme "Barwa Addax Team"[1]. Toujours avec Vitaly Petrov, maintenant aguerri en GP2, Campos se classe deuxième du championnat. Romain Grosjean se classe quatrième mais ne dispute pas l'intégralité de la saison après à son passage en Formule 1 avec Renault F1 Team. Son remplaçant Davide Valsecchi ne marque que quelques points et se classe dix-septième du championnat. Pendant ce temps, Adrian Campos se prend à rêver de Formule 1. L'ancien pilote de la Scuderia Minardi inscrit, en juin 2009, son écurie sous le nom de Campos Meta F1 Team au championnat du monde de Formule 1 2010[2]. En graves difficultés financières, l'écurie est rachetée par José Ramón Carabante qui renomme l'équipe Hispania Racing F1 Team[3].

L'écurie disparaît fin 2012, faute de repreneurs, après trois saisons difficiles, tant sportivement que financièrement[4].

Retour en GP2 après l'ère Agag (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

Kimiya Sato lors de la première course de la manche de Silverstone en 2014.

Entre 2009 et 2013, l'écurie, renommée Barwa Addax Team, termine deuxième les deux premières années et est titrée en 2011, avant de plonger dans le classement en 2012 et 2013. L'écurie s'engage aussi en en GP2 Asia Series et en GP3 Series, sans succès.

En 2014, Campos retrouve, sous son propre nom, les GP2 Series avec Arthur Pic et Kimiya Sato[5]. Pic gagne sa première course en GP2 sur le Hungaroring et termine la saison à la septième place tandis que Sato marque 2 points dans la saison. Il a été remplacé par Alexander Rossi en Allemagne ; il marque 2 points.

En 2015, Campos conserve Arthur Pic et engage l'indonésien Rio Haryanto, qui a de l'expérience en GP2 [6]. Pic est dominé par Haryanto qui remporte trois courses et termine quatrième du championnat. Le pilote, fortement soutenu par ses sponsors et le gouvernement indonésien, est recruté par Manor Racing en Formule 1.

En 2016, Campos change totalement sa livrée pour arborer les couleurs de Jagonya Ayam, branche indonésienne de KFC. En effet, après Haryanto, c'est Sean Gelael, un autre Indonésien, qui rejoint l'écurie. Mitch Evans est également engagé et fort de sa quatrième saison dans la discipline, s'affirme rapidement comme le leader de l'écurie[7]. Evans remporte sa cinquième victoire en GP2 sur le Red Bull Ring, et Gelael termine deuxième[8]. Evans inscrit ensuite quelques autres points mais n'est pas aussi efficace que les saisons précédentes. Campos termine 6e du championnat avec 114 points, dont 90 marqués par le néo-zélandais.

L'écurie affiche plus de difficultés en 2017 et engage six pilotes tout au long de la saison, dont l'ancien pilote de Formule 1 Roberto Merhi. Campos Racing n'inscrit au total que 17 points et se classe 9e du championnat des écuries, devançant uniquement Trident Racing.

Luca Ghiotto rejoint l'écurie en 2018, accompagné par Roy Nissany[9]. Après dix-huit courses, l'italien est monté à trois reprises sur le podium tandis que l'israélien n'a pas marqué qu'un seul point.

Résultats en GP2 Series et en Formule 2[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Campos Racing en GP2 Series et en Formule 2
Saison Écurie Châssis Moteur Pilotes Courses disputées Victoires Pole positions Podiums Records du tour Points inscrits Classement
2005 Drapeau : Espagne Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : Argentine Juan Cruz Álvarez
Drapeau : Espagne Sergio Hernandez
23 0 0 0 0 7,5 12e
2006 Drapeau : Espagne Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : Espagne Adrián Vallés
Drapeau : Espagne Félix Porteiro
21 0 0 1 1 12 12e
2007 Drapeau : Espagne Campos Grand Prix Dallara Mecachrome Drapeau : Russie Vitaly Petrov
Drapeau : Italie Giorgio Pantano
21 3 1 7 1 80 3e
2008 Drapeau : Espagne Barwa International Campos Team Dallara Mecachrome Drapeau : Russie Vitaly Petrov
Drapeau : Royaume-Uni Ben Hanley
Drapeau du Brésil Lucas di Grassi
20 4 0 9 3 103 Champion
2014 Drapeau : Espagne Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : France Arthur Pic
Drapeau : Japon Kimiya Sato
Drapeau : États-Unis Alexander Rossi
22 1 0 3 0 128 7e
2015 Drapeau : Espagne Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : France Arthur Pic
Drapeau : Indonésie Rio Haryanto
21 3 0 7 1 198 4e
2016 Drapeau : Indonésie Pertamina Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : Nouvelle-Zélande Mitch Evans
Drapeau : Indonésie Sean Gelael
22 1 0 2 2 114 6e
2017 (Formule 2) Drapeau : Espagne Campos Racing Dallara Mecachrome Drapeau : Suisse Ralph Boschung
Drapeau : Monaco Stefano Coletti
Drapeau : Espagne Roberto Mehri
Drapeau : Roumanie Robert Vișoiu
Drapeau : Espagne Álex Palou
Drapeau : Royaume-Uni Lando Norris
22 0 0 0 0 17 9e
2018 Drapeau : Espagne Campos Vexatec Racing Dallara Mecachrome Drapeau : Italie Luca Ghiotto
Drapeau : Israël Roy Nissany
20 0 0 3 1 95 7e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Garcia, « GP2 : Grosjean rejoint Campos qui change de nom », sur caradisiac.com, (consulté le 22 août 2016)
  2. « F1 - Campos Meta : Les choses se précisent », sur lequipe.fr, (consulté le 22 août 2016)
  3. « Campos devient Hispania », sur eurosport.fr, (consulté le 22 août 2016)
  4. François Touminet, « Formule 1 : HRT se retire des circuits », sur tf1.fr, (consulté le 22 août 2016)
  5. Sam Tremayne, « Campos to return to GP2 in 2014 replacing Addax », sur autosport.com, (consulté le 22 août 2016)
  6. « GP2 - Rio Haryanto rejoint Campos Racing », sur autohebdo.fr, (consulté le 22 août 2016)
  7. Benjamin Vinel, « Campos confirme son duo Evans-Gelael », sur motorsport.com, (consulté le 22 août 2016)
  8. Benjamin Vinel, « C1 - Evans pour un doublé Campos, Gasly dans les graviers », sur motorsport.com, (consulté le 22 août 2016)
  9. Mickael Guilmeau, « Roy Nissany en FIA F2 avec Campos », sur franceracing.fr, (consulté le 12 mai 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]